Accueil > Actus > Les (jeunes) bronzés ne font plus de ski
 
+11
Les (jeunes) bronzés ne font plus de ski

Proposé par Jer le 05.01.2020, publié le 06.01.2020 :: www.lemonde.fr :: 5338 vus :: 790 clics :: 72 commentaires :: Ski alpin et ski de fond

La glisse est un sport coûteux qui s’apprend tôt, ou pas... Faute d’y avoir été initiés petits, faute d’argent, faute d’envie, les jeunes désertent les pistes enneigées.

Extraits : « Depuis trois ans, nombre d’indicateurs sont venus confirmer ce que les professionnels de la neige avaient du mal à admettre. Les sports d’hiver n’ont plus la cote chez les 15-25 ans. [...] En 1995, les jeunes représentaient 20 % de la clientèle des stations. En 2019, 14 %, selon une étude de l’Association des maires des stations de montagne à paraître en janvier. [...] Victime de son coût, de la baisse du nombre de classes de neige (– 20 % en dix ans), de la concurrence d’autres loisirs sportifs ou culturels, le séjour aux sports d’hiver semble s’être ringardisé. [...] Une boutade circule, révélatrice de ce spleen neigeux : à l’avenir, les stations risquent de souffrir davantage du manque de skieurs que de l’absence de flocons. » »
Commentaires
» Par ted, le 06.01.2020

c'est vrai que le prix est dément. Par ailleurs la tendance à l'écologie pousse aussi les gens à aller dans des environnements plus préservés.

J'ai été surpris du monde en ski de fond ces vacances, j'ai l'impression que ce sport, à l'image autrefois un peu ringarde, est en train de devenir tendance

» Par Skieur, le 06.01.2020

"le prix est dément" : non, vraiment pas comparé au salaire moyen ou médian français... Étudiez la concurrence internationale pour tordre le coup à cette rumeur... Après évidemment, c'est plus cher que le foot, les échecs ou la plage à la journée avec des infrastructures entièrement publiques...

» Par leded, le 06.01.2020

Pour les étapes de la coupe du monde de ski alpin, les forfaits station (Bourgevel, Val Thorens, ...) sont offerts et le ski est libre à partir de 14h. Ça permet de rameuter un peu de monde dans la raquette d'arrivée.
Le ski alpin concerne très peu de monde pour les raisons évoquées dans l'article et en majorité, ce sont des retraités qui sont dans la raquette d'arrivée (car en semaine bien souvent!);-)

» Par titi, le 06.01.2020

Cela ne m'étonne pas qu'il y ait de moins en moins de skieurs. Les forfaits de ski sont devenus très chers sauf dans les petites stations. Il faut bien payer les infrastructures et la neige artificielle! Quand on voit le prix du forfait journée dans une moyenne station comme Chamrousse cela ne donne pas envie de prendre les skis de piste.
Et si on ajoute au prix du forfait la location des skis, du studio, des cours de ski, du trajet (essence + péage), et les galères s'il y a de la neige sur la route, on a vite fait de dépasser un smic mensuel pour une famille avec 1 ou 2 enfants pour une semaine de ski.
J'ai commencé le ski en classe de neige, j'ai tout de suite pris le virus de la glisse et j'ai eu la chance de reskier une semaine par an les années qui ont suivi. Mais depuis que je suis à Grenoble je me suis mis exclusivement au ski de rando, je me remettrai au ski en station pour y emmener mes enfants qui sont encore jeune mais au début cela sera dans des petites stations pas chères.

» Par jc69, le 06.01.2020

Extrait d'un autre article du Monde :
https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2020/01/03/dans-les-alpes-les-nouveaux-skieurs-chinois-ne-remplaceront-jamais-la-defection-des-baby-boomers_6024710_4497916.html
C'est un expert suisse qui parle :
Il faut faciliter le parcours du skieur, de son arrivée à la station à ses premiers pas sur la neige. Se garer d’un côté, aller chercher le matériel de l’autre, enfiler des chaussures, ne pas vraiment bien savoir comment utiliser le matériel, tomber sur les fesses… le tout dans le froid, tout peut apparaître très vite compliqué et décourageant.
De fait, le taux de conversion des débutants au ski est extrêmement faible. Quatre-vingt-sept pour cent d’entre eux, après une première expérience, ne reviennent plus skier.

» Par PhR, le 06.01.2020

La fuite en avant vers le haut et l’enneigement artificiel ne sont pas les seules mises à jour de l'économie touristique neige en cours : le Club Med ( capitaux chinois ) n'est plus celui de nos parents; ça ressemble de plus en plus à une big company mondiale, à la suite de la Cie des Alpes, pour construire des ensembles semblables aux nouveaux paquebots de croisière géants dans leur modèle touristique autonome ( il arrive même que ça y ressemble physiquement, comme aux Arcs ...) et faire venir une clientèle nouvelle, et lointaine, voire très lointaine ... bon, il y aura du personnel précaire embauché sur place, mais la planète on s'en occupe quand ?
un autre article du monde parle d'un leurre total, de remplacer la nouvelle génération fauchée par le dessus du panier mondial ...

