Accueil > Sorties > Mont Jovet, versant S depuis Villemartin : Sortie du 24 janvier 2020 par rhododendron
Chargement en cours...
Aux dunes du Mont Jovet, vendredi 24 janvier 2020 par rhododendron
Conditions de neige
Chaussage et déchaussage à la voiture, 1430 m

Activité avalancheuse observée : RAS , mais des pentes plaquées , particulièrement aux environs du Dou de Moûtiers.
Des wroufs au Dou de Sublet , mais sur des pentes négligeables (pour peu qu'il y en ait).

Quelques pentes restées en poudre, le reste est croûté ou en neige lourde, difficile à tourner.

Skiabilité : Correcte


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Le Mont , La Cour , le Bois de la Cour , le Dou de Sublet , sous le Dou de Moûtiers, le Mont Jovet , le Dou du Bon Pierre, la cour , le Mont

Jolies lumières sur le Jovet ! Le soleil ne m'a jamais vraiment quittée.
Dans l'air , des particules en suspension , dont on ne savait si elles étaient de neige ou de sable, donnaient au jour une clarté étrange , presque éblouissante.
Non loin , sur la Vanoise de Pralognan, le ciel était de plomb, immobile et pesant.
Bientôt Courchevel fut plongée dans le gris , et je me dis qu'il allait falloir songer à redescendre.
C'est alors qu'eut lieu ce petit miracle: Tout le bleu se concentra sur le Jovet, ultime pointe et rempart de la Vanoise.
Le gris profond nous contourna, puis s'échappa vers la Tarentaise et le Beaufortain, ou il s'installa pesamment pour les heures à venir.
Sur Pralognan ne restait qu'un ciel pulvérulent , cotonneux, un édredon d'après le mauvais temps.
Et pour nous , toujours la lumière.
Pour nous , car je croisai trois skieurs venus là par le Pas des Brebis.
Ensemble nous observames un renard , tout d'abord confondu avec un loup, tant il semblait argenté, robuste , fier...
A quoi bon maintenant vous parler de la neige ? La neige fait ce qu'elle peut: elle se protège , elle croûte, elle plaque, elle s'accroche , elle voudrait bien ne pas fondre...En de rares endroits elle consent à demeurer poudreuse et douce, mais hier pas de franc soleil, donc pas de moquette.
Seulement celle lumière irréelle, cette trop grande douceur de l'air...
Au renard j'aurais volontiers parlé de Saint-Exupéry, s'il s'était laissé approcher.
Alors nous aurions pu , au détour d'une dune , nous laisser abuser par le mirage d'une tranquille méharée...




Commentaires
» Par nonopralo, le samedi 25 janvier 2020 à 14:39

Très jolie description de cette sortie. Merci.

» Par Thierry38v, le samedi 25 janvier 2020 à 22:52

Du grand rhodo... Bravo !

» Par taramont, le dimanche 26 janvier 2020 à 23:50

quelle chance de rencontrer le goupil :)

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.