Accueil > Actus > Montagne | Un pan de l’Olan est tombé
 
+12
Montagne | Un pan de l’Olan est tombé

Proposé par Vinchy le 05.09.2019, publié le 05.09.2019 :: www.ledauphine.com :: 5478 vus :: 1504 clics :: 66 commentaires :: Alpinisme

Gros éboulement à l'Olan »
Commentaires
» Par Séchaud, le 05.09.2019

Quelle tristesse. Comment peut il y avoir encore des climatosceptiques ?
On est désormais certain que cet éboulement est exclusivement du au réchauffement climatique après cette canicule estivale
Et dire que tout cela aurait pu être évité en roulant à l'électrique...
Arrêtons de scier la branche sur laquelle nous sommes assis.

» Par Nicom, le 05.09.2019

C'est triste mais dans quelques millions d'années les alpes ressembleront au massif central... (enfin presque..)

» Par Nicom, le 05.09.2019

https://www.ledauphine.com/haute-savoie/2019/09/05/risque-d-ecroulement-aux-grandes-jorasses

» Par Pilator, le 05.09.2019

Comme quoi on peut tout dire ou tout écrire : mon dieu, si je sacrifiais tout ce que j'ai sur l'autel du Climatocataclysme, pourrais-je éviter une telle catastrophe (qui m'impacte au delà de ce que l'on pourrait imaginer...) ????
Mais où est Jadot ?

» Par Vinchy, le 05.09.2019

Observée en direct il y a une semaine : https://vimeo.com/358136769

» Par Guilhem, le 06.09.2019

En réponse à Séchaud: les climatosceptiques ne nient pas qu'il y ait un réchauffement climatique, ce qu'ils contestent c'est la cause humaine de ce réchauffement. Ils réfutent qu'il y ait corrélation entre les phénomènes observés et les activités industrielles et tout ce qui va avec.
Quant à la phrase "tout cela aurait pu être évité en roulant à l'électrique" c'est certainement de l'humour pour faire du buzz, mais si ce n'est pas le cas je vous suggère de bouquiner de la littérature "scientifique" passionnante au sujet de l'état de nos ressources, de nos besoins d'extraction, des réalités des filières industrielles: "La guerre des métaux rares" de Guillaume Pitron, les livres de Philippe Bihouix etc.

» Par LoicSkipass, le 06.09.2019

@Guilhem : petite nuance, les climatosceptiques ne "réfutent" pas, ils essayent, réfuter signifiant "Repousser ce qui est affirmé par une démonstration argumentée qui en établit la fausseté". On a aucune démonstration de ce style actuelle ou passée qui résiste à l'analyse scientifique. Par contre on peut clairement dire que les scientifiques travaillant sur le climat réfutent (allègrement) les arguments des climatosceptiques. Pour la suite je suis bien d'accord (très intéressant le livre de Pitron).

Par contre, pour reprendre le commentaire de Séchaud (dont je ne suis pas certain du sérieux :P ), je pense qu'il est raccourci de lier directement un évènement isolé tel que celui-ci au changement climatique, ce qu'on appelle "l'attribution des événements" (généralement "extrêmes") est un sujet d'étude qui demande du temps et beaucoup de calculs (cela a pu être fait pour les canicules de cet été) donnant un résultat en différence de probabilité. Mais attribuer le moindre évènement au changement climatique est risqué, car potentiellement faux (comme on l'entend souvent, il y a "toujours" eu des évènements - ce qu'il faut analyser surtout pour établir des tendances c'est leur intensité, fréquence, etc.).

Pour ceux que cela intéresse, le Pôle Alpin d'études et de recherche pour la prévention des Risques Naturels publie un rapport annuel sur les évènements "remarquables" : http://risknat.org/evenements-remarquables/

» Par Guilhem, le 06.09.2019

Ah oui, merci pour la précision Loïc, ils essayent de réfuter, d'accord!

