Accueil > Topos > Aiguille de la Bérangère > Aiguille de la Bérangère, Normale
Aiguille de la Bérangère, Normale
Remarques
On peut redescendre par le glacier d'Armancette en faisant une traversée descente décrite dans ce topo

Refuge(s) associé(s) :
Refuge des Conscrits
Accès
St Gervais -> Les Contamines-Monjoie -> Parking de Cugnon

NB: Ce départ est accessible en TC
Itinéraire
J1 - Montée en refuge : Tré la Tête ou Conscrits
Prendre le sentier classique qui monte à l'hôtel de Tré la Tête par les Plans. Attention aux dernières pentes (avalancheuses) juste avant le refuge. Se poser pour admirer le paysage en attendant le diner (1/2 pension obligatoire) ou poursuivre vers le refuge des Conscrits : traverser plein W en montant légèrement jusqu'à butter sur la barre rocheuse du "Mauvais Pas". Redescendre environ 100 m par un cheminement délicat entre les dalles (il faut souvent déchausser) pour prendre pied sur le bas du glacier de Tré la Tête. Le remonter plutôt rive droite jusqu'à environ 2400 m ("plat" d'où l'on aperçoit le refuge perché 200 m au dessus) puis bifurquer plein nord en direction du refuge.
Dénivelée : 750 m pour l'Hotel de Tré la Tête, 1500 m pour le refuge des Conscrits.

J2 - En venant de l'hôtel de Tré la Tête, suivre l'itinéraire de montée des Conscrits
Du refuge des Conscrits, s'élever au dessus de ce dernier dans les pentes Sud. Remonter ces dernières légèrement en traversée vers l’Est pour rejoindre la crête donnant sur le versant Armancette vers 2900m. Obliquer vers l'Est pour rejoindre un replat (3200m) au pieds de l'Aiguille de la Bérangère. Remonter ensuite directement la pente sous le sommet. On termine a pied par les rochers brisés de l'arête SE (PD-).
Descente par le même itinéraire où par le glacier d'Armancette
Dernières sorties liées

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement être prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.