Accueil > Sorties > Col de la Valloire, versant SW : Sortie du 22 avril 2015 par taramont
Chargement en cours...
La Valloire, au rythme de mon bon vouloir, mercredi 22 avril 2015 par taramont
Conditions de neige
Altitude de chaussage (montée) : 1700m (j'aurais pu chausser dès 1550m au prix de quelques déchaussages mais, malgré le faible regel nocturne, la neige portait encore bien dans de vieilles traces piétonnes, alors n'étant pas sûre de la continuité, j'ai continué à pied jusqu'à 1700m
Altitude de déchaussage (descente) : 1550m (2 déchaussages, mais bientôt davantage)

Activité avalancheuse observée : néant pendant la course (retour à la limite de l'enneigement vers 13H30) mais larges coulées en versant N sous la Grande Roche

Comme dit, faible regel nocturne, mais suffisant pour une bonne portance à partir de 1700m, neige légèrement croûtée entre 1800 et 1950m environ. 2 raidillons ont nécessité les couteaux à la montée (sous le lac Noir et sous le lac Gelé). La pente terminale est partiellement ravagée par une coulée avec des boules encore dures : l'ai gravi en crampons. Neige de cinéma pour la descente jusqu'à 1950m environ, puis passage plus cassant jusqu'au niveau de la bergerie, puis ok jusqu'au déchaussage final.

Skiabilité : Bonne


Récit de la sortie
''Partir tôt se décide la veille'' Proverbe africain.
C'est pourquoi j'ai quitté mon squatt 5* luxe (merci Caro, François et les garçons) sous la voûte étoilée pour démarrer à 6h15. Le jour se levait.
Je sais bien que certains vont, au mieux, hausser les épaules, au pire ricaner en apprenant que cette douce plaisanterie commence par 550m (au bas mot) à pied. Mais, ceux-là ne connaissent rien au charme des vallons suspendus de Belledonne. Et puis, çà se fait très bien au petit matin dans le gazouillis des oiseaux. Il ne fait ni froid ni chaud, avec sa couche d'humus et d'aiguilles, le sentier est plein de sollicitude pour vos jambes, les 2 couloirs d'avalanche à traverser ne donnent aucun fil à retordre et dès que vous êtes dans le territoire des coqs et des lagopèdes (qu'ils me pardonnent l'éventuel dérangement : j'ai vu le vol d'un couple de volatiles noirs/blancs, des lagopèdes en cours de changement de look ?), donc dès que vous émergez là-haut, vous oubliez la peine pour entrer en contemplation.
Cette course est un petit bijou. L'ennui ne risque pas de vous gagner : on longe la rive G du ruisseau de la Grde Valloire, on zigzague dans la forêt, on traverse les 2 couloirs d'avalanche, on sort dans le territoire des coqs, on gagne successivement 3 lacs (en cours de débâcle) : lac Blanc, lac Noir et lac Gelé par des combes douces entrecoupées de petits ressauts plus raides. Le lac Gelé est juste un oeil turquoise cerné de blanc.
Inutile de dire que je n'ai rencontré personne, juste entr'aperçu, depuis le col, un randonneur en train de passer le col de Comberousse en contrebas dans le sens E/W.
N'hésitez pas, allez-y ! et vous pourrez dire comme JL Murat : ''J'ai fréquenté la beauté''.

NB : Pour mon titre, j'ai un peu fait la maligne : en fait, vu le faible regel et la chaleur du jour, je ne pouvais pas me permettre de trainer outre mesure.

état du 1er couloir à traverser
état du 2e couloir à traverser
neige gaufrée
Chartreuse en tenue printanière
au-dessus du lac Blanc
jeux de lumière sur de bien douces croupes
au-dessus du lac Noir
tous ces espaces à moi !
au-dessus du lac Gelé
dernière pente bien encombrée
le Charmet de l'Aiguille à D
Puy Gris
la Grde Roche, je suppose ?
reste plus qu'à descendre
vue plongeante vers le replat du lac Gelé
l'oeil était dans la neige et regardait la passante

Commentaires
» Par JulBont, le jeudi 23 avril 2015 à 12:34

La Valloire par les lacs, c'est Belledonne dans toute sa sauvagerie! Magnifique journée et belles photos, ça donne envie... :roll:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.