Accueil > Forums > Neige & avalanches > Question BRA, plaques et orientations

Aller à la page : Précédente 1 2

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : balto38 [197 posts]
Date: 23/01/2020 21:17 [Edité: 23/01/2020 21:18]

Bonsoir

Avant il n'y avait pas d'ARVA (Année 1980 1990) et c'est vrai qu'après un chute on y allait pas tout de suite. (minimum 3-4 jours et on écoutait les anciens ...)
Depuis la chute de neige de vendredi il y a eu beaucoup de vent c'est plaqué dans pratiquement toutes les directions et comme samedi dimanche il a fait froid les risques ne diminuent très peu.

Ski génération 1984 - 20?? (tant que l'on pourra mettre un ski devant l'autre....) :D

Neige + vent + froid pas bon

a+

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : Etienne -H- [1466 posts]
Date: 23/01/2020 21:30

"Bien que l’on constate de fortes variations
interannuelles, essentiellement liées aux
conditions nivo-météorologiques des dif-
férentes saisons la tendance est plutôt
stable sur l’ensemble de la période. La
moyenne globale s’établit à 21 accidents
d’avalanches mortels et 30 décès par an,
avec deux vagues de légère augmentation
sur les 40 ans.
Par décennie, les moyennes s’établissent
ainsi :
• 1971-1981 :
18 accidents mortels / 28 décès.
• 1981-1991 :
22 accidents mortels / 31 décès.
• 1991-2001 :
20 accidents mortels / 30 décès.
• 2001-2011 :
24 accidents mortels / 32 décès.
Sans avoir vraiment la possibilité de la me-
surer, on perçoit que la fréquentation des
espaces enneigés non sécurisés a explosé
entre 1971 et 2011. Malgré cet accroisse-
ment quasi évident, le nombre d’accidents
mortels et de décès n’a pas suivi la même
tendance.
Les actions de prévention auprès des pra-
tiquants fonctionneraient-elles ?"

In Anena, 40 ans d'accident d'avalanche.

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : jpc [1034 posts]
Date: 23/01/2020 21:37 [Edité: 24/01/2020 14:07]

@balto38: oui, "avant" je faisais comme toi (attendre 3-4 jours après une chute de neige), mais "avant" c'était pas forcément bien raisonné. Attendre 3-4 jours, ce n'est pas une règle suffisante, et même bien inutile dans le cas de plaques à vent (il y a eu déjà discussion là-dessus, sauf erreur, avec Alain Duclos) qui peuvent resurgir plusieurs mois après au moment de la fonte des neiges. Pour preuve (?), l'erreur de Cyrille Marais (désolé) qui dit « les plaques à vent, ça peut durer (surtout en hiver par températures négatives) plusieurs mois ! » mais conseille que « Avant, on ne sortait jamais avant 7 voire 15 jours quand il y a des conditions pareilles », ce qui n'est pas cohérent.

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : gregeusz [27 posts]
Date: 23/01/2020 21:38

un avis divergent mais a mon sens plus réfléchi et argumenté que les histoires de "avant ceci, avant cela" ou "de climat changeant,..." chez Tassan: http://www.lta38.fr/
Le probleme du risque 3 comme beaucoup le savent est bien que sur une échelle de 5, il est au milieu et pour de nombreuses personnes il est considéré comme un risque moyen alors qu'il s'agit bien d'un risque marqué.
N'en déplaise à certains, cette "cotation" du risque a sans doute réduit le nombre d'accidents proportionnellement aux pratiquants de la montagne. Il est évident que l'on ne peut pas tout savoir grace au BRA (et encore moins au chiffre et à la couleur du drapeau), celui ci n'ayant pas la prétention d'etre exhaustif. Il s'agit d'un outil d'aide a la decision, qui doit servir en tant que tel...
J'avoue moi aussi parfois douter de l'exactitude du BRA (dans une science inexacte, je sais) de mon coin que je trouve à tendance trop généraliste et souvent trop alarmiste, et etre assez critique mais je le lis quand meme quasi systématiquement, essaie de m'en servir pour préparer ma course du lendemain et le garde en mémoire pour le confronter aux conditions rencontrées.
La cotation chiffrée sert peut être plus à un public de hors-piste ou de randonneurs occasionnels...

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : balto38 [197 posts]
Date: 23/01/2020 22:19 [Edité: 24/01/2020 18:23]

Oui

Avant aussi on a eu de la chance et c'est vrai que dans les années 80 90 2000 il y avait beaucoup moins de randonneurs.

C’était plus simple pour faire la première ou la dernière à chamrousse :D :D :D :D

Non ce n'était pas mieux ski (Yéti 3kg fixes petzl alum avec sécurité les ressorts qui sautent ...) chaussures 3kg..... pas de portable en cas de pb, les cartes en papier, la météo payante et pas super précis.....
Avantage à coté d'Annecy (500m) début 1980 - 1985 des hivers la neige est restée plus de 1 mois en décembre janvier à 500m ..... :)

Bon ski safe en se disant que la plus belle sortie sera la prochaine en ne prenant pas trop de risques et c'est vrai c'est plus simple avec la neige de printemps (sauf les glissade sur la neige dure)

a+

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : Clément Pribat
Date: 24/01/2020 12:18

Bonjour,

La sortie
http://www.skitour.fr/sorties/pointes-du-mouchillon,45154.html
est vraiment mytique.

Et le mec, il continue encore sur chaque actu avalanche...

Un tel niveau, ca se rencontre vraiment rarement!!!

Clems.

Re: Question BRA, plaques et orientationsis
Auteur : Alain provist
Date: 24/01/2020 18:17

merci pour les qq liens ici qui en disent long.
Il est vrai que je suis souvent le con de certains mais jamais le champion de tous...
Le débat initiale est toutefois très intéressant.
A suivre s'il ne dérape pas.

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : savoy [749 posts]
Date: 26/01/2020 10:39

Eh, les mecs, surveillez votre orthographe, parfois on n'y comprend rien!

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : Nico06 [42 posts]
Date: 26/01/2020 16:45

jpc a dit :@balto38: oui, "avant" je faisais comme toi (attendre 3-4 jours après une chute de neige), mais "avant" c'était pas forcément bien raisonné. Attendre 3-4 jours, ce n'est pas une règle suffisante, et même bien inutile dans le cas de plaques à vent (il y a eu déjà discussion là-dessus, sauf erreur, avec Alain Duclos) qui peuvent resurgir plusieurs mois après au moment de la fonte des neiges. Pour preuve (?), l'erreur de Cyrille Marais (désolé) qui dit « les plaques à vent, ça peut durer (surtout en hiver par températures négatives) plusieurs mois ! » mais conseille que « Avant, on ne sortait jamais avant 7 voire 15 jours quand il y a des conditions pareilles », ce qui n'est pas cohérent.

Attention, ce ne sont pas les plaques à vent qui font à nouveau parler d'elles au printemps au moment de la fonte. Ce sont les couches fragiles formées de grains anguleux, apparues en début de saison (comme en 2015 et 2016, si ma mémoire ne me joue pas des tours, où nous avons eu une longue période de beau temps en décembre qui a suivi la 1ère chute de neige). Ces sous-couches fragiles persistantes ont été suffisamment enfouies tout l'hiver pour ne pas / peu être mobilisées. Puis elles redeviennent dangereuses quand l'épaisseur du manteau neigeux diminue, avec la fonte. Effectivement, Alain Duclos, via data-avalanche.org, nous a souvent alertés à ce sujet. :wink:

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : Nico06 [42 posts]
Date: 26/01/2020 16:53

gregeusz a dit :un avis divergent mais a mon sens plus réfléchi et argumenté que les histoires de "avant ceci, avant cela" ou "de climat changeant,..." chez Tassan: http://www.lta38.fr/
Le probleme du risque 3 comme beaucoup le savent est bien que sur une échelle de 5, il est au milieu et pour de nombreuses personnes il est considéré comme un risque moyen alors qu'il s'agit bien d'un risque marqué.
N'en déplaise à certains, cette "cotation" du risque a sans doute réduit le nombre d'accidents proportionnellement aux pratiquants de la montagne. Il est évident que l'on ne peut pas tout savoir grace au BRA (et encore moins au chiffre et à la couleur du drapeau), celui ci n'ayant pas la prétention d'etre exhaustif. Il s'agit d'un outil d'aide a la decision, qui doit servir en tant que tel...
J'avoue moi aussi parfois douter de l'exactitude du BRA (dans une science inexacte, je sais) de mon coin que je trouve à tendance trop généraliste et souvent trop alarmiste, et etre assez critique mais je le lis quand meme quasi systématiquement, essaie de m'en servir pour préparer ma course du lendemain et le garde en mémoire pour le confronter aux conditions rencontrées.
La cotation chiffrée sert peut être plus à un public de hors-piste ou de randonneurs occasionnels...


Bien d'accord avec toi, le BRA, bien que non exhaustif, peu précis, etc... doit servir d'outil d'aide à la décision et il convient d'en prendre connaissance avant chaque sortie.
Pour la cotation du risque, je pense que nous, skieurs, devrions considérer qu'il n'y a que 4 niveaux sur cette échelle (1 à 4). En effet, par risque 5 (quand même peu fréquemment annoncé), les conditions météo sont si dégueulasses, et les risques sur les routes si importants, que très rares sont ceux qui osent sortir. De ce fait, le risque 3 n'est plus au milieu de l'échelle. C'est ma position sur le sujet.

Re: Question BRA, plaques et orientations
Auteur : Dger [16 posts]
Date: 31/01/2020 19:55

Nico06 a dit :doit servir d'outil d'aide à la décision
oui, mais à mon avis, seulement la veille, lors de la préparation de la sortie.
Exemple, si tu es par risque 1 ou 2 en haut de la seule, ou d'une des quelques pentes à risque du massif concerné . Si tu prends pour aide à la décision que tu n'es qu'en risque 1 ou 2.......
C'est peut-être l'explication de l'augmentation du nombre d'accidents par risque 2.

Aller à la page : Précédente 1 2

Sujets connexes
Répondre
Le forum est réservé aux membres. Envie de contribuer ? Créez un compte et connectez vous !