Accueil > Sorties > Paré de Joux (Pointe E), Arav'extrem : Sortie du 18 janvier 2020 par lilianchance
Chargement en cours...
Paré de Joux (Pointe E), Arav'extrem, samedi 18 janvier 2020 par lilianchance
Conditions de neige

Altitude de chaussage (montée) :parking des Confins
Altitude de déchaussage (descente) :sommet

Activité avalancheuse observée : plaque de neige fraîche (20cm) dans la face

Skiabilité : Bonne


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Arav'extrem

Le Nant-Blanc des Aravis

1ère descente intégrale d'Arav’extrem-5.5E4

Lors de mon ascenscion de Aravicime avec Paulo Morillon début janvier, j'ai pu repérer un peu la ligne. Les rampes me semblaient bien chargées en neige pour la saison mais les ressauts très secs. Hier soir sans savoir trop quoi faire, je questionne Philippe Romand sur « où aller » ? On se fixe rdv 9h aux Confins, et on avisera. Puis dans la soirée, l'envie d'aller voir Arav’extrem me titille de plus en plus. J'y pense toute la nuit. Après avoir mis un lapin à Philippe de bon matin, je me lance seul à l'assaut de cette face. Arrivé dedans, les pentes sont effectivement très chargées suite à la chute sans vent de la nuit précédente mais les ressauts et la traversée restent assez secs. Je monte et bataille dans la pente finale en me disant que je verrais bien à la descente. Je m'enfonce à mi-hanche par endroits. Après un petit mars, une chute de lunettes et de batterie de gopro plus tard. Je commence la descente. Après 2-3 virages dans de la bonne poudre je traverse sur la gauche car la pente me paraît vraiment chargée. Bingo toute la face part sur 20 cm d'épaisseur. Un bruit sourd frappe fort contre les parois calcaires et un aérosol impressionnant se propage en bas. Au moins c'est purgé. Je repars dans cette belle rampe bien skiante puis le cheminement un peu plus scabreux jusqu'au début de la traversée. J'entame la traversée très exposée et en mauvaise condition. 20minutes de dryski bien sport et un saut plus tard, je suis sur la rampe au dessus du rappel équipé par Pierre Tardivel à l'ouverture. Ayant pris confiance sur la traversée et voyant ma motivation à son paroxysme, je décide de sauter le rappel car je le sentais. Ce saut fut engagé et après réflexion je me dis que ce fut une connerie. Quelques bons virages puis encore un petit ressaut que je saute également, me voilà déjà au dessus de l'attaque où le rocher est très apparent. Je me laisse glisser dans un tout droit afin de sortir de la face sous l'œil de nombreux spectateurs.
Après 4 sauts, du dryski, des virages tout poudre et quelques passages techniques, c’est la première descente intégrale de Arav’extrem sans rappel.


Commentaires
» Par alainlo, le jeudi 23 janvier 2020 à 09:56

La descente intégrale ne devrait elle pas partir du sommet ? Tardivel a mentionné que ça pourrait faire depuis le sommet.

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.