» Par Vivagel, le 06.09.2019

Rectification : les climato-sceptiques ne nient rien, ne réfutent rien, ni n'affirment rien.
Simplement ils cherchent des explications supplémentaires sur ce qu'on leur annonce, ils cherchent à comprendre, ils posent des questions, ils sont curieux, ils veulent en savoir plus.
Et en grattant, bien souvent ils se rendent compte que la seule réponse à leurs questions c'est "t'as qu'à voir les rapports du GIEC connard !", rapports qu'ils ont déjà lu tout autant que tout le monde, et souvent de façon bien plus approfondie du fait de leur curiosité plus poussée.

» Par Bboy, le 06.09.2019

"Et quid de la France ? Eh bien, la montagne s’y écroule également mais en France, on n’interdit pas l’accès aux sommets. « Dans l’absolu, c’est possible mais nous n’en avons pas la volonté », poursuit Claude Jacot. Outre le fait que la liberté d’aller et venir figure dans la Constitution, prendre une telle disposition sur un secteur aurait des conséquences sur les autres secteurs qui pourraient alors être présumés sûrs. Or, en montagne, on le sait, rien n’est jamais entièrement sûr."

Quel raisonnement absurde. Si tous le smaires appliquaient le mêm raisonnement, ça ferait bien des morts dans les parcs en cas de tempête, sur les étangs insuffisamment gelés, dans les forêts en cours de battue, les périmètres qui font l'objet d'une aleertt à la bomben etc., etc. Accessoirement, ce monsieur aurait besoin d'un bon cours de droit. A tire de tels effets des droits prévus dans la constitution, la vie en communauté serait un beau bordel ....

» Par Vivagel, le 06.09.2019

Quand le pan est tombé, ça a fait "pan !".

» Par Nanard, le 06.09.2019

@Séchaud, en voila un bon troll prêchant le faux pour faire passer ses idées.

Même si le climat évolue, même si l'homme en est en grande partie responsable, il est, bien évidement, impossible de savoir le pourquoi du comment de cet éboulement, qui n'est qu'un éboulement parmi tant d'autres dans les Ecrins.
Ceux et celle ayant fréquentés les grandes faces des Ecrins connaissent l'état de décrépitude du terrain des Ecrins, qui n'a pas grand chose à voir avec le climat. Ce n'est pas le granit de Chamonix.
Comme on dit : le rocher des Ecrins est bon, il suffit de prendre les pierres une par une.
L'Olan n'est pas un sommet très élevé (3564m) et cette face N est plus ou moins au nord ouest. Il y a tout de même peu de chance que la fonte du pergélisol soit la cause de cet éboulement. Simplement, un éboulement parmis tant d'autre, comme il y en a tous le temps dans ces tas de cailloux des Ecrins.

» Par Pat, le 06.09.2019

@ Séchaud, la branche est tombée depuis un certain temps et tu n'aurais pas changé grand chose dans ta voiture électrique hormis déplacer le problème.
De toute manière pas besoin de véhicule avec tous les interdits dont rève @Bboy tu ne te déplaceras plus et resteras chez toi.

» Par superpapa, le 06.09.2019

@ y'a que moi pour prendre le post de Séchaud comme du 2ème degré????????

» Par jpc, le 06.09.2019

@Nicom: ce sont les séracs du glacier en face Sud qui s'écroulent, pas les Grandes Jo. Joue pas avec mes nerfs ! ;-) Tout cela est déjà assez triste comme cela…

» Par cmanu, le 07.09.2019

tout a fait d'accord avec la rectification de vivagel.

claude jacot ne doit pas lire les infos; un sentier du salève était interdit il y a quelques mois à cause d'un risque de chute de blocs. à part pour un cas particulier comme celui des grandes jorasses, si on veut interdire les sentiers soumis à chute de pierres, les possibilités de balades vont être franchement restreintes.

si l'effondrement est du au réchauffement climatique, pourquoi la crête entre la brèche et le pied de l’arête nord ne c'est pas écroulé depuis longtemps? ne pas oublier que les alpes grandissent, que cela entraine des mouvements qui modifie les équilibres et que les lois de la gravité sont indépendantes du réchauffement climatique.

