Accueil > Actus > « Sans les chiens de traîneau, il n'y aurait pas de vie au Groenland »
 
+1
« Sans les chiens de traîneau, il n'y aurait pas de vie au Groenland »

Proposé par Jer le 11.02.2021, publié le 11.02.2021 :: www.slate.fr :: 642 vus :: 163 clics :: 6 commentaires :: Voyages et Expés

Au Groenland, le réchauffement climatique perturbe irrévocablement le mode de vie des chasseurs, vieux de 4.000 ans. Dans un hommage paru chez Kehrer Verlag et intitulé «Arctic Heroes», le photographe Ragnar Axelsson rappelle le rôle essentiel des chiens de traîneau à l'établissement et à la survie des populations locales, et nous livre leurs histoires. »
Commentaires
» Par davidg, le 11.02.2021

Le nom "groenland" (terre verte) était une astuce marketing des vikings pour attirer les colonisateurs cedepandent la période 950-1250 (le MWP) était plus clemente localement, ce qui a permis aux Vikings d'établir des communautés dans le sud (sans huskies). Un réchauffement climatique pourrait être bon pour le Groenland et il pourrait enfin être à la hauteur de son nom même si je suppose que les sols sont assez pauvres pour l'agriculture.

"La modèle économique suggère que les colonies du Groenland étaient très largement dépendantes de la surface de pâturage disponible. Or celle-ci a très largement diminué avec les variations climatiques. L’étude isotopique de squelettes de Vikings vieux de 600 ans a révélé qu’ils pouvaient pallier ces variations en consommant des animaux marins, notamment du poisson et surtout des phoques. Leur régime serait passé de 40% d’aliments d’origine marine à environ 80% à la fin du Moyen Age."

» Par Legazier, le 11.02.2021

Cela me fait penser que Trump a proposé d'acheter le Groenland!

» Par sandatos, le 11.02.2021

Pourquoi n'y aurait-il pas de vie sans chiens de traîneau ? Encore de l'anthropocentrisme primaire...

» Par Spartacus, le 11.02.2021

Pff....
"le photographe Ragnar Axelsson rappelle le rôle essentiel des chiens de traîneau à l'établissement et à la survie des populations locales"

Magnifique !!

Josie, caissière à Carrefour, rappelle le rôle essentiel du calcul des coniques algébriques à l’établissement d'une trajectoire d'un satellite artificiel, et nous livre l'histoire du calcul intégral.

Merci pour cet article humoristique.
D'ailleurs, a t'on recueilli l'avis des chiens ?

» Par xdo, le 11.02.2021

Je plussoie : il aurait du écrire "Sans chiens, il n'y aurait pas d'hommes au Groenland" que l'on aurait pu compléter par "Mais que des animaux bien tranquilles".
Reste que c'est justement l'une des qualités principales de l'homme de tirer pleinement partie de son environnement (son défaut étant de le faire à l'excès jusqu'à destruction).
Donc au Groenland il a su tirer partie des chiens, de la même manière que dans le désert il a utilisé les chameaux.

» Par Vinchy, le 11.02.2021

Wow les photos de ce photographe sont vraiment splendides!!