Accueil > Sorties > Dôme de Polset, depuis Val Thorens : Sortie du 18 juin 2016 par veloski
Chargement en cours...
Dôme de Polset, Boucle par le glacier de Polset , samedi 18 juin 2016 par veloski
Conditions de neige
Bon regel
Combe de Thorens (montée) : fine pellicule de poudre sur fond dur.
Face SW Polset : Croutée au pied puis dure (bon cramponnage)
Dôme de Polset versant Nord : poudre
Retour vers Col de Gébroulaz : poudre sauf pente Est raide sous le point 3413 m avec neige humidifiée.
Col de Gébroulaz versant Ouest : seul le haut est un peu dur, mais l'accroche est bonne.
Glacier de Chavière et Combe de Thorens jusqu'à 2600 m : quelques cm de poudre sur fond dur bien lisse. excellent
Combe sous 2600 m : neige de névé
Globalement, dans le sens parcouru, de très conditions. (4 à 5 *)

Altitude de chaussage (montée) : 2380 m
Altitude de déchaussage (descente) : 2380 m moyennant 2 micros déchaussages.

Activité avalancheuse observée : une plaque ancienne de grande ampleur a balayé le versant ouest du Col de Gébroulaz.

Skiabilité : Excellente


Récit de la sortie
Le ciel est clair à mon réveil ce matin. Comment profiter de cette matinée qui s'annonce sous les meilleurs auspices. Vélo ou ski ?
Finalement ce sera ski. Compte tenu de l'heure, j'opte pour la solution de facilité, avec zéro portage. Il est presque 9h00 lorsque je m'élance skis aux pieds dans la Combe de Thorens.
La neige de névé laisse rapidement place à un superbe tapis immaculé et parfaitement lisse où la progression est aisée.
Les premiers cumulus apparaissent lors de la traversée du glacier de Chavière. Une courte descente mixte me permet de rejoindre le glacier de Polset et de rejoindre le pied de la face SW ou je suis rattrapé par 2 sympathiques randonneurs avec qui je partagerai la suite de l'itinéraire. Les nuages se font de plus en plus présents et c'est sous la neige que nous atteignons le Dôme. Après une petite descente dans la poudre du versant Nord, nouveau repautage en direction du col de Gebroulaz. La visibilité est réduite à l'amorce de l'ultime descente, mais les quelques cm de fraîche sur fond dur nous offre du bon ski. C'est sous la pluie que nous atteignons peu après 13h00, skis aux pieds la voiture, avec tout juste 2 micro déchaussages sur le final.

Fichier GPS lié : Afficher
Pointe de Thorens, un enneigement exceptionnel.
Combe de Thorens, une trace de la veille.
Traversée du glacier de Chavière.
Les nuages arrivent.
Glacier de Chavière parfaitement bouché.
Les nuages de plus en plus menaçants.
Mont de Gébroulaz couloir SW.
La suite du programme, face SW de Polset.
Aiguille de Polset versant S.
Le final, en sympathique compagnie.
Le temps se gâte franchement.
Séracs du Glacier de Gebroulaz.

Commentaires
» Par cassien, le samedi 18 juin 2016 à 19:27

:wink: bien beau

» Par domvanoise, le dimanche 19 juin 2016 à 12:34

belle motivation , christian :wink:
dommage que le temps n'ait pas tenu 1 à 2 heures de plus ...pour que tu puisses mieux profiter de la descente

» Par poudreuse38, le dimanche 19 juin 2016 à 18:38

Bien joué Christian ! :cool:
Belle photos, finalement j'ai du mal à départager le Panasonic et l'Olympus ! :lol:
A la prochaine !

» Par veloski, le dimanche 19 juin 2016 à 20:06

@Cassien : Merci ! des conditions de neige vraiment exceptionnelles pour la saison. :wink:
@domvanoise : Un départ à une heure un peu plus matinale aurait permis d'éviter le désagrément de terminer avec le mauvais temps. :)
@poudreuse38 : finalement je n'ai pu résister. :wink:
J'ai vu que de ton côté tu as réalisé une belle boucle en Beaufortain. :cool:

» Par pilippe05, le dimanche 19 juin 2016 à 21:35

Chausser a la voiture au mois de juin,c'est le bonheur!
Et voir cette débâcle des lacs c'est phénoménal...
Merci!

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.