» Par AOC Bauges, le 06.01.2020

"Ringard" le ski de rando l'était il y a 20 ans.

Le spécialiste suisse et ses analyses : ça fait toujours rigoler ce genre d'érudits : 97% de taux réussite au bac et 87% taux d'échec en ski !!!! FAKE NEWS

"1 enfant sur 2 n'est jamais allé au ski ou une seule fois"
je confirme il est exactement tout pareil pour faire un voyage en avion avec ses parents ! De même et c'est un scandale 2 petits savoyards sur 3 ne sont jamais allez à l'océan ou qu'une seule fois. De même pour visiter la tour Eiffel ; )

Prix journée du ski ? Si vous allez sur les 3 vallées et compagnie d'accord. Si vous skiez par exemple le samedi, ou malin avec skigrande en Maurienne c'est 28€.

Très peu de monde en ski alpin . Oui d'accord environ 10 / 12 millions dans les stations en France, c'est vrai c'est très peu ; )

Bref le Monde me déçois !

» Par Oui, le 06.01.2020

Je suis allé skier à villard avec les enfants, 100 euros à 4 oui pour une journée le prix est fou. Et encore on a pas payé de loc ou d'hébergement !
Le lendemain on a joué au foot...

» Par nenessed, le 06.01.2020

Le problème n'est pas lié au fait que les stations soient chères mais plutôt au fait que le pouvoir d'achat baisse pour une catégorie de la population !
Si on relativise on peut dire que les vêtements techniques sont chers, le matériel de ski est cher, le cinéma est cher, le restaurant est cher ..etc !
Certaines stations sont aussi certainement pas très rentables , il faut rémunérer le personnel , investir etc... !
C'est pas aussi simple que ça !

» Par Zorro, le 06.01.2020

100€ à 4. Ça donne un forfait à 25€. Même dans les années 90, il fallait chercher une petite station pour ce tarif.
Le ski n’a jamais été pour les banlieues. Quand on a rien, on joue au foot avec donc 1 ballon pour 22 personnes.
Le ski, la montagne ne sont pas des activités de prolos.

» Par christophe, le 06.01.2020

et zorro, en 90 c'était le franc, un forfait au 2alpes coutait environ 180 frs, soit environs 27 €
villard de lans 2020 forfait adulte 38€ !

» Par Skieur, le 07.01.2020

"100 euros à 4 oui pour une journée le prix est fou" : ben non... imaginez que la moindre petite station soit entièrement sur fonds privées, le prix serait plutôt triple, avec les grosses stations pas énormément plus cher par effet de masse... Les installations, l'entretien, le personnel en nombre, ça a un coût...

» Par Skieur, le 07.01.2020

(les nombreux jours où ça tourne à perte, évènements climatiques, etc.)

» Par araviski, le 07.01.2020

Un forfait Chamonix "MBU", c'était 40 € la journée en 2009/2010.
C'est 67 € en 2019/2020. Tout ca avec une remontée de moins (sommet des grands montets).
Soit une augmentation de 68% sur la période.

Sur les dix dernières années, le salaire net moyen des français a lui progressé de.... 4% (source : INSEE).

» Par Bboy, le 07.01.2020

J'ai refait une demi-journée de ski de piste, par obligation sociale, après 20 ans d'abstinence. Je n'en attendais pas grand chose et pourtant j'ai été terriblement déçu.
Après une file pour obtenir un skipass à un prix prohibitif, on dévale très rapidement des pistes sans surprise, en faisant attention de ne pas perdre son groupe et de ne pas heurter les nombreux autres skieurs, puis on se retrouve dans une autre file avec des gens plus ou moins bien éduqués (le grand sport étant de bypasser la file, d'autres ayant le chic de transporter avec eux une enceinte portative qui vous fait partager leur boum-boum, même en skiant), puis on se balance la majorité du temps sur une infrastructure métallique froide, en ayant tout le loisir de se demander ce qu'on fait là, et enfin on passe par un chalet d'altitude ou après re-file, on mange un truc pas bon à un prix encore prohibitif sous encore des boum-boum. Et le pire c'est qu'à la fin de la journée les condisciples habitués à la piste on trouvé ça trop bien ...

» Par inox, le 07.01.2020

Les étudiants n'arrivent plus à se soigner, tout juste à bouffer correctement..... alors aller skier ....

» Par Invithé, le 07.01.2020

@Bboy +100
Il faut juste rajouter,faire très attention aux skieurs amont qui descendent comme des fous sans savoir skier;
Il parait qu'il y a des podefoceurs qui vont sur pistes.
J'hallucine!Pour ma part,c'est 1/2 journée,y a 3 ans de ça.
Pourtant j'habite sur place.

» Par Vince, le 07.01.2020

il faut savoIr choisir ses stations selon ses attentes. Il existe des stations avec des pistes restées non travaillées ou les skieurs evoluent sur une piste et non sur une autoroute à skieur . Il existe aussi des stations qui propose des forfeits saison aux jeunes pour moins de 100 euro .

