Accueil > Actus > Grande Motte d'automne... pour combien de temps?
 
-4
Grande Motte d'automne... pour combien de temps?

Proposé par steph-de-mau-73 le 24.09.2019, publié le 25.09.2019 :: www.ledauphine.com :: 3583 vus :: 921 clics :: 49 commentaires :: Nature et Ecologie

Deux canicules, une sécheresse en cours et la station de Tignes qui revient sur terre...
"mhhhh y'aurait-il pas un réchauffement climatique en cours...?"
"pas bon pour le business..." »
Commentaires
» Par Vivagel, le 25.09.2019

Peut-être même qu'un jour on en arrivera à se poser la question "Grande Motte d'hiver... pour combien de temps?"

» Par choucas, le 25.09.2019

...malgré ça il y a de nombreux projets de liaisons inter stations pour skier encore plus haut (pour combien de temps) ! l'aveuglement de l'homme est pathétique.

» Par Nicom, le 25.09.2019

Pas de "l'homme"; de certains hommes...

» Par Legazier, le 25.09.2019

Et cela depuis la fin du petit âge glaciaire...
Au fait, comment était ce glacier au 15e siècle?

» Par Nicom, le 25.09.2019

En fait on s'en tape de comment il était il y a 500 ou 1000 ans, ce qui nous intéresse c'est maintenant et demain, le passé c'est le passé.. Tu peux aussi remonter à la période où les glaciers arrivaient à Lyon, ça avance à quoi? Pourquoi regarder en arrière, la climat d'il y a 500 ans n'était pas impacté par l'activité humaine comme aujourd'hui et les vaches pétaient moins, c'est prouvé.

» Par Pïerre*, le 25.09.2019

Du temps de la Pangée il y a 220 millions d'années il paraît même qu'il n'y avait pas de glaciers du tout, alors pas de quoi se faire de soucis.

» Par christophe, le 25.09.2019

"il y a 220 millions d'années il paraît même qu'il n'y avait pas de glaciers du tout, alors pas de quoi se faire de soucis."

ouais, mais il n'y avait pas non plus de centrale nucléaire à refroidir par nos fleuves !
j'aimerais bien voir la gueule du glacier du Rhône....

» Par Yolo, le 25.09.2019

Bonjour,
Je suis tombé sur ce commentaire dans un autre topic en cherchant les statuts du GIEC :

"Par jpc, le 09.08.2019
Le lien que tu donnes n'est une fois de plus pas le site de l'IPCC/GIEC, et en plus ton doc indique le lien vers le GIEC. je vais finir par croire que tu le fais exprès ?
Je ne suis pas un spécialiste du GIEC mais voir ici : https://archive.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml
ou là : https://library.wmo.int/doc_num.php?explnum_id=3592
ou ici : https://www.ipcc.ch/about/"

La personne qui a écrit ce commentaire montre un certain mépris envers Legazier parce-qu'il ne s'appuie pas sur les statuts du GIEC, mais comme Lagazier, je ne les ai pas trouvé, ou bien peut-être mais sur un fichier pdf du site de l'IPCC scanné de travers et qui du coup ne peut être trouvé par mot clé. Toutefois, son intitulé ne semble pas être celui des statuts du GIEC, vu qu'il n'y a pas vraiment l'intitulé...

Bref, est-ce que, s'il-vous-plaît, quelqu'un sait où peut-on trouver ces statuts, dont, à priori, il est particulièrement intéressant de lire l'article 11 ?

» Par jpc, le 25.09.2019

jpc c'est moi, bonjour. Je n'ai pas compris pourquoi tu vois du mépris là où il n'y en a pas si tu as suivi toute la discussion avec Legazier (qui ne s'est d'ailleurs pas senti méprisé) mais finalement cela te regarde.
De fait, la première adresse n'est pas exactement la bonne, désolé, et sur cette page il fallait encore cliquer sur l'onglet "Procédure du GIEC" pour trouver les statuts https://archive.ipcc.ch/pdf/ipcc-principles/ipcc_principles_french/ipcc_principles_fr.pdf.
J'espère que tu ne t'en sentiras pas méprisé.

» Par Yolo, le 26.09.2019

Si vous aviez mis ce lien directement sur la table, je pense que cela vous aurait évité de critiquer les sources apportées par Legazier, et aussi de paraître méprisant à l'égard de ce dernier.

