Accueil > Actus > Savoie : ils skiaient dans une zone interdite, le guide écope de 600 € d'amende
 
+35
Savoie : ils skiaient dans une zone interdite, le guide écope de 600 € d'amende

Proposé par Juhlen le 03.05.2019, publié le 03.05.2019 :: www.ledauphine.com :: 5016 vus :: 2135 clics :: 42 commentaires :: Freeride et Freerando

Fallait pas skier à cet endroit du PNV »
Commentaires
» Par xdo, le 03.05.2019

Donc le tarif d'une sortie en réserve naturelle est de 600 € plus les frais de guide...

» Par Cyrille Marais, le 03.05.2019

Du grand n'importe quoi. Sois disant une réserve pour que le chamois se reproduise, alors qu'à quelques kilomètres, où il n'y a plus de chamois qui se reproduisent (évident !), il y a toutes les stations polluées de tarentaise avec leur millions de litres de fioul rien que pour damer les pistes ! Bref, M Le juge, représentant de la justice Française, sait mieux que quiconque comment le chamois se reproduit au contact du bruit et du fioul. Il valide donc que ses homologues administrateurs polytechniciens ont clôturé un espace où tous les chamois (de savoie évidement) viennent mettre bas. Logique.

» Par Legazier, le 03.05.2019

Cela me parait sévère et contestable.

» Par Etienne -H-, le 03.05.2019

"Bref, M Le juge, représentant de la justice Française, sait mieux que quiconque comment le chamois se reproduit au contact du bruit et du fioul. Il valide donc que ses homologues administrateurs polytechniciens ont clôturé un espace où tous les chamois (de savoie évidement) viennent mettre bas. Logique."

Pffff

Le boulot du juge c'est de dire de droit au regard de la loi, pas de "valider que ses homologues administrateurs polytechniciens ont clôturé un espace où tous les chamois (de savoie évidement) viennent mettre bas"

» Par Juhlen, le 03.05.2019

Je pense toujours à Eva Joly qui disait pendant l'enquête sur Elf (qui a quand même bouffé sa vie) : "Le juge est un technicien de loi, il n'a pas à l'interpréter, juste à l'appliquer". C'est juste un des fondements de notre démocratie

» Par tom, le 03.05.2019

Probablement un exemple. A force d'être tolérants, les agents dont le job est de faire respecter la réglementation en matière d'environnement ont leur limites. Et la justice a suivi, logique. La tolérance ne supprime pas l'infraction. Un pro se doit en plus d'être exemplaire, engager ses clients dans une infraction est pour le moins contestable ne serais-ce que sur la déontologie du métier. Avec l'augmentation de la fréquentation à toute saison et dans tous milieux, à toute heure, les contraintes réglementaires ne vont probablement pas aller en s'assouplissant!.... Par ailleurs, avant de contester le bien fondé d'une réserve naturelle, il s'agit d'avoir les arguments scientifiques et techniques.

» Par Legazier, le 03.05.2019

Les magistrats jugent avec leur conviction intime et utilisent la loi pour justifier leur décision.25% d'entre eux sont au syndicat de la magistrature dont la création s'est faite sur le principe d'être militant avant d'être professionnel. Ce que disait Eva Joly ne me semble pas crédible.

» Par jc69, le 03.05.2019

A 430 € la journée de guide (tarif Courchevel), le guide n'a perdu que 170 € ce jour-là. L'amende me paraît raisonnable.

» Par roro, le 03.05.2019

@jc69 Parceque des guides ont pas de charges? Toi tu récupère ton salaire brut?

» Par davidg, le 03.05.2019

@roro bien sûr :-)

https://youtu.be/0YhsZvfMo6s

» Par Seb, le 03.05.2019

@ Mr Cyrille Marais :

- Si c'était les polytechniciens et hauts fonctionnaires qui décidaient d'implanter et de délimiter (ou re-délimiter) des réserves naturelles, il n'y en aurait plus beaucoup. Heureusement que des gens (locaux pour la plupart) compétents et passionnés se battent pour réserver des zones sanctuaires pour les animaux (et plantes) dont le territoire vital a été largement amputé par la folie du béton et des pylones

- Demander de pouvoir faire n'importe quoi dans ces dernières zones sanctuaires (moins de 2% du territoire quand même, c'est peu, laissons ça aux chamois) sous prétexte que des opérateurs de station ont déjà tout dézingué est plutôt aberrant, tu ne trouve pas ?

