Accueil > Forums > Divers montagne > Le ski de rando, un sport écolo compatible

Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : jpc [1022 posts]
Date: 02/12/2019 14:04 [Edité: 02/12/2019 14:06]

« Toutes ces tentatives de culpabilisation des irresponsables comme moi qui vont skier avec leur voiture commencent à devenir lassantes ». C'est un argument qui revient souvent sur le forum, mais je ne le comprends pas. Dire que le fait de prendre sa voiture engendre de la pollution est un constat scientifique, pas un jugement moral. Si tu culpabilises, c'est que tu penses que tu pourrais faire autrement mais que tu ne le fais pas. Donc pourquoi en accuser les autres ? Et si tu penses vraiment que tu ne peux pas faire autrement, alors pourquoi culpabiliser ?
signé : JPC-qui-n'a-pas-le-courage-d'aller-à-pied-au-départ-des-randos (mais qui prend le train et pas l'avion pour les déplacements boulot en France, etc. —bref, pas la peine de caricaturer le débat en demandant de TOUT faire bien ou de ne RIEN faire). :happy:

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : araviski
Date: 02/12/2019 14:44

texto a dit :@ JM : C'est Marrant , moi je vais au ski en voiture (parfois seul) et je ne me sens pas coupable. Par contre je réfléchis tout le temps à ce que je peux améliorer dans mon mode de vie sans me considérer comme l'exemple absolu à suivre (j'assume mes contradictions). Parfois même je renonce à certains désirs (prendre l'avion ...) et je me rends compte que je me sens aussi bien, voir plus, sans assouvir toutes mes pulsions (joie d'aller vers la cohérence entre ce que je pense et ce que je vis).
Finalement ce n'est pas là où on en est qui compte , mais le chemin que l'on parcours et la direction prise, en assumant ses contradictions.
Et je n'ai aucun problème avec ceux qui assument leurs choix genre "le réchauffement, rien à secouer" sans se raconter du pipeau. Ils sont cohérents et on peut discuter avec eux.
Par contre ceux qui construisent des théories loufoques et complotistes, qui empilent les clichés simplistes (écolo-bobo, néolibéral, marxiste, merdias mainstream, etc.), pour justifier leur paresse mentale et leur ignorance ne m'inspire pas beaucoup de considération.
Je remarque aussi qu'ils ne sont pas nombreux , mais hurlent beaucoup , souvent et plus fort que les autres. D'où leurs surexpositions dans les médias et les forums.
Malheureusement il abaissent continuellement le niveau des débats (pratiques de l'insulte, références bidons et douteuses pseudo-scintifique, mauvaise fois intellectuelle, etc.). D'où la nécessité, parfois , d'une politique éditoriale mettant les pendules à l'heure.


Pas mieux :)

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : thomasb [60 posts]
Date: 02/12/2019 14:54

Perso je suis assez en phase avec l'intervention de texto :)

@JM : on va quasi tous en voiture faire du ski de rando, je crois pas que le but soit de culpabiliser un individu mais de faire prendre conscience de ce qu'on pourrait faire de mieux (et pour le coup avec très peu d'inconvénients)

Pour essayer de répondre à Sameva, pour chaque skieur (station / rando ) il faudrait comparer le taux de renouvellement de matériel et leurs émissions engendrées ; puis prendre aussi en compte que pour faire tourner une station il faut certes de l'électricité peu carbonée en France mais qu'il faut aussi faire vivre les personnels/saisonniers (logement + déplacement). On trouve quelques bilan carbone de stations de skis en cherchant.

Pour le ski de rando, il y a clairement du mieux à faire niveau covoiturage pour être plutôt 2-3-4 par voitures que 1 ! En cherchant vite fait les bus pour Chamrousse, il y a l'air d'avoir un gros potentiel d'amélioration aussi...
Je vais essayer de mettre un message sur skitour à chaque fois que je pars seul de grenoble pour aller dans les alentours.

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : davidg [1119 posts]
Date: 02/12/2019 15:13

joebar a dit :Y'a 12 ans, on soulevait le problème.

ça, c'était avant, le bon vieux temps où les gens utilisaient leurs vélos pour se déplacer, mais c'est has been. Maintenant si vous n'avez pas une SUV hybride, airbag, des fats, doudoune JOT, DJI Mini, iPhone Galaxy 10 hyperconnecté en 5G pour poster vos exploits en temps réel; vous êtes démodé, ringard, un vieux réac. C'est French Black Halloween Cyber Thanksgiving Monday, faut consommer pour relancer la machine.

