Accueil > Sorties > Pointes du Châtelard, versant sud par le col de Vallonbrun : Sortie du 16 janvier 2020 par rhododendron
Chargement en cours...
Pointes du Châtelard, versant sud par le col de Vallonbrun, jeudi 16 janvier 2020 par rhododendron
Conditions de neige
Chaussage et déchaussage au parking de bord de route, 1675m

Activité avalancheuse observée : RAS.
Même ici, en Haute Maurienne, l'enneigement est très déficitaire.

Skiabilité : Correcte


Récit de la sortie
J'admire sincèrement Florence qui en 2016 nous livrait un récit bucolique de sa sortie.
Tout y était:les arbres et les petits oiseaux,mais aussi et surtout les beaux sommets alentour.
Honte à nous, nous ne les avons que très peu admirés.
Il faut dire que ce jeudi nous est arrivé sans crier gare, et que la destination ne fut décidée que très tard.
Départ donc à 10h !
C'est dire s'il fallut ensuite s'occuper très sérieusement des 1800m de dénivelée.
Jusqu'au refuge, la trace est faite par les raquettistes sur le sentier.
Au delà, on devine d'anciennes traces de ski.
L'endroit est d'un calme souverain, à peine troublé par le galop de quelques chamois.
Il nous a fallu 5h pour atteindre le sommet, non sans avoir longuement rissolé dans la pente sud .
La descente fut bien agréable en haut, quoique en neige un peu molle.
Sous Vallonbrun, il était un peu trop tard, (bien fait pour nous!) , et quelques excellents virages en poudre ne nous auront pas consolés d'une neige dure, cassante et regelée.

La prochaine fois , promis, nous essayerons de partir plus tôt !

regard vers le Mont Cenis
refuge de vallonbrun
col de Vallonbrun
antécime du Chatelard

Commentaires
(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.