Je te prie de t'en rendre compte et de repenser ta position. Bon ski de printemps. Et ne t'énerve pas trop, ça réchauffe le climat.
Seb

» Par Belledoniaque, le 03.05.2019

Bonjour à tous.
Si je dis pas de bétises, la seule zone "contrôlée" par le PNR au sud du Mont Vallon c'est la réserve de Tuéda.
Donc d'après l'encyclopédie journalistique du coin, elle aurait été créée pour le chamois ?
Ah bon, moi qui pensais que c'était pour un arbre et 3 volatiles j'ai dû me tromper.
C'est sûr que pour protéger le lagopède, le tétras, le pin Cembro et son hôte le casse-noix, l'interdiction du ski aurait été sans doute mieux acceptée par certains Cow-boys des hauts pâturages...

» Par Tom, le 03.05.2019

www.reserves-naturelles.org/plan-de-tueda

» Par Legazier, le 03.05.2019

Au fait, les chamois ont-ils vraiment des difficultés à se reproduire?

» Par raphi73, le 03.05.2019

Cette reserve naturelle de Tueda est connu par l'ensemble des professionnels de la montagne du secteur. Elle vise à la protection du Tetra, et propose aussi une zone d hivernage essentielle à la faune sauvage. Le fait de transgresser cette interdiction est passible d'amendes..point barre.. Qui plus est par un guide de montagne, alors la c'est encore plus navrant..Ne sont ils pas la aussi pour sensibiliser leurs clients à la nature, à la protection et le respect du milieux ?? C'est l'essence meme du métier de GUIDE.. ...Si meme les "pros" n'ont plus cette "fibre" alors....Si'il faut sanctionner aussi ces professions qui font tant rêver ..alors on peut se poser certaines questions... ;-(

» Par Belledoniaque, le 03.05.2019

Mon propos n'étant pas complet et pouvant prêté à confusion j'apporte une petite précision. Quand je fais allusion aux Cow-Boys des hauts pâturages, je cible un peu les professionnels mais aussi et surtout les amateurs donneur de grandes leçons.

» Par migloo, le 03.05.2019

J'ai au moins compris que Cyrille Marais déteste les polytechniciens.
Aurait-il raté le concours?

» Par B., le 03.05.2019

"Si c'était les polytechniciens et hauts fonctionnaires qui décidaient d'implanter et de délimiter (ou re-délimiter) des réserves naturelles, il n'y en aurait plus beaucoup."

Parce que bien sûr, être polytechnicien et/ou haut fonctionnaire rend stupide, cupide, influençable par les lobbys, anti-écolo, voire parisien ! Je ne suis ni l'un ni l'autre, mais ces remarques sont d'un ridicule impressionnant...

» Par Tarin, le 03.05.2019

M'enfin, pourquoi chercher midi à 14 h ?! C'est interdit. Donc la condamnation est justifiée. Ensuite, pourquoi parler de reproduction ?? Parce que tout le monde à suivi ou mis les pieds dans le marais ;( L'article précise "si on interdit le ski dans ce secteur, c'est pour ne pas déranger les chamois en recherche de nourriture durant l'hiver, car il en va de leur survie".... Juste l'impression que sous couvert d'individualisme certains aimeraient voir les lois changer pour leur propre intérêt.
Pour ceux que cela intéresse, le lien suivant est très bien fait pour parler de cohabiter la montagne en hiver.

https://bepartofthemountain.org/fr/i-like-snow

» Par pascal, le 03.05.2019

Si tous les redresseurs de tords de skitours étaient aux affaires, tout irait beaucoup mieux. Voir la vie serait belle et délicate, hein.
ben alors, allez y faites de la politique et légiférée.

» Par Pat, le 03.05.2019

Pourquoi un espace protégé pour une espèce chassé par la suite?
Il me semble que c'est le cas pour le chamois, non?

» Par Pat, le 03.05.2019

Chassée

» Par manu, le 03.05.2019

Cette réserve à plusieurs rôles et les principaux ont déjà été énoncés, à savoir la protection du Tétras Lyre et de la Cembraie remarquable de la réserve. Il y a aussi dans cette réserve une plante témoin de la dernière glaciation, la Linnée Boréale et il me semble qu'on ne la rencontre qu'ici et à 2 ou 3 autres endroits dans les Alpes puis uniquement en Scandinavie et autour du cercle polaire.
Ok sous la neige pas de pb avec le passage des skieurs mais si c'est interdit alors c'est interdit, dura lex sed lex...

