Accueil > Actus > Après l’Islande, des Suisses organisent des funérailles en montagne pour un glacier disparu
 
-1
Après l’Islande, des Suisses organisent des funérailles en montagne pour un glacier disparu

Proposé par Renoncule le 22.09.2019, publié le 23.09.2019 :: www.lunion.fr :: 893 vus :: 402 clics :: 2 commentaires :: Nature et Ecologie

A l'image du Pizol, les quelque 4 000 glaciers alpins, des attraits touristiques qui fournissent aussi de l'eau en été à des millions de personnes, risquent de fondre de plus de 90 % d'ici à la fin du siècle si rien n'est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique, selon une étude de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. »
Commentaires
» Par steph-de-mau-73, le 24.09.2019

C'est sur qu'à Tignes, ils se préoccupent plus du manque de business, que de la disparition programmé du glacier de la Grande Motte...
Les pauvres skieurs qui ne pourront pas s'entraîner avant ce 28 septembre... selon les précipitations neigeuses...
"hey les gars, on est en vigilance sécheresse en Savoie!!!"
Alors de la à organiser des funérailles pour leur glacier...!

» Par Cyrille marais, le 30.09.2019

Ce qui est amusant, c'est de lire les polémiques. Pour ou contre ? Climato-sceptique ou pas ?
Résultat : y'a pas d'eau en montagne, là où justement elle devrait subsister malgré la sécheresse.
je discutais avec un ancien l'autre jour, qui me disait que ds les années 30, il y avait eu une année où l'eau avait tari au bassin. Une année.
Mais il ne se souvenait pas que les cultures en avaient souffert.
Là, depuis 1985, on est en déficit de flotte ... mais les consciences commencent juste à s'élever, rabotées par ceux qui braillent le contraire ! Reste à savoir si on va définitivement être tous d'accord quand il n'y aura plus d'eau ? Oui, enfin, on sera d'accord pour dire que ceux qui ont encore un peu d'eau survivront.