Alors, bonne grève le 5 et chacun pour soi et a donf dans le drepu !

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : ubaye64
Date: 02/12/2019 16:13

nb: j'habite au bt d'1 piste ss eau et ss électricité et me moque d'être on fashion... l'essentiel n'est pas là...
suis en connection avec dame Nature et roucoule avec l'ami tétras,suis les traces de loup,siffle chamois et bouquetins...
dac pour la grosse grêve le 5 et après...

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : Cyrille Marais [271 posts]
Date: 02/12/2019 17:11

Éternel débat ; c'est vrai que d'être honnête, serait de dire "je pollue" quoi que je fasse, avec ma bagnole, mes chaussures injection plastique, et mes skis aussi qui comportent des matériaux issus du pétrole, et consomment des GES rien que pour être acheminés de l'usine jusqu'au magasin. Et je parle pas du BC complet avec les fringues, la bouffe, les déchets, etc.

Seuls les pays comme le Népal, la Bolivie, le Pérou, L’Afghanistan, la Mongolie, les plus reculés de l'afrique et de l'Asie peuvent se moquer de nous et de nos pensées "écolos", vu notre consommation par habitant.

Nous polluons, et nous sommes de grands pollueurs. C'est certain.

Pour revenir à l'avion, qui est un bel exemple de mélange des réactions de suppositions et de jugements de notre société, l'avion n'entraîne pas plus de pollution que votre voiture, et voici pourquoi :

Vous raffinez une tonne de pétrole, vous êtes obligés de tout cramer. Vous ne pouvez pas dire, l'avion "pollue" plus (Notion vraie ramenée à la quantité de GES produite par personne et par km), et donc, je ne consomme plus le kéro issu de ma tonne de pétrole raffinée. Les tonnes cramées, sont issues du gaz que vous brûlez, et de l'essence et du gasoil que vous brûlez également. Si les avions disparaissent, les raffineurs, qui ne peuvent pas stocker, dilueront le kérozène dans votre essence et votre gazoil (modifs moteurs nécessaires). Mais ça se passera comme cela. Donc, NOUS polluons car notre activité nécessite de raffiner des tonnes de pétrole avec tous les produits dérivés. Idem pour le fioul lourd des bateaux.

Par conséquent pour qu'il y ait moins d'avions, il faut moins de bagnoles. Si nous roulions moins, il y aurait moins d'avions en l'air, et de bateaux sur la mer. C'est pas plus compliqué que cela. Ou l'inverse, bien entendu.

Je milite pour la réduction de nos GES, mais je suis effaré des hypothèses absurdes et mensongères de nos médias, politiques, et autres informations diffusées ça et là.

Quand à notre activité de randonneur, elle pollue.

Pour moins polluer, et qu'il y ait moins d'avions et de bateaux, nous devons réduire la consommation mondiale de pétrole. C'est tout. Ça passe donc par notre quotidien, de moins rouler. Quand les industriels verront que leur stocks diminuent, ben ils diminueront la production. Pour l'instant, et jusqu'en 2030, la capacité de raffinage mondiale va augmenter. Par conséquent, tous les discours ne servent à rien.

Réduisons nos GES, et ensuite, nous pourrons dire que nous participons à l'amélioration de notre planète. Pas avant. Cela veut dire, concrètement, de réduire nos kms, nos déchets, notre consommation, nos achats.

Et pour la petite histoire, la croissance de la Chine depuis 10 ans, aurait été neutre en GES si l'Europe revient à l'âge de pierre ...

Je milite pour que chacun réduise, car le changement passera par là, mais pour l'instant, ce sont les politiques qui peuvent initier ce changement, car nous, randonneurs ou autre motards, parapentistes, wingsuiters, développons des sports qui consomment, plus ou moins, certes. Mais nous sommes tous responsables des millions de barils par jour qui sont raffinés pour nos maquillages, produits divers et variés, ordinateurs, serveurs, pneumatiques, lunettes, téléphones, chaussures, musiques, livres, stylos ... bref, si vous voulez être complètement écolos, chauffez vous au bois (là aussi, on entend des aberrations), n'achetez que le strict nécessaire, faites votre jardin, et montez à Chamrousse à Vélo. On peut mitiger cette vie avec la notre, entre les deux extrêmes, il y a des solutions, mais nous avons encore du chemin à parcourir.