Vu qu'il n'est pas fait mention dans ce texte que ce sont les statuts du GIEC, si ce n'est qu'une partie du texte citée par le site du GIEC comme étant issue de ces statuts est bien présente dans ce document que vous apporté, l'on comprend la difficulté pour trouver ces statuts... Et du coup, l'on peut douter que ce soit vraiment les statuts du GIEC... Ca commence bien pour faire confiance à cet organisme...

Et comme écrit dans les articles fournis par Legazier, le GIEC, de par le point 2 de ce texte, part donc bien du principe qu'il y a changement climatique de par l'activité humaine, et donc ne peut être critique sur ce point qu'il considère comme étant la raison de son fondement.

Le GIEC est donc hors du débat "changement climatique dû à l'activité humaine ou non".

» Par thomasb, le 26.09.2019

C'est parce qu'il n'y a pas le mot "statut" dans le document que ça te chagrine ?
Si tu ne fais pas confiance à leurs rapports, libre à toi de ré-analyser toutes les publications scientifiques des différents domaines et de publier ton rapport si tu trouves une autre conclusion...

De plus il n'y a pas vraiment de "débat "changement climatique dû à l'activité humaine ou non"." puisque l'écrasante majorité de la population, des scientifiques et des grandes entreprises (dont les multinationales prétolières, lis le rapport annuel de BP (page 3) : https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2019-full-report.pdf ) sont absolument convaincus que le réchauffement climatique est dû à l'Homme. Tu peux aussi lire ça pour comprendre : https://climate.nasa.gov/evidence/ et ça qui a l'air assez bien fait (j'ai pas tout lu) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique

» Par Yolo, le 26.09.2019

C'est un problème qu'il n'y ai pas écrit "statuts" dans un document qui est sensé représenter des statuts, déjà pour trouver ce document.

C'est possible que j'ai déjà téléchargé ce fichier sur le site du GIEC en pensant par une lecture rapide de celui-ci que ce n'est pas le document que je cherche...

Ensuite, qu'une majorité de chercheurs se mettent d'accord pour affirmer quelque chose ne signifie pas qu'ils ont raison, dépendant du capital qu'ils sont, comme le sont les théologiens qui professent d'autres croyances.

Peut-être que ces chercheurs voient juste, peut-être croient-ils ce qui les arrange de croire. Nous ne vivons pas en communauté, chaque chercheur a ses propres intérêts à défendre, ce qui crée un biais.

» Par Yolo, le 26.09.2019

Toutefois, ce n'est pas pour cela que je ne me documente pas dans un sens comme dans l'autre, mais sachant que le GIEC est un organisme politique avant tout, et que les politiques sont dans la main du capital qui les fait et les défait, l'on comprend que les rapports du GIEC sont à prendre avec des pincettes.

» Par Francis, le 26.09.2019

La consommation d'une station de ski comme Val d'Isere c'est 16 GWH pour une saison et 750.000 m3 d'eau pour les canons à comparer avec 15.000 m3 utilisés sur la même période pour les besoins domestiques. Source : rapport annuel disponible sur le net. Le tout avec une très forte augmentation de la saison 2015/16 à 2016/17 due à l'augmentation du nombre de canons. Ça donne une idée du gaspillage total au niveau de l'arc alpin. Aucune autre activité de loisir ne génère un tel gaspillage et ce sans compter le rabotage des montagnes et leur transformation en milieu asseptisé où même la flore et la qualité des alpages est dégradée.

» Par nat, le 26.09.2019

La consommation électrique annuelle d'un foyer doit être de quelques MWH (à la louche en regardant ma conso). Disons 2MWH.
Donc 16GWH, ça fait l'équivalent de 8000 foyers. Bon, je suis pas impressionné.
La consommation en eau des français, c'est 15 à 20 L par personne et par jour. Prenons 10L sur un an, ça fait en gros 4000L par an et par personne.
Donc 600.000L, ça fait la conso de 150 personnes. Là, vraiment pas impressionné, je pense que ce chiffre n'est pas bon.

