Accueil > Sorties > Combin de Valsorey, Face NW : Sortie du 29 juin 2019 par jeanheintz
Chargement en cours...
Grand Combin - Héliski inversé, samedi 29 juin 2019 par jeanheintz
Conditions de neige
Lieu/Alt.Ori.HeureType/QtéCom.
Alpages/1600-2600SW0/0Herbe ****
Combe/2600-3400WNévé/0/80Névé bien regelé, pas trop creusé
Regel étonnamment bon en versant W du Col des Maisons Blanches
Altitude de chaussage (montée) : 2600
Altitude de déchaussage (descente) : 3070
Activité avalancheuse observée : nada

Skiabilité : Correcte


Récit de la sortie
Samedi 18h, Montreux. Que fais-je dans les embouteillages pour le concert d’Elton John alors que j’avais réservé la nuit à la cabane de Valsorey ? La faute à une petite erreur de carre commise par mon acolyte, sur une pente débonnaire à 3000 mètres sous le Grand Combin, quelques heures plus tôt…

La journée avait bien commencé. Fraîcheur toute relative (16 degrés à Bourg St Pierre à 1600m) mais acceptable en ces jours de canicule, portage efficace sur 1000 mètres dans des grosses pentes morainiques à marmottes, et neige trouvée à 2600m en versant Ouest, bien regelée. Plus surprenant encore, on a la caisse. Avec tous ces paramètres réunis, le franchissement du Col des Maisons Blanches semble chose acquise. Et le Grand Combin demain n’est plus complètement un fantasme …

Bien contents d’avoir à peine soulagé nos épaules du poids des skis, il est tentant de faire durer le plaisir. Oui mais à condition de se concentrer sur chaque pas, chaque conversion, et regarder ce qui nous entoure et ce qui est en-dessous de nous. Bientôt un replat, c’est là qu’il faudra remettre les lattes sur le dos.

J’entends un bruit. Un bruit de glissade.

Je me retourne et vois mon pote partir tête en bas sur le névé, perdre les deux skis, et filer droit vers un petit rocher qui enraye sa chute. Pas de veine, pensai-je. Allez, relève-toi, bon Dieu on va perdre une demi-heure avec ça. Mais après une ou deux minutes je comprends. Je skie vers lui et le trouve hors d’haleine, le bras ballant, la neige tachée d’une flaque de sang. Je retrousse la manche et la blessure manque de me faire tourner de l’oeil.

Mon pote me dit qu’il a froid, et du mal à avaler. Je me garde bien de le bouger, je défais juste la sangle de son casque de VTT, enfoncé sur le dessus et brisé sur les côtés. Je lui fais un garrot léger, improvise un gros pansement avec une peau de phoque, et appelle le 144. Localisation facile, météo clémente, l’hélico est rapidement sur place et ne peut manquer le Y formé par les skis sur la neige.

Je me remémore la conversation de vendredi :
« - Tu as un casque ?
- Non.
- Pas même de VTT ?
- Si, ça j’ai.
- Alors prends-le. »

Le treuillage est fini, je suis au café à Bourg Saint Pierre. Fin de la partie sauvetage. Viendra l’heure du réconfort, lorsque je retrouverai mon vieux copain à l’hôpital de Sion. Puis sur l’autoroute du retour, l’heure du bilan. Tout ceci n’aurait-il pas pu être évité ? Y a-t-il du mal à suggérer à ses compagnons de cordée de cramponner plus tôt que soi-même ? Etc.

Je saisis l’occasion pour répéter les conseils de prudence qui à forcent de tomber sous le sens, tombent dans l’oubli. Et tirer mon chapeau aux sauveteurs et au pilote de ce matin. Merci !

Pour finir sur une note plus humoristique, 1000 m de portage à la montée, 400m à peaux, 0m à skis, et zéro portage à la descente, j'avais jamais fait ! Une sorte d'héliski inversé, absurde à souhait !

Départ à 6h
"En cas de forte pluie, emprunter la rive gauche". Indeed
Faut y croire à cette neige
Vers 2500m, face au Vélan
Et wouala ! Neige à 2600, et de la bonne !
ça promet une belle skiabilité, sauf que ...
Vers l'ex-glacier de la Trouye
Neige mêlée aux graviers dans le lit d'un ruisseau
Le Col des Maisons Blanches passe encore bien, mais ...
Pente pas extrême mais quand c'est dur, ça part direct en bas !
ça treuille au-dessus de la Trouye

Commentaires
» Par jean yves chaboissier, le dimanche 30 juin 2019 à 11:56

Et ... comment va t'il le pote ? On pense à lui et courage ! C'était peut-être une de trop ??

» Par jeanheintz, le dimanche 30 juin 2019 à 14:59

Plus de peur que de mal, mais checkup complet, certaines vertèbres ont un peu pris, donc minerve et repos.
Une de trop ... je ne pense pas, cela aurait pu arriver au même endroit / dans de mêmes conditions plus tôt en saison. C'est la situation typique où on retarde le moment de passer en couteaux ou crampons... et on peut le payer cher.

» Par jean yves chaboissier, le dimanche 30 juin 2019 à 16:55

c'est sûr on pousse souvent le bouchon un peu loin avant de se résoudre à la prudence !

» Par p1p1, le dimanche 30 juin 2019 à 16:56

@Jeanheintz : complètement en phase... Je suis souvent un des premiers de mon groupe à mettre les crampons et vu ce qui vous est arrivé je n'hésiterai plus à les chausser quand une situation me paraît tendue ==> merci pour le CR

» Par phill06, le mardi 02 juillet 2019 à 10:13

Plus de peur que de mal, tant mieux...
On le connait bien cet hélico après la glissade de 300m de Floflo06 l'été dernier un peu plus haut sous le bivouac Musso !
L'erreur d'inattention et l'excès de confiance se payent cash, mais heureusement pour ton pote comme pour ma femme, un bon gros rocher sur la trajectoire a permis d'éviter le pire !
Bon rétablissement à ton coéquipier ;-)

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.