Accueil > Sorties > Cime des Torches, en boucle, de la Vilette : Sortie du 29 janvier 2013 par PascalC
Chargement en cours...
Cime des Torches, en boucle, de la Vilette, mardi 29 janvier 2013 par PascalC
Conditions de neige
Soufflé du sommet au point 2529 - 3*
Poudre un peu tassé combe de Coirnavan partie haute -> 2300 - 4*
Poudre à vocalise 5* en dessous, légère, sous couche conséquente, le rêve.
Poudre 4* sous le Besset un peu trafolé
Altitude de chaussage (montée) : 1306
Altitude de déchaussage (descente) :1306

Activité avalancheuse observée : ras ce jour, le manteau de surface semblait assez homogène, pas de grosse accu sauf face SE sommital extrêmement soufflé

Skiabilité : Bonne


Récit de la sortie
Itinéraire suivi : Pont des Tours - Pré rieux - Talweg de la Louvière - Col - point 2172 - arête - Petit agnelin - point 2782 - sous le col 2659 - sommet par face Est - crête 2659-2655 - vallon de Coirnavan - point 1954 puis vallon à droite qui dépose au chemin d'été - Chemin d'été - Le Besset - Pont des Tours

Xavier était venu il y a quelques années sans sortir au sommet, il fallait réparer cet affront !
Tout était donc réuni pour une course rondement menée, un topo fastoche, un D+ raisonnable, une connaissance parfaite du cheminement, un groupe équipé et performant ;-)
Vévé nous vend un départ du pont des Tours, bonne idée, le retour sera plus court.
Première partie tranquille à tracer dans le talweg de la Louvière quand même bien chargé en neige, on sort au col sous pointe du Chatel, facile.
Et là le topo indique une rampe plus au sud, sauf que Vévé regarde à gauche, Xav tente un timide "je crois que je me suis fait ch.. par là avec Sings la dernière fois" ... t'es trop timide Xavier faut t'imposer ...
On suit donc Vévé le local de l'étape à l'optimisme inébranlable et la des principes d'alpiniste du style "les crampons faut s'en servir, sinon ça sert à quoi ?!"
Ben on s'en est servi (enfin pour ceux qui avaient ...) on a donc rapidement adopté une nouvelle technique, le jeté de crampons depuis le sommet pour Danny qui n'avait pas pris les siens ... ça marche, faut juste les récupérer plus bas ...
Après donc 1 bonne heure de cramponnage dans une magnifique pente à 50° vaguement posé sur un mélange d'herbe et de lauze instable typique du coin, on a donc rejoint la crète à proximité de pointe du Chatel le tout accompagné des gémissements limite orgasmique de Xavier qui visualisait au travers de sa peau, le sang rejoindre le bout de ses doigts ... beau moment de douleur partagé ...
La suite évidente consiste à suivre l'arête les ski sur celle-ci, les batons parfois sur rien, bref c'est assez étroit.
Tout ça nous menant inéluctablement au petit Agnelin puis au point 2782. Petite descente puis remonté pour rejoindre le point 2659, que nous atteignons tous bien fatigué.
Un deuxième échec n'est pas permis, Danny nous trace donc sous la neige et sans aucune hésitation la pente Est et c'est complètement cramoisi que nous atteignons le sommet (qu'il est trop beau sauf qu'on y voit que dalle, que plus jamais je reviens ici c'est trop loin et trop difficile et en plus la neige elle est molle ...)
Petit casse croute rapide, photo à la volée et c'est parti pour une descente avec visi pas top mais juste Gilles en point de mire au point 2655, tel un phare et l'espoir d'une meilleure visi plus bas.
Mais ce sport est beau, la neige devient légère, la visi plus que correcte, quelques vocalises se font entendre, et c'est avec une énorme banane qu'on fini au pied du chemin d'été après une descente de rève.
Sentier d'été un peu longuet, retour à la voiture après pratiquement 8h00 sur le terrain, pour à peine 2000m de D+, il se mérite ce sommet !


