Accueil > Sorties > Montagne des Agneaux (Calotte), Boucle par le couloir Davin : Sortie du 10 mai 2014 par tgv13
Chargement en cours...
Montagne des Agneaux, traversée glacier en S - glacier du Casset, du vendredi 09 au samedi 10 mai 2014 (2 jours) par tgv13
Conditions de neige
Lieu/Alt.Ori.HeureType/QtéCom.
3650-3400NEPoudre tassée/20-5/?un peu lourde plein est
3400-2900NE10h30Moquette/2/?parfois un peu de croûte
2900-2600NE10h45Soupe/20/?au moins 1 heure trop tard
2600-1750N11hMoquette/2/?moquette salie de boules de neige et de glace en haut, névé en bas
Conditions très variées, poudreuse au-dessus de 3000 m en versants froids, croûtée, transfo ou névé en-dessous et en versants chauds

Altitude de chaussage (montée) : 2250
Altitude de déchaussage (descente) : 1750

Activité avalancheuse observée : RAS, coulées superficielles de neige lourde le samedi

Skiabilité : Correcte


Récit de la sortie
Un bel itinéraire, repéré depuis des années sur la route du col du Lautaret, et, un fois n’est pas coutume, facilité par le recul glaciaire, qui habituellement rend les itinéraires d’alpinisme et de ski plus délicats de par la baisse du niveau des glaciers. La fonte de la langue terminale du glacier du Casset et la disparition concomitante des séracs qui barraient l’accès en rive gauche rendent maintenant possible une ascension des Agneaux par le glacier, sur un itinéraire plus direct et esthétique que le couloir Davin. On observera attentivement l’itinéraire depuis le village du Casset, un peu dubitatifs devant une barre rocheuse à 2600 m, s’équipera en conséquence avec de quoi tirer un rappel, mais la descente se fera finalement intégralement à skis !
Franck nous ayant rejoint en décalé, on s’oriente avec nos 2 voitures vers un itinéraire en traversée de la calotte des Agneaux, la montée depuis le Casset semblant bien indigeste avec son horaire matinal imposé par l’orientation au soleil levant et les 2200 mètres de dénivelée… On montera donc par le Glacier Blanc puis le glacier en S, ce qui permet de scinder la course et de compléter les 950 m de dénivelée du matin aux Combeynot par les 750 mètres de montée au refuge du glacier Blanc.
Les chenilles processionnaires des prétendants à Roche Faurio ou au dôme de neige des Ecrins s’éloignent dès qu’on s’engage dans les pentes sud des Agneaux, et on (re)fera la trace à la montée sur le glacier en S et à la descente sur le glacier du Casset. Une longue descente de près de 2000 mètres de dénivelée en cette mi-mai (le déchaussage se faisant à 1750 m au pied des falaises de la tête de Sainte-Marguerite) et variée, tant en terme de neiges, de la poudreuse sommitale aux névés sous le glacier, que de paysages, des séracs bleutés sous la calotte aux mélèzes vert fluorescent et aux touches de blanc et de bleu des crocus de la partie basse, et en tout cas magnifique par l’ambiance glaciaire de la partie supérieure !

Photos sur http://deprovenceetdailleurs.net/article-traversee-des-agneaux-a-skis-123584938.html

l'itinéraire : vue du Casset
dans la montée : sous le refuge du glacier Blanc
à la montée : sous le refuge du glacier Blanc
à la montée : sous le refuge du glacier Blanc
la marmotte : au refuge du glacier Blanc
arrivée : au sommet de la calotte
couleurs d'eau : vers le glacier d'Arsine
premier virage : à 3600 m
dans la descente : vers le sérac sommital
descente à 3300 m : sous le sérac sommital
contrastes : à 3000 m
contrastes : à 2900 m
vue du passage délicat : c'est étroit, et ça parpine...
après les séracs : retour au printemps

Commentaires
» Par lolodelauris, le lundi 12 mai 2014 à 17:42

Tu savais que j j'allais râler en lisant ton CR et les photos... et bien c'est fait !!! je sais a quoi m'en tenir.
Belle course en tout cas😊

» Par jacques burcher, le lundi 12 mai 2014 à 21:52

belle course , belles photos :wink:

» Seuls les membres peuvent poster des commentaires sur cette sortie
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.