Accueil > Sorties > Col du Tour Noir, Versant SW : Sortie du 13 fevrier 2019 par Arno74
Chargement en cours...
Col du Tour Noir, Versant SW, mercredi 13 fevrier 2019 par Arno74
Conditions de neige
1er tiers du Glacier des Améthystes : 10-15cm de poudre sur fond dur, avec des portions légèrement travaillées par le vent
Au niveau des premiers séracs : neige un peu plus cartonnée
2ème et 3ème tiers : 10-15cm poudre un peu lourde sur fond dur avec quelques passages soufflés
Dernière pente avant le Glacier d'Argentière : neige trafolée
Glacier d'Argentière : neige très cartonnée, puis 10 cm de poudre sur fond dur avant de retrouver les pistes
Hors-pistes des Grands Montets au milieu des vernes en poudre (15-20 cm)


Altitude de chaussage (montée) : 1900m
Altitude de déchaussage (descente) : 1220m

Activité avalancheuse observée : Une purge dans les pentes au soleil rive droite au-dessus du Glacier des Améthystes sinon RAS

Skiabilité : Bonne


Récit de la sortie
Départ pour Chamonix, ce mercredi matin, avec Alexandre, avec comme objectif le Col du Tour Noir.
On s’est motivé à aller dans le Massif du Mont-Blanc et au regard du BERA et des dernières conditions avec la tempête de dimanche, on s’est dit que c’était un plan plutôt safe et que ça pouvait se tenter. Merci aussi à frankycham pour les infos sur les conditions !

Nous voilà donc aux Grands Montets, un peu avant 8h, avec pas grand monde sur le parking ! On prend notre forfait « montée » pour Lognan. Petit doute sur la remontée à prendre… mais c’est bien le télécabine de Plan Joran qu’il faudra utiliser, vu que contrairement à ce qu’on pensait ce sont bien les deux tronçons du télécabine des Grands Montets qui sont inutilisables.
On se fait donc une courte descente – après avoir dépeauté… trop d’anticipation ! – jusqu’au bas du télésiège de la Herse. On repeaute et direction le glacier d’Argentière.
On passe la cascade de séracs, toujours aussi impressionnante, puis on quitte les pistes pour se retrouver sur le glacier. On dépasse un randonneur, avec courtoisie, vu qu’il s’était arrêté au bord de la trace, puis, ça y est nous voilà complètement seuls dans l’immense cirque glaciaire ! Belle ambiance sous toutes ces faces et ces lignes mythiques – mais encore bien grises ! - qui descendent de la Verte, des Courtes, des Droites, qui fait oublier un peu la longue portion de ski de fond jusqu’au pied du Glacier des Améthystes.

Petite pause sous les séracs du glacier (à bonne distance quand même) puis on attaque l’ascension vers le col… pas pour longtemps vu qu’on se fait couper les pattes par un soudain gros coup de chaud, dès la bascule au soleil !
On repart, mais plus sur le même rythme… entre la chaleur, tout juste entrecoupée de quelques rafales de vent frais, et l’altitude – ça fait longtemps que je ne me suis pas balader au-dessus de 3000 ! – et la trace à refaire car recouverte par le transport de neige, ça devient un peu plus dur, mais ça permet de profiter du paysage… et de la solitude dans laquelle nous sommes, parce que oui, nous sommes complètement seuls, ce qui ajoute encore à l’immensité des lieux.

En plus, mine de rien, il est long ce Glacier des Améthystes… surtout vers la fin ! Mais on arrive enfin aux dernières conversions, et on finit les 20 derniers mètres à pieds. Le randonneur croisé tout à l’heure au début du glacier nous rejoint ; et voilà… on est 3, un panorama à 360 pour nous tous seuls et un calme olympien, à peine perturbé par quelques choucas intéressés par nos sandwichs.
Pause pique-nique pour profiter des lieux et c’est parti pour la descente. Sur la première partie du glacier, elle est juste excellente et on enchaine les courbes dans une quinzaine de centimètres de neige poudreuse tout juste travaillée par le vent sur quelques portions. C’est franchement bon et presque inattendue avec le ventilo qui a soufflé dimanche et lundi !
Au niveau des premiers séracs, c’est un peu plus cartonné puis sur le dernier tiers jusqu’au Glacier d’Argentière, on alterne le bon, avec une poudre un peu alourdie par le soleil et le moins bon dans l’ultime pente bien trafolée et casse pattes.

Ensuite c’est ski de fond dans le carton, puis on retrouve le domaine des Grands Montets. On se fait un petit hors-piste au milieu des vernes où est presque surpris de retrouver une bonne poudreuse ! On bûcheronne un peu sur certaines portions, mais ça passe… jusqu’à la piste qui nous ramènera à la voiture et à une bière bien méritée après une bien belle journée de rando !!


Cascade de séracs
Sortie des séracs avant le plat
Glacier d'Argentière
La Verte
Col d'Argentière, qui sera tracé dans l'après-midi
Les Droites et la Verte
Sérac du Glacier des Améthystes
Vue depuis le col
Vue de l'autre côté
Les Courtes
Le Buet depuis Argentière
Ski de fond!

Commentaires
» Par AVer1, le jeudi 14 fevrier 2019 à 21:01

Elles sont bien belles tes photos????

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.