» Par PhR, le 07.01.2020

et ben aux Houches, début années 70, il n'y avait pas de forfait, pas de dameuses, pas de canons, pas de télécabine, on payait chaque montée au télépherique 2,50 F. et on enquilait à donf la rouge, trafollée comme jamais, et on esperait avoir de quoi s'acheter un Mars à chaque passage aux Trabets, pour se doper ... la belle époque du ski

» Par Legazier, le 07.01.2020

plutôt scié par l'affirmation "en 1995, 20% de la clientèle était des jeunes, maintenant 14%". Quelle est d'ailleurs la définition de "jeunes" dans cet article?
Ce n'est pas du tout l'impression que l'on ressent.
Nous skions sur piste en famille et par obligation pendant les vacances scolaires.
Il y a énormément de monde, comme jamais.
Plus de la moitié de la clientèle me semble d'origine étrangère et il y a beaucoup de jeunes.
Je dirais même une immense majorité.
Il y a aussi beaucoup de bons et très bons skieurs.
Les coûts sont effectivement très élévés.
On a surtout le sentiment que le niveau de vie à l'étranger augmente largement plus vite qu'en France.
Ce ne sont que des impressions, donc rien à côté des qualités scientifiques des articles du Monde.

» Par Pat, le 07.01.2020

+1 avec Bboy

» Par Vivagel, le 07.01.2020

+1 avec Bboy itou

» Par lafleche, le 07.01.2020

une bonne nouvelle ! le changement viendra par le bas, au travers des actes d'achat.

» Par bens, le 07.01.2020

@Bboy : bon résumé... j'ai ri (un peu jaune)
Dire que j'ai fait ça une à deux semaines par an pendant plus de 20 ans... mais bon c'était moins pire que ça quand même : il y avait rarement de la musique, les pistes étaient plus intéressantes à skier, il y avait moins de monde sur les pistes (et plus dans les queues...) et ça skiait nettement moins vite.

@Inox : on doit pas connaitre les mêmes étudiants, ceux que je connais bouffent plutôt mal mais ne manquent jamais de ressources pour se bourrer la gueule et fumer des trucs plus ou moins légaux...
Par contre c'est clair que le ski est plus élitiste qu'avant, du moins pour ceux qui habitent loin des montagnes.

» Par ted, le 07.01.2020

@Skieur ben non... imaginez que la moindre petite station soit entièrement sur fonds privées, le prix serait plutôt triple, avec les grosses stations pas énormément plus cher par effet de masse... Les installations, l'entretien, le personnel en nombre, ça a un coût...

Tu as surement raison, mais le fait est que ce coup parait exorbitant aujourd'hui ! Ca prouve que ce modèle économique est depassé. A part de riches étrangers, des CSP+ chez nous et des locaux, personne ne peut skier.

» Par ted, le 07.01.2020

Cet article correspond à ce que je vis. Habitant une vallée grenobloise, les jeunes se contrefichent du ski, ce n'est pas "fun" pour eux, ca n'apporte aucune valorisation sociale, ils s'en branlent.

Le dernier Iphone, ou un petit pont, bien plus. Tous connaissent Messi, aucun ne connait Hirscher ou même Pinturault... On est très loin du temps où Killy était une superstar !

» Par TMSA, le 07.01.2020

Pour nous skieurs qui avons connus les forfaits à quelques dizaines de francs, les tarifs actuels paraissent élevés. Les étrangers viennent skier en France parce que c'est plutôt moins cher qu'ailleurs !

Le prix est-il le problème principal ?

Il est probable qu'une partie des gens délaissent le ski alpin parce qu'ils ne supportent pas/plus la mentalité qui règne dans les stations.
Finalement c'est un peu comme sur la route : jouer des coudes dans les files d'attente, passer devant l'autre quel qu’en soit les moyens, comme dit Bboy faire supporter aux autres les boum-boum de sa boite à bruit, se comporter à la limite des incivilités, etc...
Ceux qui se conduisent comme ils conduisent leur gros SUV se sentent peut être là dans leur élément,
ceux qui viennent se ressourcer à la montagne passent leur chemin, c'est logique et heureusement encore possible.

Tout ça n’empêche pas certains randonneurs de se conduire aussi comme des malpropres !!!

» Par Inox, le 07.01.2020

Ça fait cher pour retrouver à la montagne et sur les pistes de ski la même promiscuité que celle que l’on peut retrouver dans les metro des grandes villes.

» Par Henri Ma., le 07.01.2020

et depuis assez longtemps maintenant, au prix de l'avion ça coute moins cher de voyager à l'étranger qq jours, voire beaucoup plus, qu'une semaine au ski, et c'est plus dépaysant. Logique que les jeunes désertent les stations

» Par richard, le 07.01.2020

Faut pas noircir le tableau ! Quand les pistes sont bien damées pour du gros carving, quand la poudreuse est là et qu'on marche un peu , on se régale en station! Et le dénivelé ,Ca vaut son prix...Vive le snow et le ski, je plaint ce qui n 'ont pas de passion ...

