Accueil > Actus > Paul Bonhomme et Xavier Cailhol ouvrent un nouvel "E4"
 
+22
Paul Bonhomme et Xavier Cailhol ouvrent un nouvel "E4"

Proposé par ProStaff le 21.01.2021, publié le 21.01.2021 :: alpinemag.fr :: 3034 vus :: 2055 clics :: 9 commentaires :: Ski alpinisme

La nouvelle descente de Paul Bonhomme et de Xavier Caihol : l'éperon nord du Chaperon (2750 m, Valgaudemar), 1200m, 5.4 E4. Bien belle ligne...
Le récit de Paul Bonhomme et vidéo de la descente ici. »
Commentaires
» Par frankycham, le 21.01.2021

Magic paul j’en ais les larmes aux yeux

» Par balto38, le 21.01.2021

Bonsoir,
Belles images, mais neige croutée, glacée... Je pense et j'espère que Paul et Xavier ont de la marge au niveau du ski.
La question est jusqu'où aller ?
D'un autre coté, c'est vrai il y a peu d'accident en ski extrême, dans ce cas vu la pente les avalanches sont parties :)
Bon ski, je n'ose pas dire ''safe'' ; je dirai bonne montagne. Je ne re regarde la vidéo pour les virages sautés.
a+

» Par Dom3862, le 22.01.2021

Avec cette neige il faut de la marge & le moral ...Well done.

» Par Bboy_, le 22.01.2021

Sentiments contrastés.
D'une part une certaine admiration: cela paraît extrêmement risqué, on se dit qu'il faut avoir du coffre et du cran même si le type finira tôt ou tard dans la rubrique nécrologie (comme tout le monde finalement ;-)
D'autre part de la perplexité: ce genre de descente c'est plus du dérapage contrôlé skis aux pieds. Davantage de l'acrobatie que de la glisse.
Enfin, chacun son truc.

» Par balto38, le 22.01.2021

Bonjour,
@Bboy, c'est une facette du ski.
Même, si l’on peut se demander ce qui peut se passer (si lorsqu'il lâche un peu les chiens dans la neige un peu plus poudreuse) il y a un rocher caché 5mm sous la surface lors de la retombée.
Bon, avec l’âge de la ''sagesse'' et n'ayant plus rien à prouver, avec toutes ses compétences ski et montagne, film, il y a plein d'autres choses à faire en montagne. Pierre Tardivel et d’autres ont bien réussi.
Ouvrir une descente de 1900m dans les alpes et en plus pour l’instant il n’y a pas trop d’épaisseur de neige, il fallait avoir l’œil.
Bon ski

» Par ProStaff, le 22.01.2021

Ce qui est impressionnant, c'est sa lecture de la neige, et la précision chirurgicale de ses virages qui en découle : les appuis, et les virages plus ou moins glissés selon. C'est fondamental en pente raide exposée ainsi, mais on peut aussi décliner ces "attitudes" partout... Chercher la meilleure trajectoire, puis les meilleures zones, et adpater son ski en fonction, dans toutes les pentes.

» Par djack, le 23.01.2021

c'est toujours sympa pour un skieur de base, de lire ces récits extraordinaires le matin en prenant son café! celui-ci est bien écrit comme un petit roman; j'ai bien souri en lisant le "ça fait pas rire les patates au fond de la cave" )) Quant à la vidéo, ce qui me scie le plus c'est le ton très détendu dans des pentes à me faire mourir de peur rien qu'en visionnant. (ça me rappelle un peu le ton de Killian Jornet dans sa faille à 63° je ne sais plus où, avec accent anglo espagnol: it is a little steep here). Du coup ça me donne du jus pour le weekend! Bravo!

» Par e-jungle, le 23.01.2021

Quelle technique, et surtout, quel mental ! Superbe.

» Par Totor, le 24.01.2021

Ben c'est surtout du ski comme on en faisait dans les années 80 et 90. Il faut effectivement savoir tenir sur ces lattes. C'est certains que les jeunes un peu trop habitués aux pelles à tartes dans la peuf peuvent être surpris du genre.