Accueil > Actus > Quand la neige artificielle (de Chamrousse) menace l'eau...
 
+26
Quand la neige artificielle (de Chamrousse) menace l'eau...

Proposé par sdxmountainer le 27.01.2019, publié le 27.01.2019 :: blog.mondediplo.net :: 2590 vus :: 1150 clics :: 10 commentaires :: Neige et avalanches

Développée aux États-Unis dans les années 1950, la fabrication de neige artificielle s’est répandue en Europe depuis une trentaine d’années. En France, la neige de culture, utilisée sur 120 hectares au milieu des années 1980, s’étendait vingt ans plus tard sur plus de 4 500 hectares, soit 18 % de l’ensemble du domaine skiable. Depuis, l’industrie de l’or blanc n’a cessé de mettre de nouvelles installations en service, menaçant l’ensemble du cycle hydrologique naturel, et désormais jusqu’à la production d’eau potable....
»
Commentaires
» Par pingouin, le 27.01.2019

Comme on peut le voir dans les sources, tout cela était déjà dénoncé en 2009 par le Conseil général de l’environnement et du développement durable.

"Il s’agirait de passer d’une logique réparatrice des milieux naturels à des procédures solides de prévention, et de prendre en compte les milieux aquatiques en préalable à l’aménagement du territoire. Ce qui permettrait de passer de la culture du « jour d’après » la catastrophe à la culture du « jour d’avant »."

Faut arrêter de rêver, pour changer qqch dans un pays peu démocratique, il faut faire comme les gilets jaunes : blocage / sabotage.

» Par balto38, le 27.01.2019

Bonjour,

Il y a deux ans j'ai envoyé un mail à la maire de Saint Martin d'Uriage concernant le fait que toutes les semences
semées sur les nouvelles pistes de casserousse étaient vertes fluorescentes. La maire a transmis à l'Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes. (Propriétaire de la source)

Cette couleur verte fluorescente était bien due à un produit rajouté aux semences, car quand je suis repassé sur les pistes 15 jours plus tard, il y avait encore les semences, mais elles avaient retrouvé une couleur normale. Le produit qui donnait cette couleur verte fluorescente a été lessivé par les pluies et s’est donc retrouvé dans le réseau d’eau potable de la commune de Saint-Martin d’Uriage.

En réponse de l'Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes. (Ingénieur d'Etudes sanitaires Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes Délégation Territoriale de L'Isère Service Environnement et Santé) j'ai reçu les composition des semences !!!!!! Rien à voir avec les semences vert Fluo.

J'ai refait un courrier toujours pas de réponse...

Bon pour l'instant pas trop vu d'enfants de SMU vert fluo...

a+

» Par nicom, le 27.01.2019

Ben oui c'est comme les graines de mais qui sont rouges... elles ont tous ce qu'il faut pour ne pas les traiter pas la suite... mais comme c'est dans l'enrubanage ça ce diffuse dans la plante et bye bye les abeilles... et une partie reste dans le sol... pareil pour l'herbe, les graines ont tous pou pousser .... génial

» Par balto38, le 27.01.2019

Si l'ingénieur d'Etudes sanitaires Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes Délégation Territoriale de L'Isère Service Environnement et Santé a dit qu'il n'y avait pas de pb c'est que tout va bien.
Pendant 15 jours on a bu de l'eau en bouteille...

A SMU on est habitué à avoir de l'eau salée directement au robinet pour faire cuire les pâtes avec un peu d'huile c'est top

a+

» Par Bertrand, le 28.01.2019

Ce qui est hallucinant dans ce dossier, c est qu'il semble qu'il y ait plein d'organismes censés veiller à faire respecter la loi. Et pourtant tous ces organismes et préfet compris ont bafoué les règles élémentaires. La loi n'est elle faite que pour contraindre les citoyens, que pour les plus faibles ??

» Par Cyrille Marais, le 28.01.2019

(Ingénieur d'Etudes sanitaires Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes Délégation Territoriale de L'Isère Service Environnement et Santé)

bon sang le titre ! oui, comme dit précédemment, si l'ingénieur le dit, c'est que yapasdeprob !

sans déconner, quel ramassis d'incompétents : agence de l'eau, ARS, eaux et forêts ... et j'en passe. En fait, ils sont tous corrompus par l'actionnaire du business x, qui fait tourner des canons pour encaisser le fric des anglais, hollandais, allemands etc (plus que 8 % des français qui skient !!!)

» Par Cyrille Marais, le 28.01.2019

l'eau directe salée, c'est pas mal, je n'y avais pas songé

» Par Gilbert, le 28.01.2019

Interressant tout ca mais bon l'article semble quelque peu bacle :

- d'un cote on nous dit qu'il faut 1m3 pour faire 2m3 de neige et quelques lignes plus loin on lit qu'a Correncon il faut 117000m3 d'eau pour 292000m3 !!?! soit in difference de ratio entre 2 a 2.5 !!
- 107 Millions de kwh pour enneiger toutes les pistes francaises, ok ca fait 0.02% de la production francaise...
- le temoignage sur le perchman Savoyard et le fart, no comment
- et la conclusion fumeuse sur l'hydro-solidarite digne d'un cabinet de conseil !

Clairement le sujet n'est pas anodin mais a vouloir forcer le trait, les defenseurs de la montagne rustique et naturelle passent pour des illumines...
Bref le monde-diplo a deja fait mieux.

» Par balto38, le 28.01.2019

Bonsoir,

L'eau salée directement au robinet comme une partie de l'eau vient des ruisseaux quand il y a un redoux avec de la pluie, le sel des routes se retrouve ''parfois’’ dans l'eau du robinet et cela se sent.

http://www.chamrousseweb.info/page25.html

La pollution des eaux du lac Luitel par le sel de déneigement de la route départementale toute proche représente un véritable péril pour le lac. Des études ont démontré qu'une grande partie de ce sel reste stocké dans le lac. Ainsi, pour 3 tonnes de sel rentrées dans le lac, seule une tonne et demie sera évacuée par l'exutoire naturel.
La dégradation de ce milieu naturel nuit à la diversité biologique du lac. Autrement dit, ce sont toutes les espèces végétales rares qui risquent de disparaître à moyen terme.
Travaux réalisés pour endiguer cette pollution
Le Conseil général de l'Isère a fait réaliser des travaux en 2012 & 2013. La 1ère phase a consisté à restaurer le ruisseau qui alimentait le lac et qui avait été détourné suite à la construction de la route. La 2nde phase s'est attachée à canaliser sur 3 km les eaux de ruissellement issues du déneigement, qui ne se déverseront donc plus dans le lac.

Et pour les habitants rien…
A+

» Par Manu, le 01.02.2019

Une fois de plus qu’est ce que l’imagination des gens poussées par les lobby ecolo, politique, industrielle et médiatique peuvent essayer de nous faire croire comme bêtise. Nous sommes bien tous responsables pour notre bien être de profiter à fond de loisirs pour personnes civilisés de cette modification terrestre. Alors arrêter de cracher sur les autres et regarder vous et votre mode de vie