Accueil > Sorties > Pointe Nérot, Brêche E (3005 m) glacier du Fauteuil, Cathédrale : Sortie du 30 mai 2012 par Nicolas Brun
Chargement en cours...
Pointe Nérot, Brêche E (3005 m) glacier du Fauteuil, Cathédrale, mercredi 30 mai 2012 par Nicolas Brun
Conditions de neige
Petit regèle à partir de 2500
Neige béton avec grip très moyen voir moins dans le haut du couloir, mieux plus bas. Goulottes marquées
Altitude de chaussage (montée) : 3005
Altitude de déchaussage (descente) : 1900

Activité avalancheuse observée : ras, quelques coulées de neige lourde humide à notre passage sous la cathédrale

Skiabilité : Médiocre


Récit de la sortie
Ce ne fut qu'une partie du projet initial, mais quel beau bout de voyage!!!
Mich' l'avait dans ses cartons: aller explorer ce coin et tenter de rejoindre au mieux le glacier du Fauteuil via La Cathédrale pour terminer par le couloir direct à la Pointe Nérot...Vers 09h00, la "messe était dite", ... en traversant dans le raide pour rejoindre la base du glacier, la neige déjà molle qui prenait le soleil posée sur des dalles ne laissait rien augurer de bon pour le retour plus tardif, compte-tenu du morceau qu'il restait à parcourir et des manip' à prévoir, alors demi-tour pour terminer sagement à la brèche.
Pour la descente à skis de cette "Cathédrale", il fallait un "sacré coeur" et une maîtrise totale de son ski aujourd'hui, chose que je ne sentais pas et que jétais certainement loin d'avoir, alors je me résoudrai à désescalader la première partie... Le temps d'apprécier la virtuosité de Mich' et son exceptionnelle maîtrise technique dans ce niveau de difficulté!!! On a du mal à croire qu'on est dans du 55° en béton et en plus ça enchaîne !
Un déchaussage obligatoire tout de même sur une cinquantaine de mètres même si on a emprunté une variante à droite pour éviter les plus gros ressauts et goulottes, puis le reste est plus "cool" même si l'exposition demeure maximale avec encore quelques reliefs à négocier, mais ça passe bien.
L'écharpe est encore en neige dure et permet de rejoindre sans tarder les larges pentes sous la cathédrale, bien molles, où on fera partir quelques coulées sans conséquence. Puis en bricolant sur les restes de vieilles coulées, on skie jusqu'à 1900 m environ avant d'accéder au dernier crux de la journée: la traversée au retour du torrent qui a un peu grossi... c'est d'ailleurs là l'unique difficulté de la journée pour Mich' du coup un poil moins à son aise !
Bref, super journée, une montagne partagée dans de superbes décors, avec certainement une suite à envisager ...

Vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=Ssw19BE_EsM

montée : ça déroule bien quand même
montée : c'est parti dans le raide
montée : reliefs et goulottes
traversée sous le Fauteuil : demi-tour pour revenir dans le couloir
montée : des passages plus raides
ça sent la fin : haut du couloir
pause : sur la brèche
bifurcation à droite : pour éviter autres ressauts et étroitures
si si c'est raide... : ... c'est raide, mais c'est ... beau
au coeur de l'édifice : pas de relachement
Mich' à la brèche : tranquille,avec la banane avant la pause et la descente
Mich' au départ : juste avant d'engager le très raide et la première étroiture
un peu plus relax : partie plus large au soleil, cool
derniers petits reliefs... : ...avant de rejoindre l'écharpe vers la droite
écharpe à droite : pour sortir du couloir
et un peu de soleil en prime : Mich' sans souci
dernier crux du jour... : ... sans les skis c'est moins facile !!!
on ne dirait pas à le voir... : ... mais c'est encore un peu pentu et bien expo!!!

Commentaires
» Par papaseb, le vendredi 01 juin 2012 à 11:28

Engagé comme itinéraire...j'admire :cool: mais je n'ai pas le niveau :ill: :ill:

» Par Louis Grenet, le vendredi 01 juin 2012 à 11:56

Bravo !!!

Bien tenté, un beau projet de qques personnes ce couloir N de la pointe Nérot, mais l'accès est pas donné... MLF avait aussi fait un tour l'an dernier je crois jusqu'à la brèche... c'est ensuite que le pb se pose. Sur les photos on dirait qu'il y a 2 écharpes parallèles, vous avez tenté celle du haut ou du bas ?

