Accueil > Sorties > Volcan Lonquimay, Face Nord-Ouest par la Laguna Blanca : Sortie du 02 septembre 2017
Chargement en cours...
Volcan Lonquimay, Face Nord-Ouest par la Laguna Blanca, samedi 02 septembre 2017 par didiergo
Conditions de neige
Lieu/Alt.Ori.HeureType/QtéCom.
Sous le sommet/2650 mNW16h15PoudreUn peu soufflée et devenant un peu lourde sur le bas
Altitude de chaussage (montée) : 1060 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1060 m

Activité avalancheuse observée : RAS, quelques plaques bien ancrées sous le sommet

Skiabilité : Bonne


Récit de la sortie
Après 2 jours de grand mauvais temps sur Pucon, nous remontons vers le Nord vendredi 1er pour retrouver le beau temps. Nous revenons sur Curacautin ou 3 jours de beau temps sont annoncés. Joël en a terminé avec son séjour et nous l'accompagnons à la gare routière pour son bus de nuit direction Santiago puis l'avion pour son retour en France dimanche.

Je continue donc quelques jours avec Fabienne. L'objectif du jour est le volcan Tolhuaca. Le porton étant toujours fermé avec un gros cadenas, nous recherchons un passage pour rejoindre l'itinéraire décrit dans le topo de ski andinisme. Nous rebroussons chemin car arrivés sur une petite crête, la végétation semble particulièrement dense et assez infranchissable. Du coup nous reprenons la piste de la Laguna à nouveau enneigée et à tracer. Le décor avec les arbres et les araucarias recouverts de neige est magnifique : un vrai paysage de carte postale. Une fois arrivés au porton de la Laguna blanca, nous décidons de tenter le volcan Lonquimay, dont l'itinéraire aussi long est plus évident. Nous traversons le grand plateau sous le col du Lonquimay et attaquons enfin les premières pentes 3h30 après notre départ à 8h40. La pente régulière permet une bonne progression. Le panorama est grandiose et nous sommes seuls dans le secteur. Vers 2650 m, Fabienne se retrouve dans une zone mixte de neige et rochers. Elle déchausse et porte les skis mais stoppera au niveau des premiers passages en glace. Pour ma part, la voyant skis sur le sac, je décide de contourner cette zone par la droite vers un passage me semblant évident. C'est le cas, je progresse très bien sur une neige soufflée à poudreuse. Vers 2670 m la pente se redresse avec les premières zones en neige dure et glace. Du coup, voyant que Fabienne est redescendue attendre plus bas, je laisse sac et skis, chausse les crampons et je rejoins le sommet Nord qui se trouve de l'autre côté du cratère par rapport à l'ascension par la station de Corralco. Il est 15h45 quand j'arrive au sommet. Très belle vue avec du monde au sommet Sud que nous avions fait il y a presque 15 jours maintenant. Au sommet, une pensée pour Yves avec qui nous avions tenté cette ascension par ce versant en 2013. Descente du sommet rapide pour chausser les skis.

Descente en bonne poudreuse sur fond dur qui s'alourdit quelque peu en descendant. Les cuisses chauffent car la randonnée est longue : 16 km depuis le départ pour rejoindre le sommet ! Après cette belle descente, place à la séquence de pousse bâtons afin de retraverser le grand plateau pour rejoindre la piste d'accès. Cette dernière glisse bien malgré quelques zones de poussette. Retour à la voiture à 17h50.

Enfin, nous avons réussi à faire le volcan Lonquimay par la Laguna Blanca. C'est une randonnée qui se mérite car c'est très long (9h sur les skis), surtout cette année avec une enneigement aussi bas mais c'est un parcours magnifique sans âme qui vive ! C'est la sortie idéale pour débuter une nouvelle saison de ski et un 61ème mois consécutif de ski.