» Par JPC, le 03.05.2019

@CyrilleMarais "Du grand n'importe quoi" ou @Legazier "Cela me parait sévère et contestable". Le guide ayant reconnu l'infraction et accepté son principe, pourquoi contestez-vous la condamnation ?

» Par Bamboué, le 03.05.2019

@Cyrille Marais... Comment dire... Mais tu ne veux pas la fermer une bonne fois pour toute? Cordialement

» Par Juhlen, le 04.05.2019

"Les magistrats jugent avec leur conviction intime et utilisent la loi pour justifier leur décision.25% d'entre eux sont au syndicat de la magistrature dont la création s'est faite sur le principe d'être militant avant d'être professionnel"
Sérieux, tu penses vraiment ça ? C'était pas du temps de Voltaire !!!
Là, le juge a juste suivi la loi stricto sensu et c'est tant mieux. Il n'y a pas de "conviction intime"

» Par ced, le 04.05.2019

Pourquoi polémique ??? C 'est un espace interdit, et protégé. Il c'est fait attrapé et voilà. C'est pas la fin du monde.
Par contre ce qui me fais rire c'est l'argument du juge....

En tant que professionnel rémunéré, vous êtes sciemment passé outre cette interdiction, donnant l’impression que vos intérêts économiques priment sur ceux des espèces à protéger. »

Ce n'est pas comme ca que fonctionne notre monde.......!!!!!!

» Par Legazier, le 04.05.2019

JPC: parce qu'on est en pays de liberté où nous avons le droit de s'exprimer et d'échanger. D'ailleurs, cette condamnation semble exceptionnelle: on en parle!
Juhlen: je tiens ces paroles d'un ami magistrat lui-même.

» Par savoy, le 04.05.2019

Ah, ne pas oublier qu'on se trouve en France, là où, du moment qu'il y a une interdiction, on la brave!

» Par Ludwig, le 04.05.2019

Samedi XXV :
- à ma droite : les gilets jaunes avec la critique des polytechniciens, des magistrats, des guides qui s'en mettent plein les poches...
- de l'autre côté : les autres, ceux qui veulent un débat sur la loi, pas sur les fonctionnaires qui les appliquent en faisant leur travail dans le cadre de notre république!

» Par Seb, le 04.05.2019

@ B. cette fois-ci

"Si c'était les polytechniciens et hauts fonctionnaires qui décidaient d'implanter et de délimiter (ou re-délimiter) des réserves naturelles, il n'y en aurait plus beaucoup."

Parce que bien sûr, être polytechnicien et/ou haut fonctionnaire rend stupide,
=> je n'ai pas dit ça
cupide,
=> je n'ai pas dit ça
influençable par les lobbys, anti-écolo,
=> ça oui... certains hauts fonctionnaires, pour certains présents dans la direction des grandes institutions de protection de la nature oeuvrent pour un projet qui n'est plus celui de la protection... c'est un fait, vu de l'intérieur
=> voire parisien !
cela ne rend pas parisien, mais ils le sont avant pour sur, voir là :
https://www.lemonde.fr/campus/article/2014/11/25/l-ecole-polytechnique-ce-concentre-d-inegalites_4529264_4401467.html

Je ne suis ni l'un ni l'autre, mais ces remarques sont d'un ridicule impressionnant...
=> c'était un raccourci, je l'admets, mais tout à fait réaliste (et je suis moi même issu de ces grandes écoles, donc je sais de quoi je parle)

Aller ciao

» Par TMSA, le 04.05.2019

Pan sur le bec !
Bon évidemment, un guide ça ne brasse pas de sommes d'argent colossales et c'est plutôt facile à condamner.
Tandis qu'une grande station, quand elle réalise sciemment des installations dans le PNV, elle fait monter un peu la pression sur les élus et hop les limites du parc se déplacent. Magique la justice à 2 vitesses !?
T'es hors la loi ? Tu changes la loi, t'es dans la loi ! ("décomplexé" de Timsit)

» Par Seb, le 04.05.2019

Les limites du Parc de la Vanoise n'ont pas changé, sauf erreur de ma part. En tout cas pas dans un passé récent... bon par contre il y a bien quelques bordures d'installations de ski dans le Parc (et même en réserve nationale)... une "anomalie historique" bien regrettable à mon sens.
Bon week end