» Par jpc, le vendredi 01 juin 2012 à 12:10

Bravo, j'aime ce style aventure alpine (même si cela semble pas bien loin de la route) qui montre qu'il y a toujours d ela place pour des idées nouvelles ! :)

» Par Manu Abelé, le vendredi 01 juin 2012 à 13:35

Grand ambiance, peut être a refaire un peu plus tôt comme ici: http://www.volopress.net/volo/sortie3730.html#pic

» Par friz, le vendredi 01 juin 2012 à 13:38

Avec 10ans d'équipe de France de ski alpin, Laquiche ça ne doit pas être pour le ski! J'aurais bien aimé voir cette descente.

» Par Louis Grenet, le vendredi 01 juin 2012 à 13:41

Le problème de plus tôt reste la traversée et le couloir nord... d'ailleurs sur les photos c'est dur à dire, mais il semblait enneigé le couloir du haut ?

» Par Nicolas Brun, le vendredi 01 juin 2012 à 19:52

Salut,
On a emprunté l'écharpe du bas, plus évidente de visu mais celle du haut semblait à posteriori être plus pratique et plus directe pour l'accès... mais le problème reste le timing: besoin de journées froides et d'y passer tôt pour y repasser au retour assez sereinement. Pour le couloir de la Pointe Nérot, l'enneigement dans la partie inférieure avait l'air limite mais il aurait fallu être au pied ou de face pour juger... sinon un couloir à gauche large et bien enneigé permettrait un accès à l'arête finale puis au sommet apparemment.
Un petit montage photo/vidéo devrait suivre.

» Par enzorobino, le vendredi 01 juin 2012 à 22:18

bravo!!!!!!! du grand art!

» Par romu, le vendredi 01 juin 2012 à 23:26

Ah je vois ce que t'appelles un peu de raide :ill:
Le mich en question c'était un pote à Jean No :lost: ?
Tu me racontes le WE prochain :cool:

» Par Jerome Gingreau, le samedi 02 juin 2012 à 08:43

wooow, je l'avais pas vue celle la.. Tres beau morceau de montagne, bien interessant. Clair qu'en ce moment c'est mega-stable, mais plus tot c'est peut-etre un brin plus enneige... Delicat equilibre a trouver, particulierement sur cette ligne apparemment 8O

» Par Cédric Colomban, le samedi 02 juin 2012 à 12:35

Bravo à vous ! D'autant que les conditions de neige ont eu l'air d'assurer l'ambiance. :ill:
Descendre à ski le couloir N de la Pointe Nérot par le glacier du Fauteuil, sûr que cela en a déjà fait rêver plus d'un...
Du coup, pour situer votre ligne. Est-ce celle que Colin Samuels et consorts ont skié en 2008 (voir topo Ecrins Nord ; I11.1) ? Ou une variante supérieure ?

» Par laurent couturier, le samedi 02 juin 2012 à 18:28

sacré itinéraire, qui fait froid dans le dos rien qu'en lisant le récit :ill: Bravo pour l'engagement et surtout l'itinéraire :cool: :)

» Par mlf, le samedi 02 juin 2012 à 23:14

Salut,
Je l'avais effectivement skié en avril 2010.
Précédé par Colin Samue, il l'avait skié auparavant.
Moi j'avais mis 5.2/E4, mais les conditions étaient meilleures.
A la brêche 3005m, j'avais encore continué en versant NE pour rejoindre une autre crête qui sort à 3050m, encore exposé au dessus du glacier du Peigne - possibilité de continué plushaut il me semble, mais il était assez tard et mes collègues m'attendaient en bas.
Qq photos complémentaires ici : http://emmanuel.lefolgoc.free.fr/Monsite/HTML/photoski_2009_10_25.htm
Quand à vouloir monter à la Pointe Nérot, je pense pas qu'il faille essayer de prendre ce couloir qui monte à la brèche et traverser comme vous avez essayer, mais plutôt de traverser en bas de ce même couloir et de prendre un couloir parrallèle rive gauche, celui ci semble passer (?). Par contre en plus d'être E4, ce couloir est succeptible de canaliser une chute de sérac (?) ; E4 + chute de sérac alléatoire :ill:
Quid de l'accès entre ce couloir et le glacier du Fauteil ?
Enfin c'est sûr que de monter à la Pointe Nérot par cette itinéraire serait un beau et gros morceau...
Bonne fin de saison à tous.

» Les commentaires sur cette sortie sont verrouillés
Plus

La montagne présente des dangers et doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises comme telles. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Vous évoluez dans un milieu naturel fragile, merci de le préserver.