» Par k1200rs, le 26.09.2019

Bien vu, je me suis trompé, ce n'était pas des Litres mais des m3, j'ai rectifié. Par ailleurs on parle ici d'une station, il y en a 350 en France. Val d'Isère est bien entendu une grande station. Disons qu'en moyenne une station dépense 10 GWH (je limite à 10 GWH) * 300 (je limite à 300 stations) = 3000 GWH. Sachant qu'une centrale nucléaire a une puissance de 800 MW, il lui faut donc 3750 Hrs pour produire cette énergie c'est donc la production d'une centrale nucléaire 24 / 24 pendant un peu plus de 5 m mois. Autrement dit, en France, pendant l'hiver, les besoins des stations de ski mobilisent une centrale. Mais en fait c'est plus d'une centrale car les stations de ski dépensent cette quantité d'énergie pendant environ une dizaine d'heures par jour (donc demande très forte pendant un court laps de temps). Moi j'appelle ça un formidable gaspillage, on pourrait aussi extrapoler la consommation d'eau et ajouter l'énergie dépensée dans la transhumance des citadins.
On puise dans la caisse jusqu'à ce qu'elle soit vide.

Pour trouver le rapport faîtes une recherche sur:
"Rapport annuel - Val d'Isère Téléphériques"

» Par Et alors, le 27.09.2019

En quoi le fait de faire tourner une station de ski serait moins bien que de faire tourner un autre business ou une ville sans station de ski ?
Qu'elle est la consommation de Paris ? Combien de centaine de km2 détruit à Paris, Lyon, Grenoble ?
On ne peut pas non plus être tous fonctionnaire, chômeur ou rentier.

» Par Francis, le 27.09.2019

Ouais, t'as raison, faire tourner une station de ski, donc une activité de loisir, c'est au même niveau de priorité que d'alimenter une ville en énergie. C'est évident.

» Par Et alors, le 27.09.2019

Le business des stations de ski ne me fait pas rêver. Mais, les propos écolos-bobos fustigeant tout et n'importe quoi sont souvent pénible. J’espère au moins que vous pédalez pour alimenter votre ordinateur et que vous ne vivez pas au crochet de la société, des subsides de l'état ou tout simplement des impôts payés par les business dégageant des bénéfices. En gros, que vous ne consommez pas plus de ressources que ce que votre propre travail permet de dégager !

» Par Et alors, le 27.09.2019

@Francis
Bien évidement que c'est la même chose : consommation de ressource avec destruction systématique de la nature. Que cela soit pour ton petit plaisir de vivre dans une ville agréable ne change pas grand chose au fond du sujet ! Les villes constituent une des premières nuisances de la planète. Idem pour cette histoire de centrale nucléaire en hiver. Il suffit de ne pas se chauffer pour réduire significativement notre consommation énergétique. L'homme a réussi à le faire pendant des millénaires. C'est donc juste une question de ton petit confort.

» Par thomasb, le 27.09.2019

@k1200rs: Je pense qu'il y a plusieurs erreurs dans ce que tu dit. Note que je ne suis pas vraiment un partisan des stations de ski ;)
Déjà on ne peut pas prendre la consommation de Val d'Isère comme une moyenne des 300 stations de ski françaises, il y a probablement un facteur 10 (la majorité des stations sont beaucoup plus petites que Val d'Isère). Idéalement il faudrait trouver/calculer la puissance moyenne d'une remontée, sachant qu'il y en a ~4000 en france (du gros téléphérique au tout petit téléski). Par contre ça a l'air d'augmenter avec l'ajout de canons à neige.
Je sais pas pourquoi tu parles spécialement du nucléaire (qui fait que la France exporte de l'électricité peu carbonnée toute l'année, la caisse est loin d'être vide) mais ~1000MW c'est la puissance installée d'un réacteur, pas d'une centrale !
En gros chaque réacteur produit 500GWh chaque mois (et l'ensemble 400 TWh annuels) et l'ensemble des stations consomment ~300GWh annuels, à la grosse louche c'est plutôt un mois d'un réacteur qui fait la consommation totale annuelle des stations. (Cf. https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/le-nucleaire-en-chiffres ).

On ne manque pas vraiment d'électricité en France mais dans le fond je suis d'accord qu'on devrait baisser ces usages et en profiter pour diminuer l'exploitation de la montagne.
Après vu que le sujet initial est lié au réchauffement climatique, la principale source d'émission de CO2 vient de nos voitures quand on va en station de ski ou en rando...

