Accueil > Sorties > Pointes du Châtelard, versant sud par le col de Vallonbrun : Sortie du 09 décembre 2016 par veloski
Chargement en cours...
Col de Vallonbrun versant Sud, vendredi 09 décembre 2016 par veloski
Conditions de neige
Environ 1/2 heure de portage sur le sentier d'été entre 1780 m et 2040 m (passages glacés). Enneigement continu ensuite.
Sous 2200 m neige dure avec bon grip en début de matinée puis moquette à la descente
Entre 2200 m et 2700 m : variable suivant les micro-orientations et l'inclinaison de la pente: poudre légère, crouté fin ou dure "moquettisée" lors de la descente. Bon à très bon ski 4*.
Entre 2700 m et 3270 m : neige partiellement transformée. Bien portante à la montée, mais lourde et humide à la descente vers 13h30 (une heure trop tard). Boules et petites coulées superficielles à notre passage. 2 à 3*.
globalement des conditions plus que correctes.

Altitude de chaussage (montée) : 2040 m
Altitude de déchaussage (descente) : 2010 m

Activité avalancheuse observée : Traces d'anciennes coulées en rive gauche et rive droite.
Une petite plaque de fond vers 2400 m en versant Est sur le flanc d'une moraine.

Skiabilité : Correcte


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : voir trace GPS

Merci à Florence pour son récit :
Christian propose de me faire découvrir le secteur du refuge de Vallonbrun, en espérant trouver des pentes sud pas trop déneigées ! Durant le parcours Albertville/Lanslevillard, l'on se dit que ce n'est pas gagné ! Nous laissons la voiture au départ du sentier d'été qui grimpe non loin du parking des Grattais et skis sur le sac, nous apprécions déjà la vue sur le signal du Petit Mont-Cenis, éclairé par les premiers rayons de soleil. La montée est “champêtre” sous les gazouillis des mésanges noires et à travers épicéas et pentes recouvertes de genévriers et de busseroles raisin d'ours d'où émergent de temps à autre les buissons épineux des églantiers garnis de cynorrhodons gelés.

Une fois Côte Plane dépassé, nous chaussons les skis et dominés par la falaise des Rochers de la Fesse, apprécions la quiétude des lieux (pour les amateurs d'étymologie : fesse à rapprocher de faisse signifie lieu planté de hêtres).D'anciens chalets d'alpage, en ruines pour la plupart, jalonnent notre parcours alors que nous nous accordons quelques instants pour admirer la Dent Parrachée, puis la face sud de Polset. La trace est aisée et nous voici maintenant dans le vallon menant au refuge de Vallonbrun, dont l'architecture traditionnelle en pierres sèches s'intègre parfaitement au paysage. Une harde d'une quinzaine de chamois profite des pentes ensoleillées du Plan des Glières avant de grimper vers la Crête de la Rantzei.

La pyramide tronquée du Charbonnel attire les regards et de nouveaux sommets apparaissent alors que nous atteignons la chapelle St-Antoine : Pointe de Ronce, Albaron et Bessanèse, Rochemelon...Au sud, Dôme des Ecrins, Meije et Aiguilles d'Arves complètent le panorama vers les sommets de Maurienne.

Devant nous, s'amorce la longue pente qu'il reste à gravir pour gagner le Col de Vallonbrun, dans une atmosphère plus printanière qu'hivernale. Nous nous relayons à la trace pour atteindre, dans un premier temps, le Plan du Crêt avant que la pente de ce vaste cirque ne se redresse, à l'assaut de l'ancienne moraine. La beauté du paysage et la vue plongeante sur le plan du refuge rompent la monotonie de nos zigzags...La neige travaillée par le soleil et le regel nocturne offre en général un bon grip, même si l'ultime pente sommitale demande un peu plus d'attention.

