Accueil > Articles > Autre > Skitour Psycho

Skitour Psycho

Par e-jungle, le 04.02.08

Il s’agit d’une petite nouvelle humoristique, en aucun cas critique, écrite par un skitourien effroyablement moyen au regard volontairement subjectif. Il n’y a aucune polémique ni dérision, le narrateur est malheureusement avant tout une victime pathétique. Le titre fait bien sûr tout simplement référence au roman American Psycho de Bret Easton Ellis, et d’ailleurs on aurait aussi pu intituler ce texte « Skitourama ».
Merci par avance de votre lecture charitable et de votre tolérance.



Skitour Psycho


Il y a un peu moins de deux ans alors qu’Ariane essayait de m’arracher de l’écran devant lequel je rêvassais depuis un moment…

Tiens, c’est une bonne idée, les modérateurs de Skitour ont ajouté des sous populations, pour faciliter le dialogue et la compréhension mutuelle j’imagine. J’ai vu qu’il y avait « Bobo » (il y en a plein le site, on les reconnaît parce qu’ils ont des Altitrail trop courts aux pieds. J’ai cru comprendre qu’ils sont persuadés que ça peut faire la différence dans un couloir coté 2.3) ; « 1000 D+/h ou t’es une gonzesse » et « 4.2 et + ou rien » (soit deux catégories d’extra terrestres spécialisés en montée et/ou descente, mais moi je suis sûr qu’ils se la racontent un petit peu) ; « Grand malade » (idem, mais pour montée et descente à la fois. A noter que le terme a été préféré à « intégriste » suite à l’explosion d’un fabricant de promesses accompagnée d’une ex mannequin lors d’un week-end très médiatisé en amoureux aux Maldives) ; « Etranger » (réservé aux non grenoblois) ; « Sale Quenelle » (ça c’est pour les lyonnais uniquement je crois) ; « Véloski » (3 adhérents en Avril dernier, puis 2 ensuite en raison d’une chute malencontreuse due à une lanière prise dans les rayons du vélo. Le Lapierre X-Control 510 a plié et le cycliste amoché. Ou l’inverse. Plus ça va plus je suis persuadé que la TLT Comfort a des avantages. Ariane, ma femme, pense elle que les lanières sont mieux) ; « Randonneur chasseur qui aime la nature » (1 adhérent dépressif, trop paradoxale cette catégorie je pense) ; « Sauciflard et Génépi » (j’ai l’impression qu’il y a des gars sympas dans ce groupe, mais ils doivent être bourrés de petites manies pénibles) ; et quelques autres segments bruyants, du genre « Je sais tout sur tout » (un modérateur dans un article hilarant rapportait que l’un d’eux, le jeune thésard BBKador, aurait rédigé un post sans faute d’orthographe le mois dernier, une vraie suite de coïncidences heureuses)…

Lorsqu’Ariane m’a appelé pour la 7° fois avec un ton évoquant ma nouvelle perceuse Bosch à percussion car le gratin dauphinois était plus que prêt, j’ai senti qu’il était temps de me dépêcher. J’ai quand même jeté un dernier regard vite fait sur mon Mac 17 pouces avant de la rejoindre.
Je n’aurais pas dû.
A peine à table, elle me déclare d’un air péniblement sentencieux : « j’ai quelque chose de très d’important à te dire ».
Tout ce que je détestais à l’époque, et déteste sûrement encore d’ailleurs.

2 ans plus tard je ne sais toujours pas de quoi il s’agissait. J’avoue m’en foutre un peu aujourd’hui. Comme quoi, ça ne devait effectivement pas être si important.
Et je ne le saurais sans doute jamais puisque le lendemain de cette soirée catastrophique Ariane est tombée dans un coma profond. Elle était partie en rando avec Dome38, motAmot, TomDeThône et Monic vers le glacier d’Argentière et, trop fatiguée au retour, elle a préféré redescendre des Grand Montets en télécabine. En plaçant ses Volkl Snowwolf Magnet Skin Clip et TLT Vertical dans le compartiment extérieur de l’œuf elle n’a pas vu qu’une lanière s’était accrochée à sa Gore Tex Mammut.
Et puis.. en l’espace d’un instant sa vie ne tenait plus qu’à un fil.
Au moins sur les TLT Comfort il n’y pas de lanières (sauf Skistar05 qui soutient que c’est utile pour la montée, il ne pense pas comme les autres lui en général).

