Accueil > Actus > «Les Andes sont l’une des régions du monde où la fonte des glaces est la plus rapide»
 
-8
«Les Andes sont l’une des régions du monde où la fonte des glaces est la plus rapide»

Proposé par Jer le 27.09.2019, publié le 28.09.2019 :: www.liberation.fr :: 1563 vus :: 484 clics :: 18 commentaires :: Nature et Ecologie

Dans la chaîne sud-américaine, le recul des glaciers s'est accéléré depuis l'an 2000 selon une étude publiée mi-septembre dans «Nature Geoscience». Explications avec la glaciologue Ines Dussaillant. »
Commentaires
» Par lehohneck, le 01.10.2019

Bonjour à tous,
C'est délirant! Ça vire vraiment au cauchemar!
Un glacier détiendrait un triste record du monde de fonte , il est situé au sud de Patagonie, il aurait perdu en moyenne 44 mètres d'épaisseur par an entre 2000 et 2018!!! c'est à dire près de 800 mètres d'épaisseur en 18 ans!!! A ce rythme, il aurait plus du tout de glaciers en Patagonie au bout de 20 à 30 ans! Pourtant ailleurs en Amérique du sud la moyenne est de 0,85 mètres par an!!! Cherchez l'erreur! Je pense avec 4.40 mètres par an, ce serait déjà énorme! C'est à dire 5 fois plus qu'ailleurs!

» Par Un peu de sereieux, le 02.10.2019

Pour perdre 44m d’épaisseur pendant 30 an, en plus des 18 ans, il faudrait que le glacier ait une épaisseur de plus de 2000 m.
On a également le droit de réfléchir pour ne pas écrire des aneries.

» Par Pascal, le 02.10.2019

Voici la citation de l'article concernée :

Y a-t-il des régions de la Cordillère plus affectées que d’autres ?
C’est en Patagonie et dans les Andes tropicales (Pérou, Equateur, Colombie) que le taux de fonte des glaciers est le plus fort. Or la plus grande partie de la superficie glaciaire se trouve en Patagonie. Donc la hausse du niveau des mers due aux glaciers andins provient en majorité de cette région. Le record mondial est d’ailleurs détenu par le glacier HPS12, au Chili, dans le cœur du champ de glace Sud de Patagonie : entre 2000 et 2018, il s’est aminci de 44 mètres par an. C’est spectaculaire ! La fonte des glaces s’y maintient au même rythme, soutenu, d’une décennie à l’autre.


Bon ski@tous

» Par Damien, le 02.10.2019

Et ça ?
https://www.matierevolution.fr/spip.php?article5382

» Par Cyrille marais, le 02.10.2019

Ca ? https://www.matierevolution.fr/spip.php?article5382

ça n'a rien à voir. L'homme pond des articles qui ont ni queue ni tête.
On a pas assez de recul, et de capteurs, pour savoir si l'antarctique bouge en positif ou en négatif. Un satellite a été envoyé en novembre 2018 par la Nasa pour calculer précisément le volume de glace de l'antarctique. Sachant qu'un seul cm d'erreur à la surface de l'antarctique fausse toutes les données mondiales de pertes de glace. Et il faudra plusieurs années à ces mesures, pour être décortiquées.
Je suis septique qu'un satellite puisse avoir moins de 1 cm d'erreur... donc, on fait des plans sur la comète, sans savoir de quoi on parle. Quand on lit des articles du CNRS, de la NASA, ou de divers chercheurs américains, il y a tout et son contraire.
Ce qui est sûr, c'est que les glaciers de tous les continents reculent, et que la calotte arctique diminue en taille et en épaisseur.
L'antarctique subit surement la même chose car pourquoi tout fondrait, sauf l'antarctique ?
Un peu de réflexion ... tout en ayant à la pensée, qu'on a que 100 ans de mesures de froid, et quelques centaines d'années de témoignages sur les glaces + des hypothèses sur quelques carottages. C'est rien du tout. Donc les débats ne servent pas à grand chose si ce n'est à alimenter les polémiques.

» Par Icefall, le 02.10.2019

" On a pas assez de recul, et de capteurs, pour savoir si l'antarctique bouge en positif ou en négatif "
" Quand on lit des articles du CNRS, de la NASA, ou de divers chercheurs américains, il y a tout et son contraire. "

Mais...

" Ce qui est sûr, c'est que les glaciers de tous les continents reculent, et que la calotte arctique diminue en taille et en épaisseur. "


Merci Cyrille pour ce bon moment...

» Par Pat, le 02.10.2019

Et pendant ce temps:
http://www.meteofrance.fr/actualites/76009711-plus-d-1-m-de-neige-dans-le-montana-usa-un-episode-remarquable-pour-la-saison

Ou:
https://www.ladepeche.fr/2019/08/14/apres-la-canicule-de-juillet-il-gele-en-france-en-plein-mois-daout,8360909.php

Comme quoi, il n'y a pas que canicule, ouragan.....

» Par Jer, le 02.10.2019

Sacré argument : il a fait froid trois jours en août donc la moyenne des températures ne monte pas.

La mer Morte menacée aujourd'hui de disparaître à tout jamais.

» Par Pat, le 02.10.2019

@Jer
Qui parle d'argument?
C'est là où l'on peut mesurer les interprétations personnelles!

» Par Jer, le 02.10.2019

Ah ! Pardon si c'était un procès d'intention.

» Par Lovecyrille, le 03.10.2019

@Icefall : t as enlevé le meilleur passage
"donc, on fait des plans sur la comète, sans savoir de quoi on parle"

» Par Un peu de serieux, le 03.10.2019

Pour pouvoir perdre 44m d’epaisseur par an pendant 18 ans, il faudrait déjà que le glacier ait au moins une épaisseur de 800m.
En Europe, les glaciers ont une épaisseur de 100-200m. Je n’ai pas de chiffe précis en tête pour la Pagonie. Mais, ce n’est ni le Groenland ni l’antarctique avec des épaisseurs de plusieurs kilomètres.
Il y a donc des âneries de raconté pour la Patagonie !

» Par Cyrille marais, le 03.10.2019

Ben oui, on ne sait pas ENCORE de quoi on parle.
20 ans que je fouille sur les articles de l'antarctique ... et on commence juste à mesurer le volume de glace du bazar.
On sait que jadis (ds une histoire récente), le volume de glace était supérieur (glaciation) et les mers à 60 m en dessous du niveau actuel, en configuration actualisée de nos continents.
Antarctique fondu et continents tels qu'aujourd'hui : on a pas de référence à ce sujet. Quelques carottages ont révélé des cycles depuis - 700000 ans environ. Mais la masse de l'antarctique, personne n'a d'historique (malin celui qui aurait l'évolution de sa masse au cours des âges).
L'antarctique bouge aujourd'hui, mais on ne sait pas à quelle vitesse, et vu qu'on est tous d'accord, certains pensent qu'il grossit, et d'autres, qu'il fond ! cherchez l'erreur ... on aura plus de billes quand le satellite de la Nasa lancé en 2018 aura des mesures contradictoires ! ... soit, ds quelques années !

» Par thomasb, le 03.10.2019

@Un peu de serieux :
tiens http://www.ige-grenoble.fr/Fortes-pertes-des-glaciers-andins et https://earthobservatory.nasa.gov/images/91626/glacial-retreat-at-a-non-glacial-pace

Il y a des reférences et des contacts si tu veux plus d'informations (ou aller expliquer à ceux qui ont fait les mesures qu'ils ont tort). Les sources sont assez... sérieuses pour toi ?

» Par Un peu serieux, le 03.10.2019

@Thomas
Pourrait tu nous indiquer les glaciers de Patagonie ayant une épaisseur significativement supérieure à 800m ?

» Par lehohneck, le 03.10.2019

Bonjour à tous,
Je suis à l'origine du 1er commentaire auquel je parlais de 44 mètres d'épaisseur de fonte du glacier par an au lieu d'amincissement!
Pour moi c'est la même chose!
Ce qui est sûr, cela a eu le mérite de provoquer des polémiques!
Peut-être un recule de 44 mètres par an du glacier au lieu d'un amincissement serait plus cohérent?
En effet, c'est vraiment énorme 44 mètres d'épaisseur de glace!
En sachant que 1 mètre de poudreuse correspond à environ 100 mm de précipitations!
C'est à dire 0.10 mètre de hauteur d'eau ou environ 0.11 mètre d'épaisseur de glace!
Donc pour obtenir 44 mètres d'épaisseur de glace, il faudrait un cumule de 400 mètres d'épaisseur de poudreuse!!!
En montagne un cumule de 10 à 15 mètres de neige arrivent à faire la soudure entre 2 hivers!

Je viens d'effectuer un copier-coller du paragraphe qui annonce un
amincissement de 44 mètres par an:


Cette perte nette masque d’importantes disparités régionales. C’est en Patagonie et dans les Andes tropicales que les amincissements sont les plus rapides et quasiment continus depuis 2000. Au cœur du champ de glace Sud de Patagonie, le glacier HPS12 a même connu un amincissement record de 44 mètres par an entre 2000 et 2018.

» Par Un peu de sérieux, le 03.10.2019

HPS-12 a significativement reculé. Mais l'article de la NASA est plus mesuré sur l'épaisseur.

In 1985, HPS-12 measured 26 kilometers long. The retreat accelerated in the late 1990s, and by 2015, three glaciers that fed into HPS-12 from the sides were cut off. The retreat—combined with some of the most extensive thinning on the icefield—created new areas of open water in the fjord (dark blue) and exposed rocky fjord walls (brown). By 2017, the glacier was less than 13 kilometers long. According to Mauri Pelto, a glaciologist who wrote about HPS-12 on his blog, “this retreat along with Jorge Montt is the largest in Chile in the last 30 years.”
https://earthobservatory.nasa.gov/images/91626/glacial-retreat-at-a-non-glacial-pace

» Par lehohneck, le 03.10.2019

Version texte traduit en Français:

En 1985, HPS-12 mesurait 26 kilomètres de long. Le recul s'est accéléré à la fin des années 90 et en 2015, trois glaciers qui alimentaient la HPS-12 par les côtés ont été coupés. La retraite, combinée à l’une des amincissements les plus importants sur le champ de glace, a créé de nouvelles zones d’eau libre dans le fjord (bleu foncé) et des parois rocheuses du fjord (marron). En 2017, le glacier mesurait moins de 13 kilomètres. Selon Mauri Pelto, un glaciologue qui a écrit sur son blog à propos de HPS-12, "cette retraite avec Jorge Montt est la plus importante au Chili depuis 30 ans".
https://earthobservatory.nasa.gov/images/91626/glacial-retreat-at-a-non-glacial-pace