» Par Skieur, le 08.01.2020

Legazier, richard... Mais oui, les vrais passionnés de la glisse le savent bien ;)
" On a surtout le sentiment que le niveau de vie à l'étranger augmente largement plus vite qu'en France." -> c'est par contre faux. C'est juste qu'on permet maintenant d'un côté à la classe "aisée" étrangère de venir facilement (Internet, vols à prix planchers, etc.) de l'autre à des TO de faire skier des anglais/scandinaves/hollandais/etc. moins chers que pas mal de familles françaises faisant tout par ses propres moyens pour sa semaine...
La France reste une destination de choix si ce n'est la meilleure pour le combo prix/neige/climat/nourriture/hébergement très attractif.

» Par Legazier, le 08.01.2020

Skieurs:
veux tu dire que les forfaits, l"hébergement, les cours de ski et le reste sont moins chers pour les étrangers ce qui compenserait le prix du voyage?
Quant à moi, je le répète, ce ne sont que des impressions.
Et pour parler des "jeunes", thème de l'article, même si je n'en ai pas la définition, il n'y a que cela sur les pistes!

» Par fenix38, le 08.01.2020

Nous sponsorisons par nos impôts les vols à bas coûts des étrangers qui viennent skier chez nous.

» Par Invité, le 08.01.2020

Les étrangers ne sont pas plus riches que les français. Simplement, les stations, surtout les grandes, font le plein avec des étrangers, en leur vendant à prix cassés, ultra compétitifs compte tenu d'un contexte de concurrence internationale, des forfaits tout compris (hébergements, ski). C'est doublement vrai en période hors vacances scolaire. Ces mêmes stations font leur gras sur les locaux qui payent souvent plus cher les forfaits tout compris, et bien sur beaucoup plus cher les ventes au détail comme les forfaits du dimanche par exemple.

» Par conigliano, le 08.01.2020

Echanges intéressants
Tout le monde à un peu raison.

» Par roro, le 08.01.2020

Je pense skitour sera bien de changer le nom pour raleurtour.fr.....

» Par Etienne -H-, le 08.01.2020

"Tu veux tu dire que les forfaits, l"hébergement, les cours de ski et le reste sont moins chers pour les étrangers ce qui compenserait le prix du voyage?
Quant à moi, je le répète, ce ne sont que des impressions"

Non ce ne sont pas que des impressions. Les sociétés d'exploitations vendent aux TO des forfaits à -70% sur des semaines hors vacances scolaires, ce doit être du même ordre sur les hébergements. Ca compense largement le budget transport déjà modique.

» Par Vivagel, le 08.01.2020

En même temps on ne va pas regretter si moins de gens se mettent au ski. Ce qu'on appelle "les sports d'hiver" en stations ne sont plus une solution d'avenir pour les populations locales, qui vont enfin se mettre à chercher d'autres solutions de développement plus logiques. Ce créneau totalement artificiel du loisir et du tout ski a eu ses beaux jours dans les années 1960-1980, mais il a occulté d'autres solutions de développement plus rationnelles. Que penserait-on si la région aquitaine par exemple avait fondé son développement après guerre uniquement sur le foisonnement illimité de parcs d'attractions ? Ça semblerait ridicule mais c'est pourtant l'équivalent de ce qu'ont fait certaines vallées des Alpes.

» Par tom, le 08.01.2020

Et pourtant on continue, Grand Bo veut sa liaison sur La Clusaz pour rester attractif et attirer deux monstres club meds ou comment la finance chinoise s'achète le droit d'aménager les alpes.... On reparlera du tarif de ces deux stations dans quelques années et du souci de savoir si les gamins de la vallée peuvent encore aller faire la saison au ski...

» Par davidg, le 08.01.2020

> Les sociétés d'exploitations vendent aux TO des forfaits à -70% sur des semaines hors vacances scolaires, ce doit être du même ordre sur les hébergements. Ca compense largement le budget transport déjà modique.

D'où tirez-vous ces chiffres?

l'Alpe d'Huez donnerait environ 10% sur les forfaits de remontées mécaniques (idem a Courchevel) aux TOs britanniques (par-ex Crystal/TUI). Le prix pour le skier est identique a celui des caisses.

Il est vrai qu'un forfait journalier coûte cher par rapport un forfait à 6-7 jours (sauf promos w/e et samedis - 20 euros pour Valloire pour 160km de ski le samedi).

Marges similaires sur les hôtels / appartements. Le concept "club hôtel" est plus rentable (modèle basé sur le Club Med). Dans l'ensemble, les marges sont assez faibles pour les TOs.

Si vous regardez le prix TO et de l'organisation des vacances vous-même, le coût est similaire. Peut-être que les Néerlandais/Belgiques sont moins chers?

» Par Etienne -H-, le 08.01.2020

Je tiens ces chiffres d'un directeur de station en Savoie, effectivement avec des compagnies du Benelux.

» Par legazier, le 08.01.2020

Pour ma part, comme je l'ai précisé, cela se passe pendant les vacances scolaires. As tu des idées sur des prix préférentiels pendant les vacances scolaires?
J'ai une belle-soeur qui vit en Angleterre. Pour eux 4, il est moins cher de venir en auto par le tunnel. De louer eux-mêmes. Ils vont dans le Jura. Ne prennent que des forfaits partiels quand les conditions sont là. Bien sûr, il s'agit des vacances scolaires puisqu'ils ont deux enfants, et tous les prix sont au maximum.
Les prix des compagnies aériennes low cost sont au maximum également.
On peut considérer que la saison de ski comporte 8 semaines scolaires et 10 ou 11 hors scolaires.