Fichier GPS lié : Afficher
col sous pointe Chatel : facile
Etendard : encore au soleil
Mauvais choix : la rampe facile est au fond, nous on préfère à gauche ...
Vévé : presque en haut pendant qu'on discute avec Xavier ...
Xavier, Danny et Gilles : distance olympique du lancé de crampon !
Xavier : ouf !
Xavier : maman j'ai mal...
Aiguille d'Arves : forcement
Danny : arrive aussi
l'arête : sur fond de pointe Chatel
Petit Agnelin en vue : dernière rayon de soleil ?
Panneau : pas loin du sommet de la rampe facile d'accès à l'arête
le soleil revient ? : espoir
corniche : ça a du soufflé à un moment ...
Sommet et Arves : le beau revient !
faec Est sommet : bientôt le sommet
Xavier : cette fois ci c'est la bonne !
pascal : si si je suis content
Danny : merci pour la trace (comme d'hab !)
Gilles : en grosse forme ce jour, notre phare
Danny : partie basse de la descente, tip top
Xavier : facile
Vévé : à l'aise

Commentaires
» Par grizzlyski, le mardi 29 janvier 2013 à 21:56

Un course qui compte double afin d'aller aux confins de la terre de Savoie aux portes du Sud.
On en parlait depuis longtemps, c'est fait mais que ce fut long surtout les 50 satanés derniers mètres à chercher un cairn invisible. :x
Très belle descente dans un beau thalweg façon bobsleigh. :D
Très beau CR de Pascal, j'en ai les larmes aux yeux :P :P :P

» Par Rémo Barbaruli, le mardi 29 janvier 2013 à 22:12

C'est sûr, ç'aurait été trop simple depuis le Poingt :D
Plein de poudre et de soleil, garanti c'est majeur (ok beaucoup de courses gagnent à être en poudre et au soleil...).
Enfin, j'ai bien ri en lisant votre CR !

Édit : ah mais je n'avais rien compris, avec les photos il est clair qu'il y a de la neige et du soleil et que vous avez quasiment suivi le topo... Quasiment... :roll:

Édit bis : bon au fur et à mesure que les photos sortent, j'admets que pour le soleil, peut mieux faire...

» Par fan, le mercredi 30 janvier 2013 à 07:15

:lol: :lol: :lol:

» Par Etienne -H-, le mercredi 30 janvier 2013 à 07:16

Belle course "torchée"!
L'an dernier (voir https://plus.google.com/photos/118051340132402548873/albums/5728665557083883841?authkey=CNSuv52fmcKRoQE) j'avais fait la même erreur avant le petit Agnelin, sous la Pointe du Chatel en voulant tirer au plus court... bilan perte de 30 min mais surtout un grand moment de dry-touffing dans des schistes glacés herbeux à 55° piolet à la maison... :ill:
Malgré tout cette course constitue un excellent avant taf :wink:

» Par greg', le mercredi 30 janvier 2013 à 08:47

après le but du 18 fevrier2009 cette fois c'est la bonne :cool:, super CR Pascal agrémenté de magnifiques photos qui reflète éxactement l'ambiance de cette journée, Pute borgne que c'est long.
enfin ça nous a permis d'apprendre que le crampon plane majestueusement bien. sacré vévé.
pouer la 3 iem fois je prend la rampe :oops: :D

» Par PascalC, le mercredi 30 janvier 2013 à 10:25

j'aime bien des journées comme celle-ci, du VRAI ski de rando, pas des journées trop facile où tout vous souri, beau temps, belle neige, déni rapide, nul, aucun intérêt :D :cool:
Non ! un bon topo bien longuet qui se mérite, c'est beau :D
Enfin pas trop souvent quand même :P

» Par grizzlyski, le mercredi 30 janvier 2013 à 10:33

La prochaine, comme Pascal visait Entraigues avec appétit, ce sera :
http://www.skitour.fr/sorties/mont-falcon,44518.html#sortie

avec bien sûr une variante vévé. Perso, je vois bien un truc genre cascade de glace :lol: :lol: :lol:

» Par greg', le mercredi 30 janvier 2013 à 11:06

Décidement
http://www.skitour.fr/sorties/gros-crey,22706.html
:cool:

» Par sings, le mercredi 30 janvier 2013 à 12:02

:D :wink: :wink: :cool: Excellent !

» Par Gilles, le mercredi 30 janvier 2013 à 18:21

Super les gars, mais ce matin j'ai un peu mal aux jambes!!! Félicitation Pascal le CR est une bonne image de la rando que je ne vais pas oublier :D

» Par Prospere, le jeudi 31 janvier 2013 à 09:11

MDR, trop bon le CR, je vous visualise dans la fameuse rampe à se balancer les crampons...
J'étais sur le domaine hier, ça a de la gueule cette crete agnelin torche quand meme
ça couine cette année, mardi dernier c'était trop plat, ce mardi c'est pas assez plat :lol: :lol:

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.