Accueil > Topos > Cime des Torches > Cime des Torches, en boucle, de la Vilette
Cime des Torches, en boucle, de la Vilette
Remarques
Attention à la descente à ne pas se tromper de combes / arêtes à la descente : elles se ressemblent beaucoup et il y a pas mal de cul-de-sac.

La facette NE est souvent côtée 4.1 mais la pente ne semble pas le justifier.

Plus d'infos sur le chalet de Chanin ici.

Sommet(s) associé(s) : Montzard

Voir aussi : volo Arves-Rousses-Taillefer
Accès
Saint Jean de Maurienne > direction Saint Jean d'arves > Hameau de la vilette, 1km après Entraigues. Traverser l'Arvan et se garer en bas du hameau
Itinéraire / Variantes
Une grande partie de la course, depuis l'arrivée sur la crête jusqu'à sous le chalet de Chanin, vue du Montzard.
Une grande partie de la course, depuis l'arrivée sur la crête jusqu'à sous le chalet de Chanin, vue du Montzard.
La pente NW d'accès à l'arête vers 2200 m.
La pente NW d'accès à l'arête vers 2200 m.
Pente finale du Grand Agnelin.
Pente finale du Grand Agnelin.
De La Vilette, remonter vers Le Poingt, puis l'altiport de Pré Vernay. Poursuivre plein S, et après le chalet de La Traverse, remonter les pentes NW pour rejoindre l'arête vers 2200 m, au N du point 2265. Pousuivre l'arête vers le S, atteindre le Petit Agnelin, puis poursuivre toujours sur l'arête jusqu'au sommet du Grand Agnelin (ou Les Torches).

Du sommet, descendre la face NE ou SE selon les conditions, pour rejoindre une arête vers le point 2659. Poursuivre N pour rejoindre le chalet de Chanin. Descendre dans de belle pentes, puis des arcosses aérées, pour rejoindre le chemin d'été vers le point 1691.

Traverser le ruisseau du vallon puis continuer N sur le chemin (faux plat montant), jusqu'au Besset dessus, puis Pré Rieux, puis La Vilette.

Variantes :

» Retour par le Montzard (D+ 2150m ; Ski 3.3 ; Orientation N)
Depuis les ruines des Ramées, ou un peu plus loin dans une partie sans forêt, il est possible de monter au Montzard (D+ supplémentaire de 400 m), ce qui évite un peu du plat du chemin.

» Depuis Entraigues (D+ 1700m ; Ski 3.3 ; Orientation NE ; Départ Saint Jean d'Arves (Entraigues))
D'entraigues, prendre le chemin forestier de valfroide (plein sud) jusqu'à la bifurcation pour le hameau abandonné du Vallonnet, que l'on rejoint en franchissant le torrent à gué (pas de pont). Dépasser le hameau et franchir au plus bas le ruiseau du Vallon. Remonter la croupe qui fait face par la forêt raide (largement 35 °), par un petit chemin non marqué sur la carte, qui démarre juste à coté du ruisseau du vallon. Sur 300 metres de dénivelée le sentier étroit serpente dans une forêt dense. Vers 1600 m, la forêt s'éclaircit au niveau d'une petite combe. La remonter au mieux pour rejoindre au dessus le sentier indiqué sur la carte. Le remonter jusqu'à la limite des résineux. Par bon enneigement, les arcosses qui suivent ne posent pas de problèmes. Suivre alors la croupe ascendante jusqu'à la cime des troches, en passant par le très joli chalet Chanin.

» Cime des Torches , Boucle Cime des torches - Pic du Mas de la Grave - Pic de la Buffe d'en haut (D+ 3000m ; Ski 3.1 ; Orientation T ; Départ Entraigues)
D'Entraigues, monter à la cime des Torches comme le topo principal (hormis les sentiers du début). En descendre la face SE jusque vers 2450m. Remonter au pic du mas de la Grave en suivant l'arête NW à la fin. En descendre la face ESE en tirant bien à gauche dans le bas. Remonter au pic de la Buffe d'en haut par la face S. En descendre la face N en rive droite et vers 2500, ne surtout pas perdre d'altitude et bien tirer à droite (petite remontée possible). Bonnes conditions nivo exigées. Descendre jusqu'au replat de l'Arvette à l'altitude 2050. Repeauter une dernière fois vers la basse du Gerbier ou un peu plus à gauche (et plus bas) jusqu'à une arête donnant accès au ruisseau des aiguilles d'en haut. Descendre jusqu'à Entraigues.


Dernières sorties liées

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.