Et si elle ne me l’avait pas dite cette chose si importante en commençant le gratin dauphinois brûlé, c’est simplement parce qu’à ce moment précis j’avais fondu bruyamment en larmes. La dernière image que j’avais vue sur mon Imac, c’était que Pijo, un dingue qui a réussi à enchaîner 2 fois Chamechaude dans le journée sans assistance, avait repris la première place au Mécéou tout massifs. Il devait me rester au mieux une place sur le podium du Mécéou Corse. Mais E. Asch (celui qui fait de belles photos, quoique beaucoup retravaillées à mon avis. J’aimerais bien connaître la marque de son appareil pour acheter le même) me suivait de si près... J’ai piqué un vraie crise, irrépressible. Ariane n’a pas compris, s’est braquée, est partie se coucher. Le lendemain elle allait skier vers le Chardonnet via la refuge de l’Argentière. Ou l’inverse.

A cause de ce Mécéou, la nuit a été cauchemardesque, je me voyais lâcher mon piolet Black D dans un couloir raide, tout en remarquant que 100 mètres plus bas Annaka le rattrapait au vol mais ne voulait pas me le rendre une fois au sommet prétextant qu’ils s’agissait d’une prise de montagne. Du coup, je la débarquais violemment dans la pente par la brèche sud (elle avait l’air très raide, du 5.4 peut être), récupérant à la fois mon Black D et son Grivel Evo. Je l’ai entendue brailler un moment en bas, mais je prenais l’air dégagé, concentré sur le spectacle des aiguilles d’Arves. Puis je partais promptement tout en légèreté en espérant que personne d’autre ne fasse attention aux cris stridents de l’autre gueularde. J’aurais dû cogner avant de la pousser. Et je me voyais déjà de retour au chalet aller sur Skitour et suggérer qu’on appelle désormais cette belle descente, la Annaka’s Départ.
Plus tard dans la nuit agitée, en sueur, je me retourne et aperçois Jéroboam (l’un des créateurs du site) en polaire skitour intégrale (j’aime pas trop la cagoule à pompon) qui arrive sur la scène du palais des congrès de Gre, un petit sourire satisfait aux lèvres un peu gercées et une fiche serrée dans sa main droite. Je remarque que le verre de sa Sunnto Observer est fendu et que ses Oakley Racing juste démodées ce qu’il faut, sont un peu rayées. On sent qu’il a baroudé. Les jeunes femmes sont hystériques dans la salle, certaines même lui jettent leurs sous vêtements. C’est vrai que ces derniers temps, son site a acquis une renommée exceptionnelle, les annonceurs dépensent des sommes pharaoniques pour être présents. Le Y9, dernier 4x4 de Ford a trusté le bandeau supérieur de Skitour durant 6 mois pour un bon paquet de pognon. En conséquence, l’année passée, il y a eu pas mal d’évolutions sur Skitour, notamment l’intégration de petits sites de randos en montagne. Jéroboam jette un regard sur sa fiche et explique : Skitour reste inchangé excepté le .com s’ajoutant au .fr pour contrer toute concurrence et accroître le nombre d’internautes d’étrangers. C2C est rebaptisé « Ciment de Cités » et sera désormais dédié aux murs d’escalades des villes de moins de 50000 habitants. Volopress a été réorienté en site d’enchères de vieux téléskis, télésièges et autres équipements de stations de ski. Les principaux clients sont les nouvelles stations dans les Balkans et le Caucase. Les marges brutes moyennes dépassent l’entendement. Nimp, un site historiquement très convivial prend-il le soin de préciser, se concentre désormais sur la veille stratégique d’onomatopées. Et Bivouak, en raison de son moteur de recherche trop aléatoire va devenir un lieu virtuel expérimental dans le domaine de la chance...

A 5hres du matin le réveil d’Ariane m’a empêché de connaître la suite. C’est la dernière fois que je lui parlais, mais comme elle m’en voulait encore, elle ne m’a pas répondu (du coup j’ai l’impression qu’elle ne m’a pas parlé « une dernière fois ») et elle est partie à la rencontre de son œuf des grands Montets.

Ce matin là, ça n’allait pas mieux, j’étais pris de sanglots par intermittence et ne trouvais pas la force d’aller voir si j’avais été délogé du podium Mécéou Corse. Du coup, je me souviens que pour me consoler j’ai filé chez Randothlon et j’ai acheté des Scarpa F1, je trouvais mes Matrix trop jaunes pour aller avec mes Fischer X-Treme. J’ai ai profité pour prendre des X-Tralite, comme ça chaussures et skis étaient désormais bien assortis. En même temps je n’aime pas trop le vert, il faudrait que je change tout ça à nouveau rapidement.

