Accueil > Sorties > Volcan Copahue, Normale : Sortie du 23 aout 2017 par didiergo
Chargement en cours...
Volcan Copahue, Normale, mercredi 23 aout 2017 par didiergo
Conditions de neige
Lieu/Alt.Ori.HeureType/QtéCom.
Sommet télésiège/1950mE12h30SouffléeBon ski mais vent tempétueux
Zone des cascadas Agrias/1950mS14h30PoudreExcellente tout au long de nos 4 descentes
Altitude de chaussage (montée) : 1720 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1720 m

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité : Excellente


Récit de la sortie
Au départ de Curacautin ce mardi 22 août le temps est frais et pluvieux. Une grosse journée de galère voiture nous attend pour traverser depuis le Chili vers l'Argentine par le Pino Hachado à 1885m.
Nous roulons très bien jusqu'au poste frontière du Chili Liucura situé vers 1200m avec la neige qui commence tomber à gros flocons. Nous perdons un peu de temps car il nous faut acheter le "seguro internacional" pour le véhicule dont le tarif varie selon la durée du séjour en Argentine. Nous prenons 10 jours pour un montant de 21 000 pesos. Ensuite c'est l'aventure pour gagner le col Pino Hachado avec de plus en plus de neige sur la route et une visibilité très réduite en raison de la neige tombant à l'horizontale. C'est dans ces conditions que l'on apprécie d'avoir un véhicule 4X4 car nous n'avons pas eu besoin de chaîner. Nouvelle attente au Col car la route est fermée pour cause de neige. Nous attendons un caterpillar qui va ouvrir la route car un bus est derrière nous. Descente au pas entre 5 et 10 km/h jusqu'au poste frontière argentin. Nouvelle attente pour les différents contrôles. On repart pour à nouveau rouler en convoi à faible allure. Nous aurons la neige jusque vers 1100m avant de rejoindre la pampa argentine. Au final près de 5h de route pour faire 50 km. Mais ce n'est pas terminé ! Il nous reste la remontée à Caviahue. On récupère la neige sur la route vers 1100m et plus nous montons, plus l'épaisseur est importante. Le vent omniprésent, le brouillard, la neige tombant à nouveau à l'horizontale et la nuit qui commence à tomber rendent le décors apocalyptique. D'autant que nous sommes seuls sur la route. Une nouvelle fois, grâce au 4X4 nous montons sans chaîner et rejoignons enfin Caviahue vers 19h45 sous la tempête de neige. Il nous faut maintenant trouver un logement. Pas simple de nuit. Nous faisons le tour de cabanas et hostales et finalement ce sera une cabana dont l'accès est bien enneigé. Les tarifs sont un peu plus élevés qu'au Chili d'autant que nous sommes dans une station de ski. Ce sera 1800 pesos argentins soit 90 €/nuit. Par contre, le carburant est moins cher en argentine de l'ordre de 15 à 20%.

Après les péripéties de la veille, nous nous réveillons avec le beau temps revenu. Par contre, le vent est tempétueux. Nous décidons néanmoins de tenter le volcan Copahue. Nous rejoignons la station de ski pour partir skis aux pieds à 10h20 avec un temps froid et un vent soufflant à plus de 90 km/h. D'ailleurs, aucun télésiège de la station n'est ouvert. Nous montons par la piste comme décrit dans le topo pour gagner le haut du télésiège situé le plus à gauche. Le vent est assez monstrueux et skis aux pieds nous avons du mal à tenir l'équilibre. Nous nous réfugions à l'abri dans la cabane d'arrivée du télésiège. Compte tenu de ces conditions dantesques, nous renonçons bien évidemment à gravir le volcan. Nous redescendons à la station au moment où Eole commence à se calmer. Dommage car il est maintenant trop tard pour tenter le sommet. Mais aucun regrets car le vent reprend à nouveau vers 16h. On va se rabattre sur la zone montagneuse de la cascade del Agrio pour skier dans une belle forêt d'araucarias. Nous allons sillonner les pentes en long et en large en peautant au final 6 fois dans la journée.

La récompense sera au-rendez-vous dans cette face Sud avec une poudreuse profonde de qualité. Seule la dernière descente pour retourner à la station sera moyenne car en versant Nord avec une neige qui commence à croûter.



Attente au col pour rouler en convoi
Descente en convoi
Contrôle des passeports et des papiers du véhicule
Araucaria dans la tempête de neige
On retrouve la neige pour rejoindre Caviahue
Caviahue
L'accès à notre cabana au matin
On va se réfugier dans la cabane de gauche
Enfin à l'abri !
Didier au départ
Fabienne et Didier avant la descente
Au Col Pino Hachado
Didier arrivant au sommet
Arrivée au poste frontière argentin
Notre cabana sous la neige
Au départ du centro de esqui
Le vent déjà bien présent
Tempête
C'est vraiment la tempête
Fabienne skie dans la tempête
Joël en mode avion !
Un peu de répit
On va se rabattre sur les forêts d'auracarias
Le volcan Copahue et ses panaches de fumée
Joël en cours de progression
Belle forêt d'araucarias
Le volcan Copahue
Le même au téléobjectif
Très belle vue sur les lagos de Caviahue
Superbe panorama
Panorama sur le volcan
Panorama sur Caviahue
Descente en 5 estrellas
Joël apprécie lui aussi
Un pur régal
La route d'accès à Caviahue sèche aujourd'hui
On remontera 4 fois au final
Joël à l'attaque
Fabienne fait voler la poudre
Au tour de Joël
Fabienne dans la partie raide
A défaut de volcan, du grand ski aujourd'hui
Sur la route le lendemain pour rejoindre Bariloche
Le volcan et notre descente
Lago Caviahue
On retrouve notre "ami" le vent
Lumière de fin de journée lors de notre dernière remontée
Nous avons bien profité de la journée car nous sommes les derniers

Commentaires
» Par mich06, le lundi 28 aout 2017 à 22:59

on suit avec plaisir la route de la poudre! :D

» Par didiergo, le mardi 29 aout 2017 à 03:37

@mich06 : merci d'autant que cette année l'enneigement est vraiment très bon tant en quantité qu'en qualité :cool: :cool:

» Par rana73, le mardi 29 aout 2017 à 08:30

Superbe ce trip dans l'autre hémisphère !!
Rafraichissant par ces temps de canicule... :cool:

Merci pour le partage..Ca donne envie de sortir les planches tout ca ... :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.