Accueil > Sorties > Sommet des Garrets, Arête NE : Sortie du 05 juin 2018 par ArthurB
Chargement en cours...
Tricotage à la Cayolle, mardi 05 juin 2018 par ArthurB
Conditions de neige
Altitude de chaussage (montée) : 2300 col de la cayolle
Altitude de déchaussage (descente) : 2300col de la cayolle

Activité avalancheuse observée : aucune Activité avalancheuse observée

Skiabilité : Correcte


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : depuis le col on longe la crete en basquettes

Nous somme d'abord monté en baskequette sur le sommet des Garrets pour chausser au sommet. Ce qui représente à peu près 500 m de dénivelée . Nous somme ensuite descendu en ski direction couloir sud est du Trou de l'aigle. Celui ci est entièrement enneigée. On rajoute 400 m de deniv à la sortie, et une belle descente.
La neige qui porte bien, et c'est une neige qui se ski très facilement. Malgré ça on commence à skier sur l'herbe et beaucoup escalader sur ce col !

tete des garrets

Commentaires
» Par Phil'Ô, le mardi 05 juin 2018 à 16:11

ArthurB a dit :Malgré ça on commence à skier sur l'herbe et beaucoup escalader sur ce col !
Est-ce compatible avec ça ? Skiabilité [?] : ***oo

:roll: :wink:

» Par ArthurB, le mardi 05 juin 2018 à 17:25

On c'est régalé pour un 5 juin ! :) c'est vraiment correct la skiabilité

» Par Phil'Ô, le mardi 05 juin 2018 à 20:14

Salut ArthurB.
Je te fais ici juste un copié/collé de ce que j'ai écrit sur la sortie de chamineye.
Phil'Ô a dit :
Ma remarque a juste pour vocation à essayer de trouver un équilibre dans les notes de skiabilité. Les 4 et 5 * c'est réservé aux conditions pour lesquelles le ski est facile et agréable du sommet jusqu'à la voiture.

On voit beaucoup trop de 4 et 5 * et en lisant on s’aperçoit qu'un tiers du parcours était en neige dure ou croutée, qu'il fallait être sur ses gardes car les requins affleurent, ou en ce moment, que la neige n'a pas regelé et qu'elle est lourde à tourner.

La skiabilité est un critère basé sur des éléments objectifs et n'est pas à mettre en relation avec la période ou les conditions constatées à côté. Il ne faut surtout pas raisonner en "c'était super bien POUR LA SAISON".

En fait il faudrait se poser la question suivante pour pouvoir noter objectivement : "Si vous aviez rencontré les conditions du jour en plein mois de février lorsque les pentes alentours sont gavées de belle poudreuse, ou s'il fallait comparer avec une de ces descentes de printemps où vous avez skié de la moquette à poils courts du sommet jusqu'à la voiture sans chercher à louvoyer pour éviter les zones déneigées"... comment jugeriez vous celles que vous avez rencontré sur votre parcours ?

Par exemple parmi les critères objectifs que l'on peut utiliser :

- S'il y a plus de 25% du D+ ou entre 100 et 500 m de D+ en portage, la skiabilité ne peut être supérieure à 2* (plus de 500 m de D+ c'est 1* obligatoire, car ce n'est plus du ski mais de la rando avec des skis sur un sac :P :lol: ).
- Si plusieurs déchaussages sont nécessaires, la skiabilité ne peut excéder 2*

J'estime (mais c'est vrai, je n'y étais pas pour en juger), qu'à la seule vue de la neige sur les photos (reliefs sculptés par la pluie, neige jaune et sale), cela ne devrait pas dépasser les 3*. Même si je n'en doute pas un seul instant, il y avait des parties super à skier... ce n'était apparemment pas sur l'intégralité du parcours.

Mais franchement, ce n'est pas gravissime. C'est juste pour essayer de rester raisonnable en cette magnifique fin de saison. :wink:


Oui pour un 5 juin, c'était surement génial, voir inespéré. Mais mettre 3* quand on a 500 m de D+ en portage, que l'on écrit qu'on cherche la neige et qu'il faut escalader pour passer le col, ce n'est pas raisonnable car ce n'est plus vraiment du ski :wink:

Cette notion de skiabilité, on en discute souvent entre modérateurs... Le plus dur est de faire comprendre qu'il faut la déconnecter du plaisir de skier (pour la saison, en ce lieu insolite, avec nos meilleurs potes, etc...) pour ne la relier qu'à la simple notion du : Etait-ce facile et plaisant à skier du sommet jusqu'à l'arrivée ? Dès lors qu'on ne skie plus sur une partie du parcours, qu'on doit être sur ses gardes par manque de neige (même si celle qui est là est bonne) ou parce qu'elle est difficile à skier, on doit se limiter dans nos ardeurs à attribuer des étoiles :P :wink:

» Par Jacques_F, le mercredi 06 juin 2018 à 10:47

@ Phil'Ô
Je voudrais mettre des bémols à ta remarque pertinente par ailleurs sur les principes de base.

1-Dans le cas de cette sortie, ArthurB a sans doute choisi de monter directement par l'arrête aux Garrets donc en portant certes pour aller plus vite mais il aurait pu partir du col pour monter par la petite cayolle et dans ce cas le portage aurait été minime. C'est une choix et pas une obligation dictée par le manque de neige dans la montée par la petite cayolle.
Il indique bien que les conditions rencontrées ont été bonnes
Nous somme ensuite descendu en ski direction couloir sud est du Trou de l'aigle. Celui ci est entièrement enneigée. On rajoute 400 m de deniv à la sortie, et une belle descente.
La neige qui porte bien, et c'est une neige qui se ski très facilement.


Cela s'apparente donc plutôt à une sortie avec un parcours d'arrête à la montée avec descente à ski sur pratiquement l'intégralité .

Le 3* me paraît dans ce cas honnête.

2- la definition des conditions de "Skiabilite" décrites en aide sur skitour prête à confusion et souvent on ne reconnaît pas les conditions rencontrées dans la réalité en particulier pour les niveaux 1* et 2*


3- sinon quid de tous les parcours où la montée ne permet pas de passer à ski partout ? ! ... par exemple les montées en portage
- au Ponset par le diagonale
- au couloir de Lourousa
- dans toutes les pentes raides, style face nord Grande Casse, Droites, Courtes etc ...

La skiabilite est elle pour la descente seule ou inclut elle aussi la montée ? et dans ces cas ci dessus qu'en est il ?

:roll: :wink: .

» Par Phil'Ô, le mercredi 06 juin 2018 à 13:53

JacquesF a dit :la definition des conditions de "Skiabilite" décrites en aide sur skitour prête à confusion et souvent on ne reconnaît pas les conditions rencontrées dans la réalité en particulier pour les niveaux 1* et 2*
Oui, c'est vrai et ça fait un moment que plusieurs modérateurs ont demandé au boss de revoir le descriptif, mais apparemment il prépare une nouvelle version du site où tout serait plus simple... attendons donc :roll:

Il va de soi qu'en l'état actuel, la skiabilité est une notion qui ne concerne que la descente :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.