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : joebar
Date: 02/12/2019 20:24

Je ne suis pas d'accord avec cette analyse.
Le message de Carbone 4 (Jancovici et sa clique), dans cette excellente publication est justement de déconstruire le discours qui dit que la somme des petits gestes nous sauvera. A lire posément, et ne pas conclure que les petits gestes ne servent à rien, mais conclure plutot que les luttes doivent etre collectives et politiques, pour qu'advienne un monde meilleur.

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : texto [369 posts]
Date: 02/12/2019 20:49 [Edité: 02/12/2019 20:57]

Je confirme, très bonne publication.
"Le climat c'est avant tout de la physique et de la chimie.
Plus que des convictions ce qu'il faut avoir pour discuter du sujet c'est des connaissances scientifiques.
Carbone 4 vous mets toutes ces connaissances à portée de cerveau. il faut juste accepter d'y passer un peu de temps, et de comprendre que plus on en sait plus le sujet devient complexe et de plus en plus passionnant."
Je précise que je ne suis pas un scientifique. Je suis un agriculteur qui vit de plein fouet le RC depuis 20 ans et qui fait des efforts pour comprendre le pourquoi du comment. (et qui accessoirement s’énerve quand il lit des balivernes sur ST ;-)
Bonne lecture à tous

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : zeus
Date: 02/12/2019 21:55

Le problème du ski de rando, n'est pas tant la voiture en rapport du flux monstrueux quotidien, mais le fait que la moindre pente, le moindre couloir se trouvent rayés ,labourés et que le monde animal qui ici trouvait un refuge précaire mais tranquille vit une agressions qui se traduit par la baisse drastique des effectifs notamment les oiseaux ; c'est notre problème de rapport au monde qui est posé.

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : Sameva [3 posts]
Date: 02/12/2019 22:30

Parmi le flot de reponses, quelques messages qui me semblent interessants de retenir

Rorchar dit
"Pour le transport est-ce qu'une appli du type blablacar mais typée rando pourrait fonctionner ? Un peu comme la section partenaire de skitour mais en améliorée, où il serait possible de trouver des partenaires mais aussi simplement de remplir les voitures même si après on ne randonne pas ensemble.
Au moins pour les courses très classiques où les parkings de départ sont souvent plein ça pourrait être intéressant"

Pascal ajoute

"Entre autres, le partage.
Rien ne nous empêche d'ores et déjà de nous organiser en covoiturage par les petites annonces ou la rubrique coéquipiers.
À moins que Jeroen ne nous crée une nouvelle catégorie plus visible mais on peut faire sans elle.
À nous de jouer pour partager les ressources plus intelligement. "

Ou même Thomasb

"Je vais essayer de mettre un message sur skitour à chaque fois que je pars seul de grenoble pour aller dans les alentours."

J'en oublie peut etre mais c'est peut être ce qu'il faut retenir et essayer de mettre en pratique.
Ça rejoint le message de Joebar et la reference à cette tres bonne publication qui montre que c'est l'action collective qui est nécessaire, voir qui nous sauvera.

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : Concombre masqué
Date: 03/12/2019 10:47

Cyrille Marais a dit :
l'avion n'entraîne pas plus de pollution que votre voiture, et voici pourquoi :

Vous raffinez une tonne de pétrole, vous êtes obligés de tout cramer. Vous ne pouvez pas dire, l'avion "pollue" plus (Notion vraie ramenée à la quantité de GES produite par personne et par km), et donc, je ne consomme plus le kéro issu de ma tonne de pétrole raffinée. Les tonnes cramées, sont issues du gaz que vous brûlez, et de l'essence et du gasoil que vous brûlez également. Si les avions disparaissent, les raffineurs, qui ne peuvent pas stocker, dilueront le kérozène dans votre essence et votre gazoil (modifs moteurs nécessaires). Mais ça se passera comme cela. Donc, NOUS polluons car notre activité nécessite de raffiner des tonnes de pétrole avec tous les produits dérivés. Idem pour le fioul lourd des bateaux.

Par conséquent pour qu'il y ait moins d'avions, il faut moins de bagnoles.


Pas d'accord.
La part de kérosène que l'on produit est bien moins que les gaz, essences, gazole...

https://www.google.com/imgres?imgurl=https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/album_images/principe-raffinage-petrole_zoom.png&imgrefurl=https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/raffinage-petrolier&h=901&w=1225&tbnid=mAcdGkAE_ps6gM&tbnh=192&tbnw=262&usg=K_mOrT6rvfLJeHRWi2IiwCx53lSnI=&docid=SzF-mWdvtvXlMM

Ensuite si on produit telle quantité de tel produit c'est aussi parce qu'il y a une demande. Si le kérosène était absent du spectre de distillation ils nous feraient des avions à essence sans problème ( moteurs à modifier).

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : Concombre masqué
Date: 03/12/2019 10:49

Cyrille Marais a dit :
l'avion n'entraîne pas plus de pollution que votre voiture, et voici pourquoi :

Vous raffinez une tonne de pétrole, vous êtes obligés de tout cramer. Vous ne pouvez pas dire, l'avion "pollue" plus (Notion vraie ramenée à la quantité de GES produite par personne et par km), et donc, je ne consomme plus le kéro issu de ma tonne de pétrole raffinée. Les tonnes cramées, sont issues du gaz que vous brûlez, et de l'essence et du gasoil que vous brûlez également. Si les avions disparaissent, les raffineurs, qui ne peuvent pas stocker, dilueront le kérozène dans votre essence et votre gazoil (modifs moteurs nécessaires). Mais ça se passera comme cela. Donc, NOUS polluons car notre activité nécessite de raffiner des tonnes de pétrole avec tous les produits dérivés. Idem pour le fioul lourd des bateaux.

Par conséquent pour qu'il y ait moins d'avions, il faut moins de bagnoles.


Pas d'accord.
La part de kérosène que l'on produit est bien moins que les gaz, essences, gazole...

https://www.google.com/imgres?imgurl=https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/album_images/principe-raffinage-petrole_zoom.png&imgrefurl=https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/raffinage-petrolier&h=901&w=1225&tbnid=mAcdGkAE_ps6gM&tbnh=192&tbnw=262&usg=K_mOrT6rvfLJeHRWi2IiwCx53lSnI=&docid=SzF-mWdvtvXlMM

Ensuite si on produit telle quantité de tel produit c'est aussi parce qu'il y a une demande. Si le kérosène était absent du spectre de distillation ils nous feraient des avions à essence sans problème ( moteurs à modifier).

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : jean2222 [2 posts]
Date: 03/12/2019 11:18

Bonjour,

je pratique la marche nordique et je suis effaré de voir parfois le manque de respect pour la nature de certains randonneurs (détritus, pq...). Il faut surtout que chacun se responsabilise à son petit niveau même si la prise de conscience "écolo-bobo" planétaire est un luxe inatteignable pour la grande majorité des populations.
Nous n'avons que le pouvoir de nous comporter en philosophe et plus de temps à perdre à philosopher!

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : dynastar
Date: 03/12/2019 11:23

depuis tout le temps les clubs de montagne (caf,ffme,...) font, par définition, du covoiturage pour leurs sorties. Donc si vous vous inscrivez dans ces clubs, vous réduirez votre pollution lorsque vous irez skier, marcher, grimper, ...

Re: Le ski de rando, un sport écolo compatible
Auteur : Boris Pivaudran [39 posts]
Date: 03/12/2019 14:52

[Digression]
JM a dit :
Mais comme il y a beaucoup moins de riches que de pauvres, les quelques riches qui polluent beaucoup polluent beaucoup moins que les millions de pauvres qui polluent un peu :lol:

Ce n'est pas exact. Les 10% les plus riches sont responsables de la moitié des émissions mondiales de CO2 liées au mode de consommation.
Sources : https://www-cdn.oxfam.org/s3fs-public/file_attachments/mb-extreme-carbon-inequality-021215-fr.pdf rapport de 2015 de l'ONG britannique Oxfam
http://piketty.pse.ens.fr/files/ChancelPiketty2015.pdf étude de T. Piketty et L. Chancel, qui avance elle le chiffre de 45% des émissions produites par 10% de la population
[/Digression]

Pour alimenter la question initiale :
Horaires de bus Grenoble - Chamrousse chez Transisère https://www.transisere.fr/ftp/documents_CG38/fh-6010-2019-2020.pdf
Et service Transaltitude : https://www.transaltitude.fr/fr/horaires-et-reservations/fiches-horaires/
Plusieurs stations desservies. Par ex pour Chamrousse départ quotidien à 8h15 en saison.

Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Sujets connexes
Répondre

Nom
Email
Sujet


biggrin smile sad eek confused cool mad razz lol ill evil rolleyes wink redface happy lost
Recevoir les réponses par mail


Oui, c'est ça ! (cliquez dans le carré)