Accueil > Sorties > Aiguille d'Argentière, Par le glacier du milieu : Sortie du 01 mai 2019 par kea
Chargement en cours...
Pseudo-weekend à Argentière, du lundi 29 avril au mercredi 01 mai 2019 (3 jours) par kea
Conditions de neige
Altitude de chaussage (montée) : remontée
Altitude de déchaussage (descente) : parking

Activité avalancheuse observée : pas mal de purges dans les versants ensoleillés, dont certaines importantes ; une grosse chute de sérac sur le glacier d'Argentière

Skiabilité : Médiocre


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Remontées de Lognan - Refuge d'Argentière - col du Tour Noir - balade sur le glacier d'Argentière - Aiguille d'Argentière - Argentière

On prend les mêmes et on recommence quelques jours plus tard, avec un peu plus de succès cette fois.
L'idée de faire quelque chose le weekend passé a vite été avortée en raison d'une météo peu engageante, mais on s'est réservé le pont du 1er mai pour faire une excursion Haut-Savoyarde dans le massif du Mont-Blanc (la première en ce qui me concerne), avec comme objectif l'Aiguille d'Argentière.

J1 : on monte au refuge dans la chaleur, même si le ciel est plutôt nuageux et la visibilité pas top.

J2 : on s'acclimate gentiment en allant faire un tour au col du Tour Noir. Franck sollicitera nos trois téléphones dans l'espoir de confirmer son billet de train de retour, mais même si on capte la Suisse (2/3) et qu'on arrive à avoir internet (1/3), la tentative échouera piteusement. On retourne au refuge de bonne heure (dans un ski sur de la croûte pas top), regarde les séracs tomber en face, pique-nique, et on part faire un petit tour sur le glacier l'aprèm, sous la direction de Franck et son projet artistique de trace rectiligne.

J3 : il va faire chaud, autant voire plus que la veille, donc on essaie de partir pas trop tard pour avoir le temps de faire le sommet de l'Aiguille. On commence à monter vers 6:40 et on atteint le col pré-sommital vers 10:10, puis le sommet dans la foulée. On se presse pas trop pour la descente dans l'espoir de voir la neige décailler un peu, et on décolle à 11:15. Je sais pas si on aurait eu mieux en attendant plus, mais ce qu'on a skié était loin d'être excellent. Le haut était dur/crouté avec parfois des traces et parfois des boulettes (je ferai aussi la partie la plus étroite et expo entre les cailloux en dérapage) ; en dessous de la rimaye, c'était principalement crouté, et seul le dernier quart était à peu près agréable. On arrive aux alentours du glacier d'Argentière vers midi, et on se retrouve en bas des pistes une grosse demi-heure plus tard (au moins ça ça a été efficace).

Panorama depuis le glacier des Améthystes
Grosse chute de sérac sur le glacier d'Argentière
Un groupe dans la NE des Courtes (en pleine après-midi !?)
Fond du glacier d'Argentière
Dans la montée de l'Aiguille
Grosses coulées au dessus de la rimaye
En Suisse c'est pas mal aussi
C'est tout de même joli toutes ces faces !
Vue d'ensemble du bas de la montée (avec encore des gens malgré l'heure déjà avancée)

Commentaires
(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.