Ces deux dernières années sont vite passées, 5 ou 6 randos durant l’hiver le long des remontées mécaniques à Chamrousse, une autre fois FéBreez, rencontré sur l’agenda se Skitour, m’a proposé une course en Chartreuse à la Scia que j’ai adorée. C’était très sauvage et d’un niveau technique exigeant. En plus, je faisais bonne figure avec mon Deuter Guide 35+ orange recommandé par TiRorqual sur Skitour. Je l’ai rempli de papiers froissé et j’ai cousu un écusson de Chamrousse dessus. On me regardait avec admiration. Je me suis vite retrouvé tout seul, l’autre s’énervait parce que je faisais trop de pauses afin d’anticiper la voie à suivre. Ya de ces balourds en haute montagne. J’étais à deux doigts de le fracasser, mais j’ai su me contenir, et puis il a filé très vite je ne sais trop où. Il avait l’air de connaître le coin. Et moi par prudence j’ai fait demi tour, sur le site ils disent de bien se méfier des plaques à vent dans ce genre de course.
Durant cette période j’ai aussi renouvelé mon matériel deux fois, et aujourd’hui, je m’apprête à changer mes Hagan, l’un des skis s’est rayé en tombant dans mon garage.

Et Ariane attend la lumière sur son lit d’hôpital. Je ne vais presque plus la voir. Pas le temps.

Traînant au bar des Spatules en feuilletant le dernier comparatif de Montagne magazine, je m’étonne des scores obtenus par le dernier Trab Duo Freerando Light avec peaux Duo Sint rapides.
Etant donné que cette année je me suis fixé l’objectif ambitieux de réaliser l’ascension de Chamechaude par la face Ouest (au printemps, lorsque les journées sont assez longues), je me laisse tenter par l’idée des les acheter, il ne faudrait pas que je sois trahi par mon matériel le jour J. Je les ferai monter avec les dernières Comfort. Chamechaude est le sommet culminant de la Chartreuse, je pense que je vais impressionner pas mal de monde si j’y arrive. Je ferai des tas de photos avec mon Nikon D200 pour participer au concours photos de Skitour.

Chez Boss montagne il ne reste qu’une seule paire de Trab à ma taille. Mais là, un type habillé en pantalon et chemise Quicksilver plus veste Aigle couleur rouge (atroce), bref le prototype inquiétant du kiné ou informaticien bientôt quarantenaire s’intéresse aussi à mes Duo. Malgré mon offre de payer deux fois le prix des skis, soit au magasin soit à ce type maigrichon, la réponse est négative et je me trouve dans l’obligation de me rabattre sur des Movement Shaman.
En sortant de ce magasin de merde, j’appelle ma nouvelle compagne, Sand73 rencontrée sur Skitour, mais j’éclate en sanglots en prononçant le mot Shaman. Je m’étouffe et suis obligé de couper mon Motorola extra plat, mais ne perds pas de vue le type aux Trab avec sa Aigle rouge que je poursuis dans la rue. Mais il finit par me remarquer, je me mouche trop bruyamment sans doute. Il fait demi tour et déboule vers moi. Lorsqu’il arrive à ma hauteur il me propose de me revendre les Freerando pour 3 fois leur prix. J’ai du mal à me réfréner. Je ferai Chamechaude en Trab c’est obligé. Je laisse passer quelques secondes, comme pour profiter du silence, mes yeux piquent, je n’arrive pas à me calmer, des larmes jaillissent. Et pour toute réponse, je remonte mes Vuarnet catégorie 4 sur le front, je sors mon 357 (je m’en sers habituellement pour exploser les genoux des types en quad), le lève lentement, et sans ajuster me contente de ne tirer qu’une seule fois. Juste.

L’écho, ou le hasard simplement, déclenche une petite coulée de neige lourde au loin sous un col venté caché aux yeux des hommes.
Vue du ciel on dirait un sourire sur la neige.
Quelqu’un le saura t’il jamais ?

Du fond de sa nuit, Ariane voit la Meije qui fond doucement.


RG, Janvier 2008.

Dans le cadre de la plus belle plume.


Patrick Bateman ou votre voisin ?


Défi personnel d'envergure

Commentaires

» jules, le 05.02.08
Gros psychopate !!!! Vu des pyrénées, ca fait bien marrer! Les grenoblois rient ils un peu plus jaune? Bravo en tout cas.

» marika, le 05.02.08
Alors là je suis bluffée! Patrick Bateman réincarné en skitourien psychopathe...ça fait flipper!!
D'ailleurs j'ai bien peur d'avoir été une des premières cibles malheureuses qui a croisé son chemin (j'adore, y'a même la référence au rattrappé de piolet en vol de cette sortie)
C'est assez bluffant, j'ai relu American Psycho récemment, et les références et le style sont là!! bravo!

» Benji, le 08.02.08
Fabuleux!!! Parodie de très niveau!
Cherchez pas plus loin, il est là le numéro 1 (en tout cas pour moi!).

» Cadiim, le 23.12.09
Excellent !!
Bravo, on en demande encore. Comme quoi, j'ai bien raison de ne répondre à personne en montagne. On sait jamais sur qui on tombe.

A++

Ajouter un commentaire

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.