Accueil > Sorties > montagne de périoule, Couloir EST : Sortie du 21 fevrier 2019 par cocok2
Chargement en cours...
Une semaine dingue autour du refuge du merlet, du dimanche 17 au jeudi 21 fevrier 2019 (5 jours) par cocok2
Conditions de neige
Lieu/Alt.Ori.HeureType/QtéCom.
Partout/2700-1800PoudreMoquette 5*en au soleil et poudre 5* à l'ombre
Altitude de chaussage (montée) : 1000
Altitude de déchaussage (descente) : 1200

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité : Excellente


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Saint Alban des Villard - refuge du merlet - pic sud du merlet - refuge du merlet - pic sud du merlet - pointe du villonet - rocher des pâtres - pic sud du merlet - refuge du merlet - Pic sud de berlanche - montagne de perioule - Chalêt du Vay - montagne de perioule - lac de la colombière - refuge du merlet - montagne du coteau - pas de la fenêtre - Gros rocher - Col du Bacheux - montagne du coteau - refuge du merlet - col du merlet - col de la lavoire - pointe de la lavoire - Le premier Villard

Les vacances arrivent! Forcément, on commence a regarder les cartes et les topos pour savoir où aller! En plus, cette fois-ci, on partirait à 4 ce qu'on fait rarement! Au bout d'un moment, le refuge du merlet attire notre attention! Une belle petite cabane perdue pas très loin de chez guigui avec une quantité astronomique de couloirs aux alentours! Le 16 février au soir, on se retrouve tous chez guigui et ses parents qui nous ont gentiment accueillis! On prépare nos sacs, on peaufine les derniers détails et on va vite se coucher! Un petit problème persistait! Faire du stop à 4 avec 4 paires de skis et 4 gros sacs pour monter à Saint Alban des Villards n'allait pas être facile! Du moins, c'est ce qu'on pensait! Le père de guigui, que je remercie énormément nous a avancé en voiture jusqu'à l'endroit pour faire du stop à sainte Marie de Cuines! On a même pas eu le temps de sortir nos affaires de la voiture quand une autre s'est arrêtée pour nous prendre tous les 4! Whaa décidément ça commence bien!

J1: On est donc beaucoup plus tôt qu'on l'espérait au parking et on part sans plus attendre en direction du col du merlet! C'est juste génial, On est tous les 4 ensemble de bonne humeur et on va passer une semaine dans une petite cabane en montagne pour skier à fond tous les jours! Bon, par contre, nos sacs sont lourds et il fait très très chaud dans la combe du merlet! On arrive en sueur au col, et après une tentative ratée d'aller chercher un petit couloir pourri en glace sur le coté du col, on descend dans une bonne poudre tranquillement au refuge!
Une fois bien installés, on part chercher du bois une centaine de mètres sous le refuge! C'était bien drôle ça! Bon, on est installés, on a du bois et bordel, mais il est encore tôt! Du refuge on voyait le couloir ouest du pic sud du merlet qui avait l'air plutôt joli. Sans plus attendre, on remet les skis et on va voir ce que ça dit! Eh ben ça en dit que c'est magnifique! ça doit être 4.2 environ! Pour mon faible niveau de ski, c'était pas mal et on était tous monstre contents! On redescends au refuge et on allume vite un feu parce que une fois que le soleil s'est caché, il fait vachement plus froid! C'est à ce moment qu'à commencé la guerre avec le poêle du merlet! La vitre était cassé et rafistolé avec du papier alu ce qui empêchait toute la chaleur de passer! On était donc tous les 4 recroquevillés autour du feu a trembler et se faire enfumer en même temps! Au moment de se coucher, Max et moi étions déjà bien emmitouflés dans nos couettes, le tuyau du poêle est tombé et un immense champignon de fumée noire a envahi le refuge! Guilhem a vite réagi en ouvrant la porte et les fenêtres! Lorsqu'on pouvait de nouveau respirer, la maigre chaleur qu'on avait réussi à se procurer avait disparu dans la nuit! Malgré tout ça, on passait quand même des nuits confortables et heureusement parce qu'on avait vraiment besoins de se reposer!

J2: Le lendemain matin, on repart directement, de nouveau au pic sud du merlet en contournant la face O per le Crêt du biais et en terminant en crampons dans le versant sud! Du sommet on plonge dans la face NE qui est en énorme poudre! C'est un véritable bonheur! Une fois en bas on repeaute pour aller à la pointe du Villonet où un chifoumi nous départagera pour faire la première trace dans le NO du Villonet en Excellente poudre également sauf les 5 premiers mètres! On enchaîne directement par la face nord du rocher des pâtres ! Peut-être une des plus belles de la semaine et on remonte encore une fois au pic sud du merlet pour, cette fois-ci, descendre la face N qui, devinez-quoi, était en énorme poudre! Pour nos faibles jambes d'ados, ça faisait encore une belle grosse journée!