» Par Francis, le 27.09.2019

@Et alors
On ne peut discuter d'écologie ou se préoccuper d'écologie sans que quelqu'un à un moment donné catalogue quelqu'un de 'bobo écolo'. Voilà la réduction ultime ou l'insulte ultime de la personne qui se préoccupe d'écologie.
On peut avoir des opinions, mais la 6ème extinction de la faune est un fait, comme l'acidification des océans, comme la proportion de CO2 dans l'air, comme le taux de plastique dans les océans ou même la terre, etc, etc, etc.

https://www.sciencealert.com/un-report-says-monumental-change-already-here-for-world-s-oceans-and-frozen-regions?fbclid=IwAR2uSK9tJiV5pPbBXrPtG9_TPBgV19sVLNhFYwuo0GfDPrlPvlGauUMmkr0

Ce sont des faits, pas des opinions ni des interprétations. En fonction de ces défis, devons-nous revoir nos modes de vie? est-ce nécessaire?

Perso, et ce n'est qu'une opinion, je pense qu'effectivement il va falloir revoir nos priorités, notre mode de vie et aussi espérer que la science / technologie apporte quelques solutions.

Et effectivement, je considère que les stations de ski comme les 37 millions de vols (avion) par an, sont des manifestations d'un état d'esprit où tout semblait illimité, sans contrainte et qu'il suffisait de puiser dans les resources de la terre et que le gaspillage et les saccages n'avaient aucune d'importance par rapport aux intérêts locaux et à courts termes. C'est mon opinion de Bobo Ecolo.

» Par Legazier, le 27.09.2019

Nicom:
tu "t'en tapes", très bien.
Pour beaucoup, se dire que la planète n'a pas de "climat normal"est un élément important de reflexion.

» Par Bistrot, le 27.09.2019

Pourquoi se faire chier à lire des articles scientifiques de personnes qui consacrent leur vie à la compréhension du monde alors qu'avec plusieurs bouteilles de rouge au comptoir, on peut refaire le monde plus efficacement.

RDV au Balto à 16h pour refaire le monde.

» Par 6eme extinction, le 27.09.2019

@ Francis, bien sur qu'il y a 6eme extinction et catastrophe ecologique, synonyme de vie de merde dans le futur, il y a plethore de livres serieux sur le sujet. On peut aussi voyager en Chine ou en Inde pour voir concretement comment ca peut devenir invivable.

Cette propagande rechauffiste h24 dans les medias, avec sainte Greta et moralistes professionnels qui vendent de la culpabilite facon cur'e n'aide en rien l'ecologie, la vraie. La finance continue de tenir l'economie, les etats et les citoyens par la dette, la croissance (et donc le pillage des ressources) est rendue obligatoire pour financer cette p....n de dette.
Pendant ce temps la, greenwashing, culpabilite, mensonges en cascade sur la transition energetique et ecologique font des ravages dans les tetes.

Les gens croient faire des prises de conscience alors qu'ils sont juste manipules par les lobbies pour leur transferer les responsabiltes du desastre:
aucun citoyen n'a jamais desire le libre-echange, le carburant sans taxe des avions et des bateaux, la fin des consignes sur le verre, l'obsolescence programmee, l'agriculture intensive au dela du raisonable, le financement des grandes surfaces par les collectivites locales...

» Par Et Alors, le 27.09.2019

@Francis
Les villes, et leurs habitants, contribuent bien plus au massacre de la planète que les quelques stations de ski ! Ce sont des faits, pas des opinions ni des interprétations.

» Par Etienne -H-, le 27.09.2019

Ah ben alors la solution serait de déplacer les habitants des villes crasseuses dans les stations vertueuses? J'ai bon?

» Par Et Alors, le 28.09.2019

Simplement se préoccuper de l’impact des villes comme celui des stations.
Simplement avoir un cerveau !

» Par Et alors, le 28.09.2019

J'aime bien Greta Thunberg. Elle secoue nos politiques et le cocotier. C'est bien que des gamins aient les couilles de nous rentrer dans le lard. La réaction des politiques est assez pitoyable en règle générale. Ils sont déstabilisés et ne savent pas vraiment répondre, hormis en attaquant la personne.

>>>aucun citoyen n'a jamais desire le libre-echange,
Je suis pour le libre-échange, la suppression des frontière et la disparition des états

» Par Etienne -H-, le 28.09.2019

"Simplement avoir un cerveau !"