» Par davidg, le 08.01.2020

@EtienneH

pour vous donner un exemple. Si vous réservez avec TUI/CrystalSki (le plus grand TO dans le RU avec une chiffre d'affaires de 20 milliards) pour Meribel, un forfait de 6 jours coûte:

Meribel/3V: £228/6days, 268.82 €

Le prix TO est fixe en début de saison et ne semble pas avoir de tarif basse / haute saison.

et directement aux caisses:
249,6 €

Évidemment, les Benelux sont des meilleurs négociateurs!

» Par Etienne -H-, le 09.01.2020

@davidg
Si les chiffres donnés sont exacts, il y a d'une part des gens avisés en affaires ( ce TO qui achète des forfaits en volume moins chers et les revend plus chers que le prix public) et d'autre part des clients pigeons.
Les TO que j'évoque vendent des packs tout compris (transport/ hébergement / forfait) où le client n'a pas le détail de chaque prestation. Dans la vallée où je travaille (Maurienne), ca permet de garnir certaine stations à faible notoriété internationale grace à ces formules prix cassés, qui sont essentiellement le fait de TO du Benelux et des pays de l'Est. En pratique pour le prix d'un forfait semaine sensiblement, on peut venir de Pologne au même prix hébergement et transport inclus.

@Legazier: l'exemple de la belle-soeur anglaise qui skie dans le Jura pendant les vacances scolaires françaises est marginal. Les Britanniques viennent soit par avion via GVA ou le Bourget (cf ceux bloqués au sol pour repartir au RU ce WE) direction Chamonix, Morzine, Meribel, Val Thorens Val d'Isère et Ste Foy, soit en Range Rover avec coffre de toit (cf les axes routiers Chambéry-Tarentaise les samedi) pour les familles propriétaires ou habituées.

» Par Legazier, le 09.01.2020

Tu as tout à fait raison Etienne. Mais je connais leur niveau de vie (Peugeot 4008) et celui des autres qui viennent en Range Rover ou par avion.
Je reviens quand même sur l'idée qu'il faut bien distinguer les périodes hors scolaires que tu évoques (ainsi que "invité" ) des périodes scolaires. A savoir que le ski de piste est cher en période scolaire.
Toutefois je vois beaucoup de jeunes! E là je retombe sur mes pieds.

» Par Skieur, le 09.01.2020

Etienne -H- parraît être un bien meilleur connaisseur du milieu que toi davidg ;)
Et encore, il n'a bien sûr pas cité toutes les stations accueillant ce type de TO (Tour Opérateur)...
Prochaine cible en cours : les Chinois n'est-ce pas ! Alors que leur pays construit ou finalise actuellement quelques centaines de stations, n'ont que peu de culture/connaissance ski... On reparlera de logique et d'écologie plus tard hein :D

» Par conigliano, le 09.01.2020

Oui c'est vrais que le ski est devenu cher ( mais nettement moins qu'aux US par exemple).
C'est une question de logique de marché, d'offre produit.
C'est un business mondialisé.
Une station de ski n'est que business aujourd'hui dans un marché "loisir / vacances" devenu ultra concurrentiel. En France la seule façon de se développer, de résister, d'exister, de faire de l'argent est de tirer notre offre Ski / Montagne vers le haut de gamme pour capter une clientèle internationale à fort pouvoir d'achat.
D'où la forte montée en gamme depuis 20 ans de nos stations (cf les 3V, val d'Isère, paradiskis…) et ce n'est pas fini... malheureusement pour nous.
C'est aussi je pense une clientèle plus facile à capter (et évidemment plus intéressante) car l' offre produit française est de très grande qualité, il y a de plus en plus d'argent en Europe et dans le monde et puis l'image France = haut de gamme, luxe…
Courchevel Meribel Val d'Isère notamment l'ont très bien compris.
Aujourd'hui un grand nombre de CSP+ Français y regarde à 2 fois avant de s'offrir des vacances au ski, cela n'était pas le cas il y a encore 15 ans.
Je trouve frappant l'écart de richesse entre un CSP+ français et européen, cela se voit comme un nez au milieu de la figure dans nos stations de ski… et cela s'explique: cf notre niveau d'imposition astronomique, taux de chômage le plus élevé, erreurs des politiques économiques de nos dirigeants depuis 40 ans etc etc … je vais m'arrêter là !
C'est comme ça et pas prêt de changer...snif

» Par raleur, le 09.01.2020

la transition vers le haut de gamme ne concerne pas que le ski mais une grande partie de l'industrie touristique francaise.
C'est dans le haut de gamme que se font les marges et le pays a un patrimoine naturel et culturel exceptionnel qui permet cette montee en gamme, allez visiter les pays du nord de l'europe, vous comprendrez ;-))

» Par Dofre, le 09.01.2020

Il y a aussi l'activité en elle-même. Pour prendre comme exemple ma compagne, elle va avec plaisir faire une sortie skirando dans du 1.x, par contre elle ne va en station que par compromis social.
Raison évoquée: en skirando facile tu arrive sur un parking avec 10 voitures max, à l'heure que tu veux, passe du temps dans une vraie montagne sans stress.
En ski station, tu vas devoir te lever tôt pour rentabiliser le forfait, souvent faire la queue en voiture, te garer dans la boue au milieu de 1000 autres voitures, faire la queue pour le forfait, puis la première remontée. Et surtout, ce qu'elle aime le moins c'est descendre sur de la neige dure avec plein de monde autour de toi qui en général va plus vite. Tout ca sans compter qu'en plus c'est moche et qu'il faut payer. C'est à mon avis l'expérience qu'à toute personne (hors enfant) qui va dans une station pour la première fois. Pas étonnant que le taux de conversion reste faible.

