Accueil > Sorties > Cimes de la Cochette, Glacier de Cote blanc, Aig Laisse : Sortie du 16 juillet 2019 par Laurent B...
Chargement en cours...
VTTEtendard 2019, variante Cochettes, mardi 16 juillet 2019 par Laurent B...
Conditions de neige
Ski 4* sous le dôme
Ski 2* haut cimes, 3* partie médiane, 4* couloir du bas, 3* langue finale
Ski entre 3* et 4* talweg
Correct dans l'ensemble, enlevé 1* pour le portage

Altitude de chaussage (montée) : montée en crampons jusqu'au sommet du dôme
Altitude de déchaussage (descente) : 2800 m Dôme des cochettes,ski continu entre 3030 et 2800.
2560 (couloir cochettes NE), 4 déchaussages entre sous le sommet des cimes et langue de neige finale, mais quand même presque 650m de ski sur les 700 m de la descente.
2515 (talweg perte tournant), un peu plus de 100 m à skier d'un seul tenant X2 + un gros névé sous le col du glacier.

Activité avalancheuse observée : ras, temps sec, pas trop chaud, très bon regel et pas de chutes de pierres.

Skiabilité : Médiocre


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Montée topo jusque vers 2800, AR au Dôme par le petit couloir est, Cimes de la Cochette, descente topo, Montée jusqu'au col avant le glacier de st sorlin, talweg de la perte tournant X2 puis retour

Il aura fallu du temps pour arriver à faire la sortie de juillet, et il était moins une... Initialement prévu deux jours du côté de l'Iseran, mais finalement météo de lundi défavorable. Du coup Plan B du côté des Grandes Rousses, à la journée.
Pour varier de l'Etendard, envie d'aller faire les Cochettes, mais est ce que ça passe encore? La webcam de St Sorlin et les vues aériennes du Géoportail semblent indiquer que c'est peut être faisable, à confirmer en arrivant à la perte tournant pour le petit couloir d'accès. Au pire ce sera plan C à l'Etendard!

Départ vers 03h30 de la Croix de Fer, pour arriver vers le lever de soleil à la perte Tournant (doucement mais surement). Montée au calme, sauf quand j'ai cru croiser un molosse en arrivant au lac Blanc, qui finalement s’avèrera être un âne!
Arrivé au pied des hostilités, la pente en question passe, y a plus qu'à tenter le coup!

Montée au dôme des cochettes en crampons, très bon regel sur vieille neige très compacte. Montée en neige de 2600 à 3030, sauf une coupure vers la bifurcation Dôme /Cimes.

Bonne descente à ski jusqu’à la coupure, puis enchainement avec les Cochettes. Enfin possible de mettre les peaux, ça soulage...
Deux coupures dans la montée puis final à pied. C'est toute la partie sommitale, après la brèche, qui est peu enneigée (trop ventée?), le bas est beaucoup mieux.

Au sommet je prends le temps de regarder du côté de l'Etendard, deux grandes cordées descendent et un skieur monte. La pente sous le sommet est presque en glace et crevassée, pas très engageant...

Neige pas terrible au départ, des ornières cuvée 2018, heureusement dès en basculant dans le vallon qui mène au lac la neige est bien meilleure, peu de relief. Deux passages ric rac, deux coupures d’enneigement supplémentaires à venir, autant dire que ce n'est déjà plus la peine d'y aller...

Pour renverser le ratio de portage et surtout profiter des probables derniers virages de la saison, deux AR du côté du talweg dont une montée jusqu'au col du glacier. Si j'avais eu un peu plus la forme, enchainé plus vite, j'aurai bien ajouté l'Etendard, mais...
Changement de décor: pas croisé un chat de la matinée, juste un âne, mais là il y a du monde sur la voie normale de l'étendard!

Puis retour à vélo, passage du col des tufs, et là, alors qu'il ne reste plus qu'a se laisser rouler jusqu'au col c'est le drame, crevaison roue arrière! Regonflé deux fois, fait rouler pour faire agir le liquide "anti crevaison", rien à faire. Rien vu sur la chambre à air, et pas le courage de la changer, car bien sûr c'est la roue arrière qui est touchée!!!

Bon, aller, promenade à côté du vélo, 5km à pied...

Finalement, même en juillet, le ski ça marche mieux que le vélo!
Maintenant y a plus qu'a s’entrainer pendant l'été pour savoir démonter/remonter rapidement la roue arrière pour pas se faire avoir une deuxième fois!

Le molosse
Lever de soleil en arrivant à la neige
...puis au dessus, avec la langue de neige tant convoitée
Coup d'oeil en arrière...
Les stars locales, Aig d'Arves, Meije, Barre des Ecrins
Brumes Mauriennaises
Du sommet du Dôme en regardant vers les cimes
Rissiou et Belledonne Sud
Partie haute descente du dôme
Partie médiane descente dôme
La suite vue du lac
Glacier des Cochettes, vue de la Brèche reliant Vaujany?
Grand maison et le massif des sept laux
Glacier(s)de Saint Sorlin, Gd Sauvage et Etendard, état des lieux
c'est reparti!
Vers le nord les lacs
partie médiane deuxième descente au dessus du petit lac
Le grand toboggan du bas, ambiance
Panorama 360 cimes de la Cochette
Détour au col du Glacier
Fin des hostilités, enfin pas tout à fait...
Pause photo sur le Belvédère du lac du haut (lac blanc?)

Commentaires
» Par Em42, le vendredi 19 juillet 2019 à 08:20

Salut Laurent,

J'attendais cette clôture de saison :cool: . Dommage pour la crevaison de fin de parcours, le vélo aussi semblait fatigué ! :P :P
Bel été à toi en espérant qu'il ne soit pas trop caniculaire ^^

» Par christian 69, le vendredi 19 juillet 2019 à 12:07

super photos :D

» Par Laurent B..., le dimanche 21 juillet 2019 à 23:28

Merci...
Je serais prêt à en faire une dernière étant en Maurienne la première semaine d'août mais je crois que la canicule à venir aura raison de mes espoirs, l'enneigement est limite actuellement à l'iseran, alors dans 15 jours...
A moins d'un coup de froid avec 50 cm au dessus de 2800m dans la première semaine d'août, mais j'y crois pas trop!!!

Bon été

» Par taramont, le jeudi 08 aout 2019 à 22:02

quel beau final...et avec la rencontre la plus incongrue de la saison ! toutes mes félicitations Laurent et bel été (du moins ce qui en reste) !

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.