Accueil > Sorties > Cime des Torches, en boucle, de la Vilette : Sortie du 15 mai 2019 par steph_
Chargement en cours...
Cime des Torches , Boucle Cime des torches - Pic du Mas de la Grave - Pic de la Buffe d'en haut, mercredi 15 mai 2019 par steph_
Conditions de neige
Lieu/Alt.Ori.HeureType/QtéCom.
Cime des Torches/2958>2450SE8h15Neige dure
Pic du mas de la Grave/3020>2500SE10hEn cours de transfo
Pic de la Buffe d'en haut/2933>2050N12hEn cours de transfo dans le haut puis quelques passages très mous
Basse du Gerbier/2400>1900NW13hAlternance bonne transfo/neige très molle selon les micro-orientations
Altitude de chaussage (montée) : sommet cime des torches mais neige dès 1800m
Altitude de déchaussage (descente) : 1900

Activité avalancheuse observée : RAS (une vieille, et énorme, avalanche issue du col Lombard

Skiabilité : Correcte


Récit de la sortie
Un grand et superbe tour dans un des endroits les plus sauvages autour de Grenoble. Nous n'aurons pas vu un humain ni une trace de la journée.
Merci Philippe pour l'idée.
Lever 2h30 et départ d'Entraigues à 4h30. Montée à pieds efficace jusqu'au point 2172 au sud de la pointe de Chatel. Là, nous mettons les crampons et c'est parti pour 800m d'une arête facile et esthétique. Je suis Philippe à distance (il est dans une forme olympique et je paye peut-être le VTT et l'escalade de la veille...).
Sommet à 8h. Nous sommes dans les temps et il fait plutôt frais pour un 15 mai. Descente en neige dure mais lisse jusque vers 2450. Là, nous décidons de mettre les crampons directement et remontons l'arête NW du pic du mas de la Grave. La descente SE est la meilleure de la journée. Encore une fois nous remontons en crampons au sommet du pic de la Buffe d'en haut pour un pique-nique bien mérité.
Descente ok au début puis il faut vraiment garder de l'altitude et tirer à droite le plus possible si on ne veut pas avoir à remonter. Pour nous, c'est passé ric-rac; merci la neige dure. En bas, la neige est très molle et nous devons faire attention à ne rien déclencher. Puis nous traversons les débris d'une vieille avalanche. Au replat 2050, nous remontons vers l'arête à gauche (et en dessous) de la basse du Gerbier à pied car ce versant S est bien déneigé (ça doit quand même encore descendre en trouvant les bonnes langues de neige). Au final, nous n'aurons pas mis les peaux une seule fois de la journée; une première pour moi!
Dernière descente en optimisant les dernières langues de neige puis retour voiture un peu longuet (1h15 de portage).

Lever de soleil sur l'Etendard
Montée au petit Agnelin
Les aiguilles d'Arves; omniprésentes toute la journée
Arrivée au grand Agnelin (aussi appelé Cime des Torches)
Direction le petit Agnelin
Arête finale de la cime des Torches
Les grandes Rousses
Pic du Mas de la grave versant N
A gauche, la cime des Torches et sa pente SE
Aiguilles d'Arves et de la Saussaz
Descente SE du pic du mas de la Grave
Montée au pic de la Buffe d'en Haut
Descente pic de la Buffe d'en haut
Ca c'est de l'avalanche
Aiguilles d'Arves; on ne s'en lasse pas

Commentaires
» Par jujutriple, le mercredi 15 mai 2019 à 22:31

Très belle idée de parcours. Mais il est vrai que c’est rarement en condition pour éviter le portage. C’est superbe en automne ce secteur. :wink:

» Par Rémo Barbaruli, le jeudi 16 mai 2019 à 07:34

Un tour original et de très belles photos le matin. Un bon souvenir pour nous cette Cîme des Torches (mais depuis la Savoie). Quelques kilomètres non ?

» Par steph_, le jeudi 16 mai 2019 à 11:52

Nous aussi on est partis de la Savoie :wink:
Sinon un beau tour qui mériterait d'être fait plus tôt en saison pour éviter le portage à la descente. Mais je n'irais que par conditions nivo très stables, notamment lors de la descente du col de la Matignare.

» Par Rémo Barbaruli, le jeudi 16 mai 2019 à 15:24

Ah mince oui j’avais mal lu ! Purée ! Sacré tour !

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.