Accueil > Sorties > Pic de l'Étendard, Glacier de Saint Sorlin : Sortie du 23 avril 2017 par Capitaine_BenA
Chargement en cours...
Boucle par l'Etendard et les Cimes de la Cochelle, dimanche 23 avril 2017 par Capitaine_BenA
Conditions de neige
Lieu/Alt.Ori.HeureType/QtéCom.
Sous l'Etendard/3400 - 3200NE11:00Croutée finDescente sur la droite un peu plus mou - la croute casse facilement
Traversée vers la Cochette/3200 - 3000E11:15Moquette
Cime de la Cochette/3200 - 3000NE13:00Croutée finEntre la poudre très tassée et la croûtée
Voie NE des Cimes/3000 - 2500E14:15Moquette4 ****
Altitude de chaussage (montée) : 2060
Altitude de déchaussage (descente) : 2060

Activité avalancheuse observée : RAS, quelques petites coulées

Skiabilité : Bonne


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Refuge de l'Etendard - Etendard - Brêche de la Cochette - Arête des cimes de la Cochette - Redescente par le couloir sous le Dôme de la Cochette

Je n'aurais pas cru que tant de monde réponde positivement à une proposition de week-end envoyée une semaine avant, un week-end d'élection. Et pourtant, c'est bien à 14 que nous partons à 6h45 du refuge pour l'Etendard. Montée tranquille mais efficace jusqu'au pied du glacier (on a limité les pauses), le groupe s'étire ensuite un peu plus dans la montée finale. 4 personnes s'arrêteront au col de la Barbarate, car la partie finale n'est pas très aisée (croûté / gelé). Joli panorama là haut.
Le groupe se sépare sous l'Etendard, nous partons à 4 faire le retour par les Cimes de la Cochette. ça chauffe dans la petite montée vers la brèche de la Cochette.
L'arête est ensuite assez aisée jusqu'à la cime W. On passe sans corde sans problème. On remet les skis jusqu'à la cime centrale. Plus délicat ensuite jusqu'à la cime E, notamment la toute fin où il faut contourner quelques grosses pierres, avec un peu de gaz, et des pentes en neige bien raide et gelées en dessous. On aurait sans doute sorti la corde si on avait commencé par là. Très joli et un peu engagé car on se sent bien coupé du monde, à se demander ce qui nous attend sur la suite de l'arête.
A la sortie je dis "On est tiré d'affaire" ; erreur : le fameux relâchement post-difficulté... Plutôt que sécuriser la descente par la voie NE des cimes, comme je l'avais initialement imaginé, on se met à chercher un couloir E repéré à la montée, très tentant. On prend donc assez vite à droite une jolie pente de neige vierge, jolie moquette au passage (sentiment de rareté quand tu nous tiens...), sauf que 200m plus bas on ne trouve aucun passage. Petit check sur la carte, on n'est pas au bon endroit, on ne va pas tenter une traversée hypothétique et exposée... Remontée du couloir à pied exténuante du coup... Ne suivez donc pas nos traces à la descente. Vous avez le droit de rire en regardant nos marches de remontée... La neige n'est définitivement plus vierge de toute façon on en a bien bavé.
Le départ du bon couloir en question est plus loin, après le petit lac sous le dôme de la cochette. Nous on a pris la voie normale des cimes, en NE, qui suffisait largement pour se faire plaisir.
On a retrouve le reste du groupe avec un bon retard du coup...

Début de la course le long des lacs
Vue sur la cime du Grand Sauvage
Final vers l'Etendard
Vue sur l'arête depuis l'Etendard
Début de l'arête
Vue sur l'Etendard depuis le début de l'arête des cimes
Début de la dernière partie entre la cime centrale et la cime E
Fin de l'arête
Fin de l'arête

Commentaires
(pas de commentaires)» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.