Pas si simple non, justement.
A écouter: https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/pourquoi-notre-cerveau-nest-pas-ecolo#xtor=EPR-2-

» Par Francis, le 28.09.2019

Par ailleurs, mètre au même niveau des villes où des gens vivent par nécessité et des stations de ski où les gens se déplacent pour du loisir...je veux bien que tout soit relatif..

» Par Francis, le 28.09.2019

mettre

» Par Francis, le 28.09.2019

Extrait:
"aucun citoyen n'a jamais desire le libre-echange, le carburant sans taxe des avions et des bateaux, la fin des consignes sur le verre, l'obsolescence programmee, l'agriculture intensive au dela du raisonable, le financement des grandes surfaces par les collectivites locales..."


Pas faux.....mais il y a aussi une liste "désirée" par les citoyens, dont voitures, motos, ski, etc

» Par Et alors, le 29.09.2019

Parce que les stations avec des personnes gagnent leurs vies sont moins une nécessité pour ces personnes que les villes ou des personnes gagnent leurs vies ?
Ton problème est simplement que tu portes un jugement sur la façon de gagner sa vie.

On ne peut pas tous être chômeur ou fonctionnaire !

Par ailleurs, une bonne part du massacre de la nature par les villes est avant tout une simple question de confort. Commence déjà par couper ton chauffage,

» Par balto38, le 29.09.2019

Bonsoir,
La montagne hors station n'a jamais été aussi propre. Donc il serait bien de continuer pour les génération futurs de la garder propre (même s'il y a moins de neige et de glace) et éviter que les station tracent des pistes au milieu des zones humides et mettent des pelleteuses et des canons partout + lampadaires. Sur la photo la pelleteuse est partie mais il reste une piste ??? Je vais couper le chauffage et mettre la clim trop chaud (rire)

» Par Francis, le 29.09.2019

Je vois que tu insistes sur le 'On ne peut pas tous être chômeur ou fonctionnaire !'.

Si tes arguments sont à la hauteur de ta pensée, je vais avoir des courbatures.

» Par Et alors, le 29.09.2019

C’est tout de même le fond du sujet.
Du haut de tes préjugés, tu décrètes’que gagner sa vie grâce à une station de ski ne serait pas bien. Alors, fonctionnaire ou chômeur ? Comment gagnes-tu ta vie ? Laisse nous en juger.

» Par -Joe Cook-, le 30.09.2019

@et alors. Quel est ton métier ? Que je puisse sortir plein de clichés de m**de dessus.

» Par balto38, le 30.09.2019

Bonjour,
Il y a différentes façon de ''gagner sa vie grâce à une station de ski ‘’ …
J'ose espérer qu'il est possible de développer une station de ski sans trop impacter la montagne. (Sans faire n’importe quoi)
Il y a quelques années lors d’une émission radio sur France bleue isère, un des professionnels de la station du Collet d’ Allevard en parlant de chamrousse avait dit que l’éclairage des pistes ressemblait à ‘’la rocade sud’’.
S’il y a différentes façon d’éclairer les pistes, il y a différentes façon de tracer des pistes, de gérer la neige artificielle…….
Certaines pratiques (tracer des pistes au milieu de zones humides, au milieu de marmottes, …..) ne sont pas ‘’bien’’ après chacun sa notion du bien.
Quand une station dit ‘’’ Le bas de la piste de l’Olympique Homme a été retravaillée pour une meilleure skiabilité.’’ C’est un massacre….

A+

» Par Cyrille Marais, le 01.10.2019

L'insulte est l'arme du (ou de la) faible

» Par Cyrille Marais, le 01.10.2019

Vous inquiétez pas les gars, vos enfants sauront vous expliquer ds 25 ans, la merde qu'ils ont récupérée ...
Si ST existe ds 25 ans, on en reparle sans souci.
Et là, ce sera difficile de polémiquer.
Je trouve que Gréta, et plein d'autres personnes jeunes (15 - 20 ans), sont sensibles à leur planète. C'est super. Les critiqueurs gangrènent cette planète. Agissez puis vous pourrez causer.