» Par k1200rs, le 08.09.2019

La dernière réaction me fait penser à une autre, pourquoi s'il y a un réchauffement global, fait il froid aujourd'hui ?

» Par cmanu, le 09.09.2019

k1200 rs : tu peux m'expliquer à quoi on voit qu'un éboulement est du au réchauffement climatique et non à autre chose comme une rupture d'équilibre lié au fait que les alpes grandissent encore?

» Par -Joe Cook-, le 09.09.2019

Quand la fréquence des éboulements augmente

» Par Nanard, le 09.09.2019

Ça reste à démontrer que la fréquence des éboulements augmentent dans les Ecrins, à 3500m, et une face NW.
Ce n’est pas pour rien que c’est parti dans l’apres-midi, probablement quand le soleil est arrivé sur la face. Je serais étonné qu’il y ait du Pergisol dans cette face : ce n’est pas très haut, ça prend le soleil pendant 6 mois.
C’est juste un éboulement parmis tant d’autres. Cette face est pourrie comme la plupart des faces des Écrins.
Mais, le refuge a besoin de se faire de la pub. C’est plus vendeur de parler du réchauffement climatique que de rappeler la piètre qualité du rocher de ces coins.

» Par -Joe Cook-, le 09.09.2019

Renseigne et toi et soit étonné. Il y avait du pergélisol (et pas pergisol) dans la face et il y en a peut-être encore un peu. La grande faille qui traverse cette face (lieu de l'éboulement) accueillait un névé permanent jusqu'à peu. On le voit très bien sur le site "remonter le temps" de l'IGN.
le lien ici
photos du 01.08.1952, du 22.08.1960, du 27.09.1967...

» Par Bboy, le 09.09.2019

@Pat: je ne rêve de rien.
Qd une centrale nucléaire est sur le point de péter, ou un simple immeuble menace de s'effondrer, on définit un périmètre de sécurité dans lequel il est interdit de circuler. Ca vous semble hérétique?
A partir du moment où la collectivité paye vos bobos, elle est en droit de requérir que vous alliez philosopher ailleurs.

» Par Nanard, le 09.09.2019

@Joe Cook
Si mes souvenirs sont bons, ce n'est pas le premier éboulement impactant la Couzy-Desmaison. Si tu as trainé tes chaussons dans ces faces des Ecrins, tu dois savoir que c'est relativement pourri, sans que cela ait grand chose à voir avec le réchauffement climatique. Il ne faut pas tout mélanger, et vouloir faire croire que les cailloux bougent à cause du réchauffement climatique.
Le plus gros éboulement de ces dernières années, cad celui du Granier, ne provient en aucune façon du réchauffement climatique.

» Par -Joe Cook-, le 09.09.2019

Je ne sais pas si le réchauffement est la cause de cet éboulement mais ce qui est sûr, c'est que cette face se réchauffe, il suffit de regarder les photos.
Un éboulement peut avoir plusieurs explications et le contexte permet souvent d'obtenir la bonne. Dans le cas de l'Olan, ça n'a rien d'évident et le réchauffement est une bonne hypothèse qui peut être couplée avec la nature pourrie de la roche.
Même si ça te conforte dans ton raisonnement, les éboulements en moyenne montagne et en haute montagne sont difficilement comparables.

» Par Nanard, le 09.09.2019

Cette face se réchauffe bien évidement, comme toutes les faces, y compris sud. De là à lier un éboulement spécifique à ce réchauffement, il y a un pas à ne pas franchir, hormis pour prendre les gens pour des benêts.

» Par -Joe Cook-, le 09.09.2019

Il ne faut pas tout mélanger ! A 1900m il n'y a pas de pergélisol. Effectivement, si le Granier se casse la gueule, c'est dû au nombreuses factures dans la montagne.
Je ne dis pas que le réchauffement est la cause de l'éboulement de l'Olan mais, contrairement au Granier, c'est probable qu'il joue un rôle.
Comparer l'éboulement du Granier à celui de l'Olan, c'est prendre les gens pour des benêts.

