Accueil > Sorties > Col du Génépy, Nord-Ouest : Sortie du 01 janvier 2020 par ludovic duval
Chargement en cours...
un 31 et un 1er au Paradis de la Vanoise, du mardi 31 décembre 2019 au mercredi 01 janvier 2020 (2 jours) par ludovic duval
Conditions de neige
Neige = poudreuse dans l’ensemble avec des passages tassés et parfois légèrement transformées sur les versants Est

Altitude de chaussage (montée) : 1410 m départ "le plan"
Altitude de déchaussage (descente) : 1410 m

Activité avalancheuse observée : nombreuses purges sur les orientations Sud et Est (coulée vers les Prioux dans la nuit du 30 au 31 coupant la route) , et beaucoup de reptations.

Skiabilité : Excellente


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Pralognan (Le plan)- Refuge du Roc de la Pêche-Col Rouge-Roc des eaux noires-descente point 2550 m-Col Rouge-Roc des eaux noires-Refuge du Roc de la Pêche- Vallon du Génépy- Col du Génépy- Vallon du Rosoire- Refuge du Roc de la Pêche-Pralognan (leplan)

L’idée de finir l’année et d’en démarrer une nouvelle en montagne en refuge avec ma petite femme me tenait à cœur. Avec un peu de confort, le Refuge du Roc de la Pêche était la bonne adresse.
Nous voilà donc partis sur Pralognan ce lundi et nous démarrons vers 14h du parking du Plan pour rejoindre le Refuge. Nous longeons d’abord les pistes de ski de fond puis nous rejoignons la route enneigée jusqu’au Prioux où nous croiserons beaucoup de skieurs venant de Val Thorens avec leurs guides et quelques randonneurs à ski venant du Roc de Blanchon. Enfin, nous arrivons au refuge où la lunette d’observation des chamois est de sortie sur la terrasse (et pour cause…). Nous serons seulement 4 personnes ce soir-là au refuge. Super accueil des gérants qui nous ont préparé un bon gueuleton. Nous profitons également d’une belle nuit étoilée avant de nous coucher.
Au lever, un beau petit déjeuner nous attend et nous en aurons bien besoin ce 31 décembre. Nous partons pour le Col Rouge et après 2 km de faux plat montant, nous attaquons la montée. Et là, il faut se rendre à l’évidence que le traçage sera à faire de bas en haut. Plusieurs zones de reptations jalonnent le parcours jusqu’au 1er ressaut et nous devons faire quand même attention. La pente est assez régulière et nous montons tranquillement. Agnès sort d’une gastro et la forme n’est pas au rendez-vous. Vers 2450 m, elle s’arrête et se prépare pour une bonne sieste avec la couverture de survie, le soleil et un beau décor. Je poursuis seul donc la grimpette et rejoins le Col Rouge. De là, je vois des randonneurs au loin sur les hors-pistes de Méribel et Courchevel. Je découvre également le Mont Blanc et bien d’autres sommets. Je m’aperçois que le Roc des eaux noires n’est pas si loin (200 de dénivelés de plus) et je décide de rejoindre le sommet et son antenne (d'ailleurs ce sommet n'est pas sur skitour !!!). La vue est magique là-haut, avec tous les glaciers de la Vanoise, la Grande Casse, la pointe de l’observatoire, l’aiguille de Polset…
Je n’ai pas vu le temps passé et je redescends vite en profitant d’une poudreuse vierge et agréable.
Agnès s’est reposée et a repris la montée en compagnie d’un randonneur qui a suivi notre trace. Du coup, je les récupère vers 2550 m et nous remontons jusqu’au sommet avec un peu de tractage pour Agnès. La descente sera superbe malgré la fatigue et une neige parfois transformée sur la partie basse. Arrivée au refuge et après une bonne bière, le randonneur nous quittera pour rentrer sur Pralognan.
Une douche et une bonne sieste nous permettra d’attaquer le réveillon sereinement en compagnie d’une trentaine de personne. Nous finirons même en beauté l’année avec un beau feu d’artifice.
Après un coucher vers 1 heure du matin, nous décidons quand même de randonner ce 1er janvier. J’hésite entre le Roc du Blanchon et le Col du Génépy et comme ces 2 courses ont une 1ère partie commune, nous verrons plus tard. Le gardien du refuge m’indique que ces courses ne sont pas tracées. J’ai fini l’année en traçant donc démarrer de la même manière, pourquoi pas.
Le passage dans les vernes et les bouleaux me fait penser un peu à la Norvège. Les traces d’animaux sont très nombreuses et diverses. Nous verrons d’ailleurs 2 chamois. Nous longeons un ravin jusqu’à un replat vers 2300 m. Agnès semble en forme aujourd’hui et nous partons finalement pour le col du Génépy (2900 m) sous couvert du glacier du même nom sur toute la montée finale. Nous sommes seuls au monde dans ce vallon.
Nous sommes accueillis au col par le soleil que nous n’avions pas encore vu. Le décor est somptueux là-haut… Après une pause casse-croûte, nous décidons de basculer sur le vallon du Rosoire et de profiter du soleil.
Quel bon choix, 1000 m de dénivelés en poudreuse !!! une vue splendide sur la course de la veille et personne pour nous déranger.
Enfin, nous retrouvons le refuge pour récupérer quelques affaires avant de rejoindre Pralognan.

Un beau périple, de la tranquillité, un secteur vraiment sauvage et magnifique, un temps et une neige au rendez-vous, la compagnie de ma petite femme et un refuge bien sympa, voilà pourquoi le paradis était bien présent...


c'est jolie ces chalets
Roc du Blanchon au loin
Agnès et le Husky du refuge
départ matinal pour le Col Rouge sur fond de Pointe de l'Observatoire
Agnès a le sourire avant la sieste
le traceur et le tracteur
Aiguille de Polset
Pointe de l'Observatoire
Col Rouge
Roc des Eaux noires (drôle de nom) et son antenne
Col Rouge depuis le Roc des Eaux noires
Traces de montée et descente sous le Col rouge
séquence tractage sous un soleil rasant près du Roc des Eaux noires
la Grande Casse
photo de couple sur fond des glaciers de la Vanoise
départ dans les bouleaux pour le Col du Génépy
Agnès près du Ravin
on devine le col du Génépy au milieu
le glacier du Génépy et la large pente que nous remontrons
Col en vue (on distingue le cairn).
Au Col, Agnès sur fond d'arrête
votre serviteur
le col supérieur
Vallon du Rosoire, la pointe de observatoire, les aiguilles de Polset et Péclet
la neige est bonne
Agnès regardant la course de la veille (en face le col Rouge)
partie basse du Col Rouge avec les reptations et nos traces
c'est beau la montagne
les Prioux

Commentaires
» Par didiergo, le jeudi 02 janvier 2020 à 08:31

Super temps, bonne neige et confort 5* au Roc de la Pêche: c'est parfait pour débuter l'année :wink: Bonne année à tous les deux :cool:

» Par paul rey, le jeudi 02 janvier 2020 à 09:03

????????

» Par Em42, le jeudi 02 janvier 2020 à 15:11

Bien joli ! Bonne année à vous

» Par ludovic duval, le vendredi 03 janvier 2020 à 22:06

@didier : bonne année à toi, c’est super de terminer l’année et d’en démarrer une autre dans ces conditions.
@Em42 : merci bien et bonne année aussi

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.