Enfin la récompense apparaît à 3272 mètres, sur le col reliant la crête rocheuse de la Pointe du Vallonbrun à la longue arête neigeuse conduisant aux Pointes du Chatelard : Grande Casse et Grande Motte dominent les vallons de la Leisse et de la Rocheure. Pointes de Sana et Méan Martin rappellent de précédentes randonnées. Derrière la Sassière, Mont-Blanc, Aiguille du Géant et Grandes Jorasses sont un prélude au tour d'horizon vers les sommets suisses (Dent Blanche, Mont-Rose et Cervin...) et italiens.

Le début de la descente n'est pas aussi agréable que nous l'espérions : la neige a bien ramolli mais plus bas, nous enchaînons les virages aisément et skier devient un réel plaisir face au panorama de Haute-Maurienne. Nous parvenons rapidement au refuge et gagnons la pittoresque gorge du ruisseau de Burel ; nous la traversons pour nous laisser tranquillement glisser sur la route d'alpage. Déchaussant vers 2000 mètres, la descente se terminera entre touffes de genévriers et d'herbes rousses... Encore une superbe journée en montagne avec de grandioses tours d'horizon, dont on ne se lasse pas ! Merci à mon guide !



Fichier GPS lié : Afficher
Lever de soleil du coté du Mont Cenis.
Une 1/2 heure de portage sur le sentier d'été.
La Dent Parrachée (3697 m).
Des ruines de la Fesse du Bas, objectif en vue.
Nombreux chamois dans le secteur.
Champs de poudre vers le refuge de Vallonbrun.
Trace de raquette sur le plat du refuge.
Refuge de Vallonbrun (2272 m).
Chapelle St Antoine.
Florence à l'attaque du versant Sud.
Pointe de Charbonnel (3752 m).
Albaron (3637 m) et Glacier du Grand Fond.
Ambiance printannière dans cette face sud.
De superbes paysages.
L'Ouille d'Arbéron (3563 m).
La neige commence à ramollir.
Belle ambiance.
Sous la Pointe du Châtelard.
Les dernières pentes.
Arrivée au col de Vallonbrun.
Col et Pointe de Vallonbrun.
La Grande Casse, point culminant du massif.
Et c'est parti pour les 1000 m de face Sud.
Neige humide et lourde dans la partie haute.
Sous 2700 m, c'est bien meilleur.
Juste en face, la Pointe de Ronce (3584 m).
Du bon ski.
Et ça continue !
Après 1000 m de face Sud, aux abords du refuge.
Traversée de la gorge du Ruisseau du Burrel.
La descente se terminera entre touffes de genévriers et d'herbes rousses...
Possibilité de skier jusque vers 1950 m.
Busserolle raisin d'ours.
No comment ...
Paysage de carte postale, route du Col de la Madeleine (l'autre !).

Commentaires
» Par lemich, le samedi 10 décembre 2016 à 09:36

Excellent ,fallait oser le sud :wink:

» Par veloski, le samedi 10 décembre 2016 à 11:43

C'était au moins l'assurance de ne pas trouver de trace ! :wink:

» Par Fred73, le samedi 10 décembre 2016 à 18:03

Bon bon voilà, j'ai perdu mon pari...mtn, entre. Amis, c à celui qui devine où tu vas aller :P
Tjs bon choix et belles photos
Continue ton périple..mdrr :D

» Par Etienne -H-, le lundi 12 décembre 2016 à 09:56

Petite erreur sur l'étymologie du toponyme Fesse qui ne désigne pas une zone plantée de hêtres (faudrait les chercher les hêtres là-haut!!) mais une bande de terre.

» Par Florence ..., le lundi 12 décembre 2016 à 20:54

@Etienne -H- Merci pour la rectification étymologique. Je m'étais basée sur le dico d'Adolphe Gros, bien qu'étonnée de la présence de hêtres à cette altitude. :lost:

» Par poudreuse38, le lundi 12 décembre 2016 à 22:45

Bravo ! Belle course et compte-rendu + photos bien sympas !
Ne changez rien et continuez à nous enchanter !!!
Ce samedi nous étions de nouveau dans vos traces (avec 1 semaine de décalage :lol: ) du côté de Foglietta et Archeboc, très joli coin, loin des foules !
Merci et belle prochaine sortie !

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.