» Par -Joe Cook-, le 09.09.2019

Et sortir l'argument "Mais, le refuge a besoin de se faire de la pub" ça c'est vraiment n’importe quoi.

» Par Nanard, le 09.09.2019

>>>>Je ne dis pas que le réchauffement est la cause de l'éboulement de l'Olan >>>>mais, contrairement au Granier, c'est probable qu'il joue un rôle.
Ben non, tu n'en strictement rien. Personne n'a établi un lien de cause à effet, même indirect, entre le réchauffement et cet éboulement à l'Olan. C'est juste du blabla de benêt surfant sur la vague du réchauffement.
Si tu avais mis tes chaussons dans ces faces des Ecrins, tu en connaitrais la qualité généralement médiocre (à comparer de Chamonix). Oui, le refuge se fait un peu de pub. Ce n'est ni le premier, ni le dernier éboulement touchant cette face.

Pourquoi parles-tu de pergélisol à 1900 m ?

» Par -Joe Cook-, le 09.09.2019

Parce que tu as commencé a abordé le sujet en faisant comprendre que sans pergélisol, pas d'éboulement dû au réchauffement et après tu pars sur l'exemple du Granier qui est hors-sujet puisque situé en moyenne montagne.

Et oui je ne sais pas pourquoi l'Olan s'est cassé la gueule mais il est probable que la disparition de la glace ne soit pas étrangère à cet évènement. Ce n'est qu'un petit évènement inquiétant parmi beaucoup d'autres:
multiplication des événements météo intenses (canicules, sécheresses, inondations, tempêtes...), recul des glaciers, hausse du niveau des océans, pénuries d'eau, avancée des déserts...

Mais on a aussi le droit d'être fataliste, de se trouver des excuses ou de s'en foutre. La vie est beaucoup plus confortable comme ça.

» Par Nanard, le 09.09.2019

>>>mais il est probable que la disparition de la glace ne soit pas étrangère à cet évènement.
Tu n'en sais strictement rien.

>>>Ce n'est qu'un petit évènement inquiétant parmi beaucoup d'autres:
Ben non. C'est juste les Ecrins.

Il y a suffisamment de faits avérés en terme d'évolution du climat pour ne pas chercher des exemples bidons d’événement à relier à l'évolution du climat. Bien au contraire, ce genre d'exemples bidons ne peut que décrédibiliser l'approche scientifique et notamment les conclusions du GIEC.
Qu'il y ait, ou non, un réchauffement climatique, il est normal/habituel qu'il y ait des éboulements en montagne. A moins d'avoir étudié très précisément cette face et cet éboulement, il n'est pas possible d'établir un lien, même tenu, avec le réchauffement climatique.

» Par equalizer, le 09.09.2019

comme tjrs le "débat" part en sucette... circulez ya rien à lire!!

» Par equalizer, le 09.09.2019

"en France,on n'interdit pas l'accès aux sommets"! ah oui mais l'obligation de préserver ds 1 refuge + prendre 1 ghm pour le Mt Blanc,on en est ou??

» Par Pïerre*, le 09.09.2019

@Nanard: une question sans aucun lien avec le réchauffement climatique à coup sûr, pourquoi changes-tu sans arrêt de pseudo ?

» Par Pilator, le 10.09.2019

Par -Joe Cook-, » Ce n'est qu'un petit évènement inquiétant parmi beaucoup d'autres:
multiplication des événements météo intenses (canicules, sécheresses, inondations, tempêtes...), recul des glaciers, hausse du niveau des océans, pénuries d'eau, avancée des déserts...
- Ce n'est pas du millénarisme, çà ? Tu crois vraiment à ce que tu écrit ?