Super temps aujourd'hui
On se régale de cette vue magnifique
Au départ sur fond de volcan Tolhuca
Nous allons faire un repérage sur la ligne de crête
Le volcan Lonquimay au loin que nous allons skier
Un décor de carte postale
Notre objectif au fond
La forêt sous la neige
Un cadre majesteux
Araucarias et volcan Lonquimay
Araucarias bien enneigés
Le volcan Tolhuaca
Le même avec la Laguna Blanca
Panorama vers Curacautin
Laguna Blanca et Tolhuaca
Panorama sur la voie d'ascension du volcan Tolhuaca
Cheminement superbe
Le volcan au travers des arbres
Araucarias
Nous sortons de la forêt avec le grand plateau à traverser et encore 1300m pour gagner le sommet
Le volcan Tolhuaca
Fabienne à la trace
Le magnifique volcan Tolhuaca au téléobjectif
Au-dessus du Col du Lonquimay
Arrivée au sommet Nord avec panorama sur le cratère et le sommet Sud
Le sommet Sud skié il y a près de 15 jours
Quelques nuages pour agrémenter la descente
Encore du bon ski
C'est tout bon !
Plus de 1000m de descente
La face skiée avec ma trace prise au téléobjectif
Enfin le retour à la voiture !

Commentaires
» Par mich06, le dimanche 03 septembre 2017 à 09:25

sacrée belle rando!bravo!

» Par luciano, le dimanche 03 septembre 2017 à 14:01

Je trouve que tu n'est pas souvent à la trace, toujours en arrière pour les photos, bonne excuse....!

» Par ludovic duval, le dimanche 03 septembre 2017 à 16:45

Si cela continu, tu vas finir par t'installer définitivement dans le secteur.
En tout cas, tu nous proposes de fabuleuses images à chaque sortie et je confirme, Fabienne trace bien souvent...
:D

» Par Elie Truc-Vallet, le dimanche 03 septembre 2017 à 23:12

Salut Didier,

merci pour tous les comptes rendus qui permettent de revoir ces endroits merveilleux.

En 2008 nous avons parcouru un magnifique itinéraire sur le volcan Tolhuaca au départ de la laguna Blanca:

Si tu regardes la photo 16 de votre sortie de 2013, l'itinéraire est visible en intégralité !
http://www.skitour.fr/sorties/volcan-lonquimay,51290.html

La photo 23 de cette sortie montre également bien l'itinéraire (sauf l'entrée dans la combe par la coulée de lave)

Il faut contourner la laguna Blanca en rive gauche (sens orographique) puis s'engager dans la coulée de lave: On remonte alors une vaste combe qui donne accès à une zone moins raide que l'on traverse en direction de l'ouest pour atteindre la rampe qui donne accés au sommet.

Itinéraire tout en peaux sans forêt à traverser! Vu les problèmes de privatisation de la base du volcan, c'est sans doute le meilleur accès actuellement. J'espère que tu auras l'occasion de le parcourir lors d'un prochain voyage !

» Par Philoupi, le dimanche 03 septembre 2017 à 23:28

Superbe !
Merci pour ce partage ! :cool:

» Par taramont, le lundi 04 septembre 2017 à 09:20

A la trace ou à la photo, c'est toujours un bonheur de vous suivre sur des chemins aussi inhabituels que magiques :)

» Par pierre cretinon, le lundi 04 septembre 2017 à 14:22

Bonjour Didiergo
Quelle est la meilleure période pour skier au Chili?
Certains préfère le mois d'octobre, au vu de tes photos et CR, j'ai des doutes. :D

» Par didiergo, le mardi 05 septembre 2017 à 02:47

@mich06 : merci pour le compliment :wink:
@Luc et Ludovic : il faut dire qu'en terme conditions de neige, cette année c'est vraiment le top ! Fabienne aime bien tracer, un peu raide certes mais efficace, donc autant suivre tranquillement, et puis c'est mieux pour faire des photos :lol:
@Elie : merci beaucoup pour les conseils d'itinéraire et je ne compte pas quitter le Chili cette année sans gravir ce volcan :wink:
@Philoupi et taramont : merci pour vos commentaires :cool:
@Pierre : cela dépend des années : cette année de mi-septembre à mi-octobre, compte tenu de l'enneigement actuel se sera le top mais souvent en neige de printemps :wink: Pour la poudreuse, c'est plutôt entre mi-août et mi-septembre.
Mais l'année dernière en 2016, l'enneigement étant bien moindre en octobre il y avait beaucoup de portage. Pour te donner un ordre d'idée, les stations de ski alpin du Chili ouvrent généralement entre début juin et mi-juin ou début juillet et ferment entre mi-septembre et mi-octobre.

» Par pierre cretinon, le jeudi 07 septembre 2017 à 17:21

Merci pour les info, peut être l'année prochaine, je te contacterai. :D

» Par didiergo, le dimanche 10 septembre 2017 à 21:37

@pierre : pas de soucis, ce sera avec plaisir :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.