» Par davidg, le 09.01.2020

> Etienne -H- parraît être un bien meilleur connaisseur du milieu que toi davidg ;)

Ca veut dire quoi?

Je ne crois pas qu'Etienne et moi sommes en désaccord. Il existe clairement deux modèles différents. Benelux / Pays de l'est: ultralowcost et britannique orientés vers une clientèle aisée.

» Par Inox, le 09.01.2020

L’industrie du ski propose quoi aujourd’hui ? Quitter les villes où tu fais tout le temps la queue partout pour te retrouver à un tarif élitiste à la montagne, en station pour faire la queue tout le temps partout. Ces problèmes impactent déjà depuis quelques années le ski de rando... tu parles d’une attractivité pour les jeunes qui bien souvent n’ont pas un rond !

» Par Inox, le 09.01.2020

Un exemple , dans les Aravis, le Grand Bo et la Clusaz projettent de dézinguer les derniers espaces non mécanisés pour implanter des pylônes et livrer un terrain aseptisé aux clients venus de l’autre côté de la planète , consommer du Club Méd.... ça ne fait pas l’affaire des jeunes tout ça ! Des autres non plus ! On a l'impression d’une gestion des années 70 alors que la neige.....

» Par Clems, le 09.01.2020

Etienne H a malheureusement raison.
Organisez des sorties groupes et vous verrez le tarif proposé.
Pour une asso, agence, n'importe quelle organisation qui vend 5000 forfaits par an, c'est 30% du prix journalier individuel en caisse.
Pour des groupes, a partir de 20 personnes, c'est 50%.
Pour les clubs, idem...
Maintenant, je suis aussi bien degoute par le comportement des gens en station qu'en rando, sauf qu'en station, les gens ne se revendiquent pas Montagnards, nature et consort.
Quand je vois comment ca se tire dans les pates ici par rapport a skipass... ou le comportement de bon nombre de randonneurs sur les classiques... ou moins frequentees.
Et dire qu'en station on se fait chier, c'est dire qu'on ne sait pas s'amuser avec des skis tout court. Pour ma part, skis ou snow aux pieds = banane. Station ou rando...
Il y aura toujours des courbes a tracer, sauts a faire, gamelles a se prendre, des barres de rire avec les potes, du soleil poir le moral, des bierres pour le ravitaillement, des cigarettes qui font rire... du fun, de la glisse quoi...

» Par Skieur, le 10.01.2020

@conigliano "Je trouve frappant l'écart de richesse entre un CSP+ français et européen, cela se voit comme un nez au milieu de la figure dans nos stations de ski… et cela s'explique: cf notre niveau d'imposition astronomique, taux de chômage le plus élevé, erreurs des politiques économiques de nos dirigeants depuis 40 ans etc etc … je vais m'arrêter là !" -> n'importe quoi.... ramassez votre aigreur et frustration, et allez donc plutôt préparer votre sortie de demain :)

» Par Skieur, le 10.01.2020

Clems, "Et dire qu'en station on se fait chier, c'est dire qu'on ne sait pas s'amuser avec des skis tout court. Pour ma part, skis ou snow aux pieds = banane. Station ou rando..." -> oh que oui...

» Par conigliano, le 10.01.2020

@Skieur, "n'importe quoi" > Je ne pense pas me tromper. Et pas d'aigreur et frustration de ma part. Arvi

» Par Bboy, le 10.01.2020

"des cigarettes qui font rire... "
En fait, ça donne surtout le cancer (outre le fait de ralentir le skieur de rando).
Mais bon certains trouvent fun la chimio.

» Par raleur, le 10.01.2020

@conigliano "Je trouve frappant l'écart de richesse entre un CSP+ français et européen, cela se voit comme un nez au milieu de la figure dans nos stations de ski… et cela s'explique: cf notre niveau d'imposition astronomique, taux de chômage le plus élevé, erreurs des politiques économiques de nos dirigeants depuis 40 ans etc etc … je vais m'arrêter là !" -> [gras]n'importe quoi....[/gras]

C'est pourtant la realite.