» Par -Joe Cook-, le 10.09.2019

Je crois surtout qu'il faut arrêter de jouer avec le feu, mais tu dois être plus intelligent que moi pour savoir que changer de mode de vie c'est juste bon pour les millénaristes (merci tu viens de me faire découvrir un mot ça change des traditionnels benêt et bobo).

» Par Pat, le 10.09.2019

@Bboy, tu passes de l'interdiction d'un parc en cas de tempête à un périmètre de sécurité d'une centrale nucléaire défaillante!
Interdire le bord de mer ou ton parc en cas de tempête c'est de l'assistanat.
Nous recevons tous la même éducation sur les dangers de la vie quotidienne. Il y a ensuite les raisonnés capable d'analyser les choses et les cassoss qui volontairement défient les éléments et récupèrent ce qu'ils cherchent et dans ce cas ils devraient payer ce que la société engage pour eux comme secours. Le parapluie des interdictions en tout genre est vraiment facile et ne résoud rien puisque ces mêmes cassoss passeront outre.
Concernant ta centrale qui pête, il va en falloir des rouleaux de rubalises pour établir le périmètre!

» Par cmanu, le 10.09.2019

j'ai juste fait une remarque parce que j'en ai marre de voir coller une étiquette bio-écolo-durable-climato (rayer la mention inutile) à chaque évènement alors que très souvent la seule qui convient c'est "naturel"

» Par equalizer, le 10.09.2019

heu la digression n'est pas de moi et je ne change pas de pseudo... tu te fourres le doigt ds le ...

» Par Bboy, le 10.09.2019

@Pat: lis le lien reseigné dans le fil avant de geindre.
C'est un article qui parle d'un arrêté italien d'interdiction d'un chemin suite à un risque imminent d'éboulement dans les Grandes Jorasses. Puis la réaction surréaliste d'un "responsable" français.

"C’est que Courmayeur a de l’expérience en la matière. En 2014 déjà, le maire avait pris les mêmes dispositions et à raison, puisque plusieurs milliers de mètres cubes s’étaient alors détachés, sans faire de victime. Alors que l’été a été particulièrement chaud et que les températures sont encore loin d’être tombées, on peut donc craindre un écroulement d’ampleur.

Et quid de la France ? Eh bien, la montagne s’y écroule également mais en France, on n’interdit pas l’accès aux sommets".

» Par Bboy, le 10.09.2019

Mon propos est de dire que refuser un arrêté interdisant ponctuellement la fréquentation à un endroit donné pour danger imminent, en raison d'un droit constitutionnel de libre circulation, est une ineptie tant sur le plan juridique que de la sécurité. C'est un efaçon dogmatique de donner valeur absolue à un principe (ou une liberté), alors qu'il entre en conflit avec quantité d'autres. Il ne me semble pas avoir écrit qu'il fallait interdire l'alpinisme au motif que c'est dangereux. Juste qu'il faut admettre que toute liberté a certaines limites.

» Par Pilator, le 10.09.2019

"Juste qu'il faut admettre que toute liberté a certaines limites", tout est là, et tu est probablement capable de fixer les bonnes limites à la place de chacun, ou pire, tu le délègue à une autorité.
Les seules limites à notre liberté doivent être fixées par la liberté des autres, je ne souhaite pas être limité par des personnes qui prétendront mieux savoir que moi ce que je risque, on devrait dans tous les cas juste prévenir, pas interdire.
A ce titre, lors de l'effondrement des Drus en 2005, des Russes ont parcouru la face concernée dans la semaine qui suivait...

» Par Nanard, le 11.09.2019

Je rejoins totalement cmanu. Même si le réchauffement climatique est un fait avéré, avec une cause identifié avec une probabilité de 95%, il est ridicule et contre-productif de vouloir y associer tous les événements de la planète.
En matière d’alpinIsme, la liberté est quasiment totale de prendre des risques et de pratiquer jusqu’à la mort. Encore heureux.