» Par Anti-troll, le 01.10.2019

En fait le mieux avec Christophe H, c'est de l'ignorer, lui et ses multiples pseudo (Et Alors, Tetoff, etc). Il est facilement reconnaissable à son ton acerbe, sa bile anti bobo-écolo et sa façon de citer d'anciens postes avec >>>.
Ça nous fera des vacances sur Skitour (il a déjà été bannis de C2C) ;)

» Par Cyrille Marais, le 02.10.2019

lettre envoyée ce jour au Maire de Saint Sorlin d'Arves

Monsieur le Maire,

Je vois aujourd'hui sur le dauphiné libéré que vous souhaitez agrandir l'offre hôtelier de 1500 lits sur votre commune.

Après avoir trusté l'Ouillon en télésièges, rayé le col de la Croix de Fer et l'environnement proche des lacs de l'Etendard, vous souhaitez encore bétonner cette magnifique vallée des Arves ? comme Pralognan va bétonner les Verneys avec un complexe du club méditerranée ?

Jusqu'où irez vous ? Une autoroute pour aller plus vite de Grenoble ?

A l'heure où toute la communauté montagnarde s'offusque du nivellement au Grand Bornand, aux investissements de Tignes, Chamonix et autres, à la fonte des glaciers, vous faites partie de l'ancienne génération qui regarde le développement, le fric, au détriment de la vie de vos enfants et petits enfants.

Ma maman est mauriennaise, j'évolue dans les montagnes depuis tout petit ; écrivain, skieur alpinistes depuis 32 ans, spécialiste énergétique, je sensibilise mes enfants depuis 20 ans pour qu'ils prennent conscience du potentiel de la nature à préserver.

Le glacier de Saint Sorlin fond comme neige au soleil, les réserves d'eau s'épuisent, et vous, vous construisez ? Vous bétonnez et modifiez l'hydrologie des sols ? et les stations d'épurations ? sont elles bien dimensionnées ?

Laissez moi vous dire que vous n'êtes pas digne d'un descendant de nos illustres savoyards, défenseurs des coutumes et de la nature. Elle saura nous rappeler nos erreurs, mais pour l'instant, l'Homme ne l'écoute pas. Et seuls nos descendants payeront le prix de vos erreurs.

Vos millions n'accompagneront pas votre âme. Peut être l'oubliez vous ?

Bien à vous

» Par Bboy, le 02.10.2019

@Par Et alors, "En quoi le fait de faire tourner une station de ski serait moins bien que de faire tourner un autre business ou une ville sans station de ski ? "

Pcq en montagne il y a encore un environnement +- naturel à préserver. Ca s'appelle la planification spatiale.

» Par Etienne -H-, le 02.10.2019

@Cyrille Marais: pas certain que la forme soit productive mais pourquoi pas. Pour le Club Med des Verneys, c'est à Valloire, pas Pralognan.

» Par Francis, le 02.10.2019

@Cyrille Marais pas mal ce message, mais jusqu'à une catastrophe la cause me semble perdue, il manque une mobilisation et une prise de conscience générale, les jeunes sont bien silencieux dans nos montagnes.

» Par Lovecyrille, le 03.10.2019

"Ton problème est simplement que tu portes un jugement sur la façon de gagner sa vie.

On ne peut pas tous être chômeur ou fonctionnaire !"
Ca vient de moi si je ressens un jugement dans la deuxième moitié de la citation?

"Le glacier de Saint Sorlin fond comme neige au soleil"
En même temps, c est de la neige au soleil :-D

» Par balto38, le 04.10.2019

Bien dit ''Cyrille ''

Non la cause n'est pas perdu ; à chamrousse pour l'instant les Vans ne sont pas équipés en remontées suite à la mobilisation de beaucoup et au cœur

Une partie des ''jeunes '' sont sensibles au problème pour cela il faut leur faire prendre conscience de la beauté de la nature.
En tout cas la montagne hors station n'a jamais été aussi propre.

Le glacier de l'Etendard et en train de se couper en deux et il fond beaucoup plus vite que prévu. Je l'ai connu fin des années 1980 ''long time ago'' à l’époque il y avait de vraies crevasses, un front et on pouvait y skier sur de la neige le 23 juillet...
La richesse de la montagne ce n'est pas les éphémères stations (les chutes de neiges sont de plus en plus imprévisibles novembre avril...) mais sa beauté et la liberté associée..
Dommage qu’en 50 ans une station puisse saccager une montagne..
a+

» Par Piochon73, le 05.10.2019

Peut être que les paroles ne suffisent plus , il faut des actions !