J3: Pour la troisième journée de cette semaine au refuge, on décide d'aller du coté des berlanches et d'explorer un peut les possibilités en termes de couloirs la-bas;)!!
Le couloir E de la montagne de perioule, qui est juste en face du refuge nous narguait depuis le début et on a donc décidés de lui rendre visite. On commence par le pic sud de berlanches qu'on descendra une fois du coté nord dans une poudre un peut croutée et une fois du coté sud dans une belle moquette. On remonte à la montagne de perioule d'où l'on descends directement par les belles pentes sud au chalet du Vay. Après un bon pique-nique, on remonte au col du vay et on traverse les pentes sud en espérant tomber sur le couloir E. Après une traversée assez fastidieuse, on arrive à une première brèche. Zut, c'est pas la... On contourne un autre éperon rocheux ou on s'enfonçait jusqu'à la hanche dans des pentes qui ne donnaient pas trop envies de tomber. On arrive finalement à la bonne brèche et heureusement parce que la brèche d'après est assez inatteignable.
Le couloir était remplie de poudre et c'est un vrai bonheur de skier dans cet endroit.
L'entrée de la seconde partie était bien glacé sur les 5 premiers mètres et cela nous a confortés dans l'idée d'avoir apporté le piolet mais cet enchainement est juste magique! Bien claqués, on arrive en bas, juste sous le refuge et il est raisonnablement tard. Mais il serait bien trop facile et ennuyant de juste remonter au refuge! On se refait donc encore 400 petits mètres jusqu'au lac de la Colombière et on redescend au refuge par le crêt du biais!

J4: Le quatrième jour, on part explorer un peut au nord du refuge. On commence par la montagne du coteau et le pas de la fenêtre. Dans ces deux montés, les couteaux auraient étés bien utiles mais en faisant gaffe ça passait a peut-près. Décidément, la chance n'était pas trop avec guigui. Sa fixation n'arrêtait pas de reculer depuis le pic sud de berlanche le jour d'avant et on avait beau ka rafistoler comme on pouvait, ça ne donnait pas grand chose. Là, au pas de la fenêtre, c'est son pantalon qui s'est complètement déchiré et il s'est retrouvé à le recoudre, le matin, à l'ombre! On descends malgré tout dans cette pente est qui avait pas encore assez chauffée mais c'est pas grave c'est joli. on remonte au col de la lavoire et au gros rocher où l'on pique-niquera au sommet. C'est, je pense, dans ce couloir nord du gros rocher, qu'on aura trouvés la plus grosse poudre de la semaine et on avait déjà été bien gâtés avant. Après cette descente de fou on remonte au col bacheux, puis, je sais pas trop pourquoi, à la brèche des dents de bacheux. Pas grave, c'est joli! de là, on redescends coté merlet mais on bascule coté nord de la montagne de coteau pour ensuite remonter 50m et arriver au point coté 2330. De là descends un joli petit couloir très court mais bien raide et étroit qu'on avait repéré et qu'on voulait descendre. Il était dans une bonne neige de printemps et globalement largement aussi bien que toutes les autres descentes qu'on a faits! Une fois de retour au refuge, on se rends compte avec tristesse que c'est déjà la dernière nuit qu'on allait passer dans ce refuge qui était devenu notre maison. Après, en même temps c'était aussi le dernier soir qu'on allait se geler au près d'un poêle rafistolé qui ne chauffe pas.

J5: Le lendemain on part donc avec nos sacs bien plus légers qu'à l'aller direction le col du Merlet. Une petite descente et on remonte à toute vitesse au col de la lavoire. En montant un peut à l'est, on a trouvés une belle combe remplie de poudre. Vers les 2100m, on est remontés vers la pointe de la lavoire pour skier le couloir nord. Allons bons, c'est la première fois qu'on voit des traces qui sont pas les nôtres depuis le début de la semaine! Pas grave, à coté du couloir nord, il y avait un autre couloir plus fin et pas tracé! Il fallait traverser et désescalader un peut dans de la neige bien dure mais une fois dans le couloir c'était magnifique! On part alors dans notre dernière descente de la semaine et on descendra jusqu'à 1000m avant de déchausser pour finir à pied au premier Villard! de là, on descend jusqu'à la route principale de saint colomban des Villards où une toute première voiture nous prends encore tous les 4 au bout d'une minute d'attente! C'est fou la chance qu'on a! On est donc à moitié allongé sur les autres, avec des skis partout, puant et sales comme jamais dans la petite tuture, qui, sans doute pour se débarrasser de nôtre odeur le plus rapidement possible, prenait les dos d'ânes à 60km/h. J'ai cru que ma cheville allait y rester et heureusement que javai gardé mon casque parce que la tête tapait bien aussi!!
C'est autour d'une bière chez guigui et d'un peut trop de viennoiseries que ce finit cette semaine! Le bilan donne 5 jours de ski, 5 kg perdus, 7600m de déniv, 7 sommets, 8 cols et 14 couloirs!

départ pour une semaine de fou
au col du merlet
on va chercher le bois
devant le refuge
le premier couloir dans le pic sud du merlet
montée au pic sud du merlet
dans la face NE du pic sud du merlet
montée au villonet
montblanc
la grande casse
départ du villonet! ça penche
Dans le couloir du villonet
La face nord du rocher des pâtres
faces nord du rocher des pâtres et de la pointe du villonet
la maison
pic sud de berlanche
guigui qui trace
couloir sud du pic sud de berlanche
au dessus du chalet du vay
Maxime dans toute sa splendeur
arrivée au col du vay
traversée sans la montagne de perioule
deuxième partie du couloir en deux parties
au dessus du lac de la colombière
couloir en deux partie à la montagne de perioule
montagne du coteau
énorme poudre au gros rocher
vers la brèche des dents de bacheux
le petit couloi rde la montagne de coteau
montée au col de la lavoire
derriière le col de la lavoire
à faire...
le petit couloir de la pointe de la lavoire
arrivée au premier Villard

Commentaires
(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.