» Par amusé, le 05.05.2019

Encore un bel exemple d'hypocrisie française.
Installation de station a proximité immédiate en masse avec investissement dans les canons à neige a gogo, circulation bouchée en vallée juste dessous, interdiction héliski mais récup' autorisée et j'en passe...
Ben c'est bien ce guide vendra ses prestations pour des destinations autrichiennes suisses et j'en passe délaissant ce pays d'idiots sachants (incompétent inconscient).
La lutte écologique calquée sur le modèle de l'économie de bout de chandelle, faire chier ceux qui bossent au lieu de s'attaquer aux gros.
Et merci aux sentinelles vertes ayatollah de l'écologie non réfléchie justifié par des bac+8 en biologie ou autre ne trouvant de travail nul part se rabattant sur des concours de la fonction publique s'inventant des missions divines de protection le tout skis et chaussures carbone vissés aux pieds!!!!
Reproduction des chamois.... LOL
je suis sur qu'ils préfèrent copuler sur un fond sonore de ""folie douce"" plutôt que de se savoir mater aux jumelles par des gens en tenue de camouflage!
430€ la journée et ouais les gars valait mieux faire du 10 pointes que de tenir un stylo ça vous aurait rendu moins aigri 20ans plus tard!

» Par jjbibi, le 05.05.2019

Va t en voir en Suisse le nombre de zones interdites de ski en hiver, pour cause de faune, etc
t'as même qu'à regarder sur une carte
et la bas, c'est plus qu'une prune à 600 Eu à la clef
quant au reste, c'est le principe bien connu de
" je peux tout casser ici puisque d'autres font bien pire à côté"
je rappelle que les zones protégées en France représentent à peine 2% du territoire
alors tu as encore de la place où trainer tes spatules

» Par Bof, le 06.05.2019

C’est un autre sujet mais ça fait pas lourd 400€ par jour en brut du brut. A fortiori quelques dizaines de jours par an et avec tous les coûts inhérents (matériel....), les risques ....
Il vaut mieux apprendre à utiliser un clavier d’ordinageur et aller en montagne pour son plaisir.

» Par 4carres, le 06.05.2019

@Legazier
Avec tout le respect que je vous dois, je doute sincèrement qu'un magistrat puisse s'exprimer ainsi et tenir des propos aussi insensés!

» Par Tom, le 06.05.2019

Il s'agit d'une réserve naturelle (RN de Tuéda), précisément mise en place en 'compensation' d'une des dernières extensions de la station voisine de Méribel. Elle abrite notamment une des plus belles cembraies de Savoie, et plusieurs zones refuge pour la faune...avec une interdiction du ski HP pour protéger tout ça (ce qui est extrêmement rare à l'échelle des Alpes, la restriction de liberté est toute relative).
Le balisage sur place est clair et est repris sur le plan des pistes... Donc, non, 600€ pour un pro, ça n'est pas cher payer !

» Par Alexii, le 06.05.2019

Tout à fait normal et ce n'est pas cher payé pour enfreindre la loi et la protection des espaces naturels surtout de la part d'un professionnel sachant.
Par contre quand je lis les propos du sieur "marais", on s'enlise et on touche le fond

» Par Dagget, le 07.05.2019

A la rigueur, s'il s'agissait de touristes qui avaient "débordé" dans ce secteur sans savoir qu'ils étaient dans le parc, la sanction m'aurait semblé un peu raide, surtout que les marquages des limites de Parc sont parfois éparses. Mais de la part d'un guide, difficile de plaider l'ignorance. A partir du moment où on enfreint une règle, on serre les fesses pour pas se faire choper et on fait profil bas si c'est le cas... Sinon on organise sur ces pentes un rassemblement de moto-neiges, une compet de freeride ou une soirée étudiante dans un refuge du Parc, c'est pas grave de toutes façons y'a Modane et la vallée de la Maurienne à une poignée de bornes...

» Par DiotPolenta, le 08.05.2019

Ne soyez pas naïfs, il est évident que les clients prendront à leur charge cette amende.
C'est la "coutume" dans ces cas là.
Donc strictement indolore pour le guide ( et pour le client !! )

» Par Ter, le 09.05.2019

Je ne vois pas trop où est le problème que cela soit le client qui paye l’amende. Si le montant est trop faible, ce que je pense, pour être dissuasif, il suffirait dans multiplier par 10 le montant.
Marais : toujours aussi pitoyable. La vieillesse est un naufrage. Coupe ton écran, prend ta tisane et tes cachetons à l'hospice et arrête de gonfler.