Notre pays a les prelevements obligatoires les plus eleves de l'OCDE: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires

Quand au taux de chomage c'est l'un des plus eleves:
https://data.oecd.org/fr/unemp/taux-de-chomage.htm

desole pour le hors sujet

» Par frankycham, le 10.01.2020

+1 avec Clems a 100% , Bboy je te suis sur ta démarche écolo mais respire un peu ,responsable oui triste vie non .
(Une cigarette qui fait rire de temps en temps ne t'envoie pas automatiquement en chimio ,quelques bières non plus en cure )

» Par legazier, le 10.01.2020

Nous sommes hors sujet, mais comme c'est marrant, j'ai envie de vous faire remarquer qu'une bouffée délirante sous cannabis vous exclue aujourd'hui du champ de la justice rendue au nom de peuple.
Cela montre une petite partie de l'effet de ces cigarettes qui qui font rire.

» Par Bboy, le 10.01.2020

@frankicham: on peut être non fumeur sans pour autant avoir une vie triste. Déjà pour faire de belles bambées en SDR (la vraie vie), mieux vaut être non fumeur.
Je trouve juste curieux d'assimiler "cigarette" à "faire rire", alors que la réalité est plutôt "faire [mou]rir".
Même avec qq cigarettes par jour du reste (les dernières études étant en ce sens que le risque de cancer n'est pas tellement moisn élevé avec une consommation de cigarettes très limitée).
Avec ça je m'en tape de savoir si qqn fume.
Limite je trouve cela bien: c'est une façon très efficace de limiter la population et donc la pollution.

» Par Bboy, le 10.01.2020

@frankicham: déso j'avais pas percuté pr l'allusion au H. Ceci dit c'est pas franchement différent: l'expression utilisée reste une vision court-termiste.

» Par frankycham, le 10.01.2020

Oui complètement hors sujet ,au niveau de la justice "contraventionnel" ,d'autre part quelques gros runs en poudre avec des potes me font bien délirer le cannabis n'a jamais eu cet effet sur moi juste un peu de détente (je mettrai au niveau de 2 verres d'abricotine après l'effort haha)
En fait je voulais juste dire à Bboy (dont j'apprécie généralement les interventions ) de se détendre un petit peu ,le catéchisme permanent sur tout les sujets ça fatigue un peu
Bonnes sorties à tous ,en peaux, sur pistes ,en pentes , en collants pipettes ou grosses chemises à carreaux sur des allumettes, des fats ou des splits
Pour revenir au sujet actuellement jamais eu autant de monde sur les pistes en majorité des jeunes (ils viennent peu être tous ici ?)
En rando pareil
Pour le types de population y'a de tout étrangers (friqués), français (friques), jeunes de banlieues
se déplaçant en berline allemandes ,des chanteurs célèbres de rap (ceci explique peu être cela ?)beaucoup de jeunes british qui viennent pour la saison à 10 dans un studio si si et qui rident avec des gros palins quel que soit la meteo
Sinon les jeunes locaux skient tous au minimum une fois par semaine avec le ski scolaire (Fond et alpin) ski gratuit( forfaits ,cours ESF) pendant les vacances scolaires sinon en club (du coup 4 à 5 fois par semaine en classes sportives)ça leurs donnent les bases et leurs évitent de ressembler aux luges à foin qu'on croise a ski de rando tous les week end (à mon avis des gens qui exècrent les stations et n'ont pas fait l'effort des apprentissages de base)
Pour ce qui concerne le jugement sur les jeunes je les trouve dans l'ensemble formidables ils sont passionnés très actifs ,curieux et inventifs le tout dans un esprit cool alors qu'à mon époque on avait toujours l'impression d'aller à la guerre quand on faisait un gros truc (rafraississant)
Enfin le ski est cher et élitiste ! Ben oui .C'est un fait ,mais il me semble que le ski de rando n'est pas ouvert à toutes les bourses hein et des jeunes défavorisés j'en ai jamais rencontrés en peaux en 47ans de pratique (sauf à l'armée dans les chasseurs alpins) donc l'argument moi je suis un pur je fréquente pas les stations avec tous ces pratiquants aisés, je rejette ces pratiques mercantiles et puis c'est pas écolo ça me me fait un peu rigoler,le randonneur :j'ai au moins 1500 boules de matos pour ma pratique (va l'expliquer à un smicard),cette annee j'investis dans des planches en carbone fabriquées en Ukraine ou au Maroc, mon textile vient tout droit du Vietnam ou de Chine (monstre écolo tout ça)
Aucune pratique ni personne n'est irreprochable ,on est toujours le privilégie de quelqu'un et au niveau écologie chacun fait ce qu'il peu sans illusion (sinon on se ment) et le specialite suisse du monde est une bille haha

» Par conigliano, le 10.01.2020

@frankycham,:))

» Par Clems, le 10.01.2020

@ Bboy
Oufff … Alors là on est au-delà de ce que j’étais capable d’imaginer.
Associer le cannabis au cancer, c’est une preuve de méconnaissance …
La weed, si tu l’as fume pure ou sans tabac et avec modération (on ne parle pas d’un fumeur de 2 paquets par jours) n’est pas plus cancérigène que les micro particules de ta ville, diesel, ou autres polluants qui t’entourent.
Associer un mec qui randonne à un sujet potentiellement capable de contracter le cancer par l’utilisation occasionnelle de la fumette, ça montre un manque de recule ou une étroitesse d’esprit…
Souhaiter que des personnes qui fument meurent du cancer pour diminuer la pollution, alors là, je n’ai pas de mots respectant la charte de ce forum…

» Par legazier, le 10.01.2020

frankycham: tu as raison!
Clems, tu sous-estimes le truc: le cannabis est cancérigène vrai.
A priori dix fois plus que le tabac.
Mais chacun fait ce qu'il veut.
Par contre, non en voiture (et regarde les yeux de pas mal de chauffards, cela fait peur) ou en mettant en danger les autres...

» Par Clems, le 10.01.2020

Peut etre.
Mais regardez autour de vous. Pour ma part, bien plus de chimio cancer sur des non fumeurs.
Mais entierement d'accord sur le fait que l'abus est dangereux, comme l'alcool, les jeux, les medocs...
Bon, on s'ecarte du sujet. Parenthese fermee pour ma part.

» Par al, le 12.01.2020

Entierement d'accord avec ted et Tom : liaison Grand Bo Clusaz, club med chinois, hotels ***** ,aménagements au mépris de la nature et des locaux... tarifs en hausse pour viser le haut de gamme , les gamins de la vallée sont effectivement les laissés pour compte de cette politique.

Dans ma vallée savoyarde comme grenobloise, les jeunes se contrefichent effectivement du ski (et le dernier Iphone ou un petit pont, valent effectivement bien plus).

La progression du ski de fond est effectivement fulgurante, et la rapport prix / plaisir est certainement lié.
On voit le pouvoir d'achat des trentenaires dans les hotels restau des stations, une minorité sont français...

» Par Spirou74, le 12.01.2020

A propos de grosses marges, clientèle friquée ... le truc "trop classe" à Megève: la prestation "caviar on the slopes" à 150 € par personne !
https://winemood.fr/produit/caviar-on-the-slopes-megeve/

» Par Claude Jenkins, le 13.01.2020

@frankycham Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que nous, Chamoniards, jalousés, critiqués par tous, adeptes du tout pognon, prétentieux, un genre de lie de la planète glissante et j'en passe avons nous une vision "saine" (eh oui !) du ski et même du monde dans lequel nous vivons ? Es ce que que ça pourrait être le bienfait de regarder les choses en face, sans complaisance, y compris pour nous mêmes et d’arrêter de se masturber les neurones pour tout et pour rien ? Heureux les pauvres d'esprit...

» Par yves, le 15.01.2020

C'est vrai que le ski ça coûte...
Mais ce qui me fait le plus raller c'est le parking obligatoires.
On prend sa voiture pour aller dépenser des rond en station et bing tu te prends déjà un billet pour le parking.
Y a bien longtemps et c'est la seule à fois que j'avais une semaine de ski a Tignes le parking a la semaine m'avait coûté 50€....
A la Clusaz pendant Noël les véhicules étaient garés presque juste suis la carrière a entrée du village.
Après on prend le réchaud car le café ou le chocolat en bistro c'est coup de bambou. je vais en ski club bus + forfait c'est 35 €.
Quand tu fais Annecy val d'Isère avec ta voiture c'est déjà 115€
Après quand on compare le forfait de ski de 9:00 a 17:00 a un billet de cinémas c'est assez énorme .
Quand au chichon qui rentre rend con , ceux qui en consomment ,pérennisent toutes cette racaille qui lui vit bien mieux que nous tous .

» Par BL74, le 16.01.2020

Je cite Christophe :
"et zorro, en 90 c'était le franc, un forfait au 2alpes coutait environ 180 frs, soit environs 27 €
villard de lans 2020 forfait adulte 38€ !"

Ouais, mais en 90, le smic était à 30.50 F de l'heure, donc un smicard devait gratter 5.9 h pour se payer un forfait journalier aux 2 Alpes. Aujourd'hui il est à 52.50€ aux 2 Alpes, et le smic à 10.15€ : 5.17h de boulot. Tout ça en brut, en net c'est du kif. Source INSEE (et le salaire moyen suit grosso modo le smic)
Faut arrêter de penser que tout était moins cher avant, c'est de la blague, prenez un môme de 25 ans, il a déjà fait 4 fois le tour du monde en zinc, c'est sûrement que c'est moins cher qu'en 90! Si ils y vont moins au ski les jeunes, c'est peut être bien parce qu'ils dépensent leur pognon ailleurs : téléphone, vtt, pc, netflix et toutes ces merdes qu'on n'avait pas, et qu'ils ont moins de budget à consacrer au ski.
Et à tout ceux qui comparent les prix brut de fonderie d'avant et d'aujourd'hui, va peut être falloir commencer à comprendre qu'il faut aussi comparer combien on gagnait avant, sinon on cause dans le vide. Exemple, un litron de super coûtait 0.50€ en 1980 (insee), et aujourd'hui 1.60€. Bah il est quand même moins cher maintenant parce que avec 1 h de boulot de smicard en 80, on s'achetait 4 litrons (2.04€ le smic horaire) et aujourd'hui on s'en achète 6 litres avec 1 h de boulot payée au smic - et nos caisses, en passant, tètent 2 fois moins.

Sinon, y paraît que du temps de Vercingétorix, le forfait au 2 alpes était gratos. Je me demande si, des fois, on se ferait pas baiser.