» Par vince, le 11.09.2019

J ai fais cette voie dans le debut des années 80 ( Devies et Gervasutti ) . La montagne était déjà très pourrie à cette époque ! Il nous a fallu au moins 3-4 longueurs pour trouver de quoi faire in relais digne de ce nom . ( et je ne vous raconte pas la taille des blocs coincés dans la rimée ) . C'est le genre de montagne ou tu vois de l'autre coté 100 metre avant le sommet :) . En d’autres termes c’est une pile d’assiettes . !
Cela ne m'étonne pas qu'il y a des éboulements . :)
La montagne est vivante et bouge . Les alpes poussent encore . Le climat change aussi . C’est un fait .
Nous n’avons pas vu ce que nos parents ont vu , nos enfants ne verront pas ce que nous voyons etc . C’est ainsi depuis la nuit des temps .
Pour info , On commence à retrouver sur la zone de retrait glacière du Rhône , les troncs d’arbres ( donc des forets ) qui existaient avant l’aire glacière cad avant l’intervention de l’homme sur le climat .

» Par Bboy, le 11.09.2019

@ Pilator: tes souhaits sont inconciliables avec le droit en vigueur. Ce sont juste des souhaits. Je n'ai jamais prétendu vouloir fixer moi-même les limites. C'est le rôle de l'autorité. Un feu rouge, c'est une limite à la liberté de circulation décidée par une autorité. On peut trouver cela souhaitable ou non, mais c'est l'état du droit, à savoir une part de l'organisation de la société.

» Par leded, le 11.09.2019

Je rejoins la façon de penser de Nanard en ajoutant que les pierriers au pied des faces verticales ne datent pas de la décennie. On nomme ce cycle "perpétuel": l'érosion.
Si on considère que c'est dû au seul réchauffement lorsque qu'un tas de caillou dégringole, le Mont aiguille a du sortir de terre avec une atmosphère en ébullition ....

» Par Pilator, le 11.09.2019

@BBoy : ta conception du droit est très inquiétante, s'il y a des feux rouges, c'est pour permettre une circulation qui autrement ne pourrait se réaliser, cad par nécessité, pas par le fait du Prince...
Alors, même si trop de politiques actuellement confisquent le droit pour en faire une pratique purement procédurale et espérer transformer l'état de nature en état de droit, tu aurais intérêt à réviser ta position, sauf à abdiquer ta liberté.

» Par Nanard, le 11.09.2019

@Bboy Dans notre pays, la limitation des libertés individuelles ne peut se faire que pour des raisons précises, et certainement pas du fait du prince ou d'une autorité qui se fait plaisir. Dans un pays démocratique, l'autorité découle de la volonté du peuple. On accepte de limiter notre liberté individuelle avec des feux rouges parce cela présente plus d'avantages que d'inconvénients.

Une interdiction pure et simple de la pratique de l'alpinisme sur la totalité du territoire français, sans limitation de date, n'est simplement pas compatible avec le droit français. Un arrêté ou une loi de ce type ne tiendrait pas 5 min devant le conseil constitutionnel. Par contre, il est possible de limiter la pratique dans des situations bien précises (PN, arrêté sur une période définie ...).

» Par géologue, le 11.09.2019

Beaucoup d'avis définitifs sur ce fil et surtout pas mal d'âneries.
1) Sur les causes de l'éboulement à l’Olan, on n'en sait strictement rien. Le fait que le rocher soit pourri est un facteur de prédisposition. Mais dans la plupart des cas, il faut un facteur déclenchant (pluie, fonte des neiges, séisme, gel/dégel). A priori, l'orientation de la face et l'altitude ne permettent pas d'exclure d'emblée un facteur déclenchant lié au dégel d'une fracture profonde.

2) Sur les interdictions en cas de risque d'éboulement, il convient de rassurer certains. En France, les maires ne font pas n'importe quoi et appliquent en général leur devoir de police au droit des sentiers de randonnée dès lors que l'enjeu le justifie. Avec l'appui d'organismes comme le RTM ou de bureaux d'études si nécessaire. Il y a cependant une « frontière » lorsque l'on entre en haute montagne, espace risqué par nature où les gens s'engagent en connaissance de cause (VN du Mont Blanc excepté).

3) Sur le fait que les glaciers aient connu des périodes de retrait plus marquées qu'aujourd'hui personne ne le nie. Les troncs d’arbres charriés par les glaciers sont là pour en témoigner. Ce qu'il faut bien mesurer en revanche, c'est que ces étiages glaciaires se sont produits depuis environ 12 000 ans (fin de la dernière période glaciaire) dans le cadre de température variant de + ou – 2°C par rapport à la température moyenne que nous connaissons aujourd’hui. Ce qui nous est annoncé aujourd’hui, c’est une augmentation de la température de 4 à 5°C à la fin du siècle. A l’échelle géologique, c’est un bouleversement extrêmement brutal qui nous ramène dans un domaine inconnu depuis l’ère tertiaire. L’Homme est devenu sans s’en rendre compte la première force géologique sur terre (l’anthropocène) et une force extrêmement puissante.

4) Ce fil illustre bien la difficulté d’appréhender le risque qu’il soit géologique, climatique ou bien avalancheux. Indépendamment, de la robustesse des faits ou des preuves scientifiques, de la probabilité d’occurrence d’un phénomène donné (95% pour la prévision du GIEC), il existe des raisons profondément humaines qui nous amènent à voir la réalité telle qu’on voudrait qu'elle soit et non telle qu’elle est.

» Par sceptique, le 12.09.2019

pourquoi on cherche a categoriser les gens dans un fourre-tout nauseabond appele ici "climato-sceptique" sense representer des valeurs negatives de notre epoque complotisme, non ecolo, non scientifique, irresponsable, etc ... ?

peut-etre pour classifier automatiquement (consciemment ou inconsciemment) toute personne qui arrive avec des arguments ou faits dissonnants dans le camp du mal ?

» Par Hug, le 12.09.2019

@géologue
"Ce qui nous est annoncé aujourd’hui, c’est une augmentation de la température de 4 à 5°C à la fin du siècle. A l’échelle géologique, c’est un bouleversement extrêmement brutal qui nous ramène dans un domaine inconnu depuis l’ère tertiaire. L’Homme est devenu sans s’en rendre compte la première force géologique sur terre (l’anthropocène) et une force extrêmement puissante. "
Rendez-vous à la fin du siècle pour vérifier cette prédiction. On ne sera plus là en 2100 ? Pas grave, déjà aujourd'hui on peut dire que cette prédiction qui relève de la climastrologie (nouvelle discipline qui prétend prédire l'avenir et qui pour faire moderne a remplacé la boule de cristal par un ordinateur, sans que cela change réellement la fiabilité de la prédiction) ne sera pas vérifiée au vu de l'écart sans cesse croissant entre ce que sortent les boules de cristal du 21ème siècle et la réalité: https://wattsupwiththat.files.wordpress.com/2017/07/modsvsobs.png
Les changements climatiques passés, présent et futurs ont beaucoup plus à voir avec les variations cycliques de l'activité solaire et des océans qu'avec l'activité humaine.
Il est bien dommage de constater que même un géologue souscrit à la théorie foireuse de l'anthropocène.

» Par -Joe Cook-, le 12.09.2019

@Hug
https://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/10/15/hoax-climatique-2-le-rechauffement-c-est-a-cause-du-soleil_4790439_4527432.html
Mais c'est surement de la propagande.

» Par Vinceagain, le 12.09.2019

Perso, je comprends bien qu'il y a un réchauffement climatique , et que cela implique des modifications sur terre que l'homme ne contrôle pas . ( ceci dit en passant , c’est une des rares chose que l’homme ne contrôle pas ? ) . Mais pourquoi en avoir peur ? Et d’ailleurs peur de quoi ? Je suis peut être naïf inconscient sur le sujet . Vos avis m’intéresse .

» Par Bboy, le 12.09.2019

@nanard:
"Une interdiction pure et simple de la pratique de l'alpinisme sur la totalité du territoire français, sans limitation de date" > je ne vois pas où vous avez lu qu'il serait question de cela.
@géologue: je serais ravis que vous traciez votre "frontière" et m'indiquiez quelle en est la base juridique. Les Grandes Jorasses ou la VN du Mont Blanc n'ont pa un statut à part. Si un maire est averti d'un risque d'éboulement imminent, il peut adopter un arrêté d'interdiction de fréquentation, comme cela a été fait par Courmayeur. Le fait que l'on soit en France plutôt qu'en Italie ne change rien à ce niveau, au moins en théorie. Bref le propos du responsable cité ne l'était pas.

» Par Hug, le 12.09.2019

@Joe Cook
Un article du soi-disant journal de référence devenu l’organe de désinformation des bobos-écolos citadins, qui plus est publié en période de propagande pré-cop21, mwouarf.
Et pourquoi pas un article de Science-et-Vie Junior ou de Pomme d’Api ?
????

» Par jpc, le 12.09.2019

+1 avec géologue !

» Par -Joe Cook-, le 12.09.2019

Pomme d api ! Bonne idée des que j en trouve un je le poste. T arriveras peut-être à le comprendre même si tu préférerais un article de valeurs actuelles.

» Par Nanard, le 13.09.2019

Hug n’a pas tord. Le monde n’est pas une référence scientifique ! C’est même plutôt généralement de la merde en terme de contenus scientifiques.

» Par Pilator, le 13.09.2019

Le plus curieux, au final, c'est tous ces posts à visage masqué dans un site qui comprend plus de 10.000 membres inscrits...

» Par Pat, le 14.09.2019

C'est sûr que Pilator c'est un nom, un mail, une adresse, un visage....bref on sait à qui on parle.....

» Par Pilator, le 15.09.2019

@Pat : impossible de mettre un visage sur 10.000 noms, mais quand on est membre, on a un profil, cela apparaît par le fait que le nom est souligné, mais tu ne dois pas le savoir...

» Par Pat, le 16.09.2019

Bah, après quelques années à suivre le forum je sais quand même pas mal de choses, comme par exemple l'obsession habituelle des membres à le souligner lourdement et régulièrement.....

» Par Pilator, le 17.09.2019

Tu inverse tout, il n'y a pas d'obsession, mais simplement l'idée de savoir globalement à qui l'on a affaire, avec ton pseudo libre, je peux quand je veux le prendre et te faire dire des conneries...

» Par Charic, le 18.09.2019

@Hug,

J'ai du mal a comprendre.
Le graphe que tu donnes en lien conclu que le milieu de la troposphère (7000m?) se réchauffe moins que les modèles ne le prévoient.
Je me trompe peut-être mais cette mesure est faite à une altitude ou logiquement la composante de température due au rayonnement solaire devrait être plus importante qu'au sol vu qu'il a une couche d'atmosphère plus fine à traverser hors cette température augmente moins vite que prévu et tu en conclus que c'est l'augmentation du rayonnement solaire qui est la cause principale des hausses de température au sol, pourquoi celle ci n'affecte pas le milieu de la troposphère ?

Je précise que c'est une vrai question, je n'y connais pas grand chose mais je ne trouve pas ça logique.

» Par Gilbert Vial, le 19.09.2019

Le soleil ne réchauffe pas ou très peu les différentes couches de l'atmosphère mais par contre il réchauffe bcp la surface de la terre qui communique par conduction sa chaleur aux basses couches

» Par Charic, le 19.09.2019

Merci de ta réponse.
Donc quelles conclusions concernant l'augmentation de l'activité solaire peut-on tirer d'une mesure de température a 7000m ?

» Par Vivagel, le 19.09.2019

Attention Charic, tu poses trop de questions, tu vas te faire traiter de climatosceptique et on va te conseiller d'aller lire les rapports du GIEC, sous peine d